Mise à jour du règlement MotoGP



Juste avant le départ de la saison, la Commission Grand Prix a mis à jour le règlement du MotoGP. Parmi les nouveautés marquantes, la disparition des sanctions intermédiaires concernant le permis à points et qui avaient contraint Valentino Rossi à partir en dernière position à Valence…

Règlement sportif – Avec effet immédiat

Plusieurs modifications mineures ont été approuvées :

La position que les motos doivent prendre sur les marques de la grille de départ a été définie avec plus de précision.

La procédure à adopter lorsque le tour de chauffe s’est déroulé sur le sec mais que la pluie est arrivée lorsque les pilotes étaient sur la grille a été modifiée. La décision réduit le délai avant le départ de la course tout en garantissant aux teams suffisamment de temps pour changer de machines.

Selon l’ancien règlement, la pénalité imposé à un pilote pour dépassement sous drapeau jaune durant une course était une pénalité de positions. Il sera maintenant possible d’attribuer d’autres types de pénalités, le retrait de position demeurant l’une des solutions possibles.

Une nouvelle condition a été ajoutée pour l’obligation des teams et des pilotes à respecter les Accords de Participation des Teams au sujet des déclarations publiques. Les teams et les pilotes ne peuvent pas produire de déclarations ou de communiqués de presse qui soient irresponsables et jugées néfastes pour le Championnat. La nouvelle règlementation ne cherche évidemment pas à empêcher l’expression responsable d’un désaccord légitime avec les dirigeants et les organisateurs du MotoGP™ et/ou la politique du MotoGP™.

Règlement disciplinaire – Avec effet immédiat

Suite aux récentes décisions concernant la Direction de Course et les Commissaires responsables de l’attribution des pénalités, d’autres modifications ont été apportées au Règlement Disciplinaire.

Le Panel des Commissaires sera appelé Panel des Commissaires MotoGP™ et sera responsable de décider des pénalités qui ne dépendent pas uniquement des faits. Quiconque reçoit une pénalité du Panel des Commissaires MotoGP™ pourra faire appel auprès de la Cour d’Appel MotoGP™, qui aura quatre jours pour se prononcer.

Le système des Points de pénalité continue de fonctionner mais ces points de pénalité ne compteront que pour la disqualification pour l’épreuve suivante, qui intervient à l’accumulation de 10 points. Les pénalités intermédiaires, fixées à 4 et 7 points, n’existent plus.

Les points de pénalité demeurent valides pour un pilote sur une durée de 365 jours. Un pilote qui a atteint les 10 points et a été disqualifié pour une épreuve verra son compteur remis à zéro.

Ecrire un commentaire