Pal-V, ou comment s’envoyer en l’air



L’hybride sous sa forme la plus pure : un mélange de moto, d’auto, un peu d’hélico et un soupçon d’ULM. Difficile de définir le Pal-V. Assurément un fantasme d’ingénieur, pourtant pas si éloigné de la réalité.

Le projet est développé aux Pays-Bas par Pal-V Europe. Concrètement, l’engin est un tricycle entièrement caréné, et pèse 500 kilos à vide. Grâce à son moteur de 210 chevaux, la bête promet 185 km/h en pointe et sans doute de grosses accélérations. Son comportement le rapproche d’une moto : un système hydraulique le fait pencher dans les virages. Bon pour les sensations ! Le Pal-V est, sur route en tout cas, la copie officielle avec licence du Carver One (à voir dans la vidéo ci-dessous).
Car tout change lorsqu’en cinq minutes, son rotor et son hélice propulsive se déploient. Le rotor n’est alors entraîné que par le vent dû à la vitesse. Le Pal-V aurait seulement besoin de 180 mètres pour décoller, et atterrirait sur de très courtes distances. Son autonomie se porterait à 450 kilomètres.
Si sur le papier tout semble aisé, les tests de vol qui se dérouleront à la fin de l’année décideront ou non de la mise en production. Pas avant 2012…

Pal-V, ou comment s'envoyer en l'air

Pal-V, ou comment s'envoyer en l'air

Pal-V, ou comment s'envoyer en l'air

Pal-V, ou comment s'envoyer en l'air

Pal-V, ou comment s'envoyer en l'air

Ecrire un commentaire