Réforme du permis 2013



Le nouveau permis de conduire moto va faire son apparition le 19 janvier 2013. Moto Revue a consacré un large dossier à ce sujet épineux dans son numéro 3939 en kiosque jusqu’au 3 octobre prochain. Nous avons interrogé un des acteurs de cette réforme.

3 questions à… Thierry Le Pallec, responsable moto à l’UNIC

Thierry Le Pallec a participé à l’élaboration du permis 2013 en étant consultant expert moto par sa fonction de responsable moto à l’UNIC (Union nationale des indépendants de la conduite). Spécialiste de la formation deux-roues par passion, Thierry Le Pallec est le responsable de l’auto-moto école CER Camargue et Nemausus à Nîmes (30). Nous lui avons demandé son avis sur le permis moto 2013, que personne ne connaît mieux que lui.

<img|2|right>Ce nouveau permis est-il plus difficile ?
Le permis ne va pas être plus dur ou plus facile, il va être réellement plus concret et plus proche de l’utilisation d’une moto après le permis. Les deux principales nouveautés sont notamment l’obligation de l’apprentissage du patinage de l’embrayage pour le parcours lent, qui reste indispensable dans la conduite quotidienne d’une moto, mais également l’arrêt et le redémarrage en courbe. Nous avons également progressé en intégrant le freinage ABS dans le programme, ce qui permet de coller à la réalité. Jusqu’à maintenant, l’ABS était tout simplement interdit. Le permis moto 2013 est en parfaite adéquation avec son temps, mais nous savons bien qu’il sera sans doute périmé dans 20 ans, comme l’actuel qui fonctionnait bien à ses débuts, mais qui avait perdu contact avec la réalité que nous rencontrons quotidiennement avec nos candidats. C’est aussi la fin du chronométrage et l’apparition du radar, qui indique une allure minimum pour certaines épreuves.

Comment avez-vous travaillé à la conception de ce nouveau permis ?
Ce nouveau permis correspond exactement au contexte actuel, et en s’ouvrant largement sur les deux-roues automatiques et notamment les maxi-scooters, il permet une certaine ouverture sur l’avenir et les évolutions possibles des catégories. Nous avons également essayé d’élaborer un permis qui évite la modification des motos d’apprentissage (moto-école), en offrant des épreuves qui peuvent être réalisées avec une moto de série. Aujourd’hui, la situation est paradoxale, certaines motos ne peuvent passer les épreuves techniquement et nous avions sur les plateaux de véritables prototypes avec des braquets (rapports de transmission) ajustés pour tirer plus court, des butées de direction limées pour augmenter les rayons de braquage, voire le montage de roues plus petites. Cette réalité avait une conséquence importante : un même modèle de moto (même marque, même modèle) pouvait être bien différent entre celle du plateau et celle de la réalité. Le projet était de recoller à cette réalité.
(suite en page 2)

 


Avez-vous été écoutés par l’administration ?
Les discussions et les réunions ont été longues, mais je trouve aussi que l’administration a su écouter nos retours d’expériences. En argumentant et en démontrant la pertinence de nos propos, il était facile de faire avancer les choses. Je pense qu’il n’y avait pas de blocage chez nos interlocuteurs. Il faut aussi admettre que certaines difficultés et oppositions étaient de notre côté de la table, car l’univers de la formation à la conduite privilégie parfois l’aspect économique à la qualité de l’enseignement. Sur ce point, je me suis beaucoup opposé à mes collègues. Le meilleur exemple concerne l’équipement, je souhaitais personnellement aller plus loin notamment en imposant le blouson coqué. Le résultat marque certes une prise de conscience sur ce point, mais il reste encore un peu de chemin à faire. J’aurais souhaité aussi et surtout une vraie partie théorique pour aborder les problèmes liés au comportemental (qui représente plus de 90 % des accidents mortels), et qui devrait remplacer les questions moto… qui sont les trois quarts du temps complètement nulles.

Propos recueillis par Christophe Harmand

Retrouvez un dossier complet sur le nouveau permis de conduire moto dans le Moto Revue n° 3939.
 

Réforme du permis 2013

Ecrire un commentaire