Scorpion Exoledlite – Une idée lumineuse ?

Scorpion Exoledlite - Une idée lumineuse ?



Alors que le gouvernement s’entête à vouloir transformer la gente motarde en lucioles fluo et réfléchissantes, Scorpion a présenté une innovation des plus prometteuses aux dernières JPMS, le Exoledlite. Le concept ? À chaque coup de frein, un feu stop additionnel apparaît à l’arrière du casque. Alexis Aubertin, responsable communication chez Scorpion, nous en dit plus.

4 questions à… Alexis Aubertin, responsable communication chez Scorpion

Comment fonctionne le système d’éclairage de l’ Exoledlite ?
Nous avons un marquage « Scorpion » sur les côtés qui s’éclaire en blanc en fonction de la vivacité de l’accélération – plus on accélère, plus le logo s’éclaire – ainsi qu’une interaction au niveau du freinage avec des LED rouges placées sur la partie arrière, qui rappellent le feu stop. L’idée, c’est que le casque s’illumine en fonction du changement de vitesse du pilote sur la moto. Pour cela, le casque intègre des capteurs de mouvements et un accéléromètre, dans le même esprit que ce qui existe sur les derniers smartphones. Le système peut réagir en fonction de ces paramètres via un programme que nous avons développé.

<img|2|right>Qu’est-ce que ce système peut apporter aux motards en termes de sécurité ?
C’est une technologie qui mise sur la visibilité, avec un côté fun mais surtout une facette sécuritaire. On parle aujourd’hui beaucoup de sécurité passive, d’une meilleure visibilité du motard, mais tu auras beau avoir un casque fluo de nuit, si les phares ne viennent pas jusqu’à la hauteur de la tête, il ne sert à rien. L’éclairage change évidemment la donne, en permettant de distinguer plus nettement le motard qui change de vitesse. L’Exoledlite possède également la fonction de « l’homme couché » qui va réagir lors d’un accident. Si le motard reste à terre sans bouger, le casque « comprend » le problème et se met à clignoter de manière intense pour avertir les autres usagers qu’un motard est à terre et permet ainsi d’éviter le suraccident la nuit.

Ce système peut-il devenir une alternative viable aux solutions réfléchissantes proposées par le gouvernement ?
Le premier positionnement de Scorpion est de communiquer sur la révolution esthétique de ce produit. Scorpion aime faire des produits un peu différents et fun. Même si nous avons travaillé la manière dont s’éclaire le casque pour améliorer la visibilité du motard et la sécurité, je ne pense pas que ce procédé permettra d’enlever les bandes réfléchissantes sur les casques. Le système sera déconnectable, ce qui ne pourra certainement pas permettre de donner une homologation pour s’affranchir des autres systèmes de sécurité existants.

L’Exoledlite semble déjà bien au point, concernant notamment la finition, que peut-on espérer au niveau de l’autonomie du système ?
Cela fait plus d’un an qu’il est développé en interne. Le système d’éclairage est complètement intégré dans la coque même du casque et sera disponible sur l’Exo-1000 Air et le VX-20 Air à la fin de l’année pour un surcoût d’environ 100 €. Il ne pèse que 50 grammes et pourra être décliné au textile ou encore à d’autres domaines sportifs dans le futur. Quant à l’autonomie, on estime que pour une utilisation quotidienne d’une à deux heures par jour, on aura besoin de recharger la batterie intégrée – 6 fois plus petite qu’une batterie de téléphone – une fois par mois.

Scorpion Exoledlite - Une idée lumineuse ?

Ecrire un commentaire


*