ZAPA : les motos polluantes exclues des grandes villes ?



Huit communes (Paris, Lyon, Bordeaux, Nice, Grenoble, Clermont-Ferrand, Aix-en-Provence et Saint-Denis) pourront interdire d’accès les véhicules les plus polluants. Cette mesure sera mise en place dès l’été 2012.

Nous vous avions déjà parlé du projet ZAPA (Zones d’actions prioritaires pour l’air) en avril 2011 lorsque cette mesure avait été évoquée. Il s’agissait d’interdire les véhicules les plus polluants dans huit communes françaises (Paris, Lyon, Bordeaux, Nice, Grenoble, Clermont-Ferrand, Aix-en-Provence et Saint-Denis).

Ce dossier revient sur le devant de la scène avec la publication au journal officiel des peines prévues pour les contrevenants. Drôle de société où les punitions sont prévues avant même que l’on définisse les règles.
C’est donc officiel, les motards en infraction devront payer une amende de 68 euros, sans retrait de points. C’est la seule certitude dont on dispose pour le moment.

Chaque ville décide

À partir de cet été, les huit communes pourront donc interdire une certaine catégorie de véhicules . Leur appréciation est libre. Cela peut aller d’un quartier à la ville entière. Il sera même possible d’étendre le dispositif à l’extérieur de la ville ou de moduler les horaires d’interdiction. L’année de mis en circulation et le type de motorisation peuvent également être sélectionnés. Il pourrait donc y avoir huit réglementations différentes si chaque commune adopte une restriction cet été.

Qui sera dispensé ?

Peu de monde évidemment. Le décret publié parle des véhicules d’intérêt général (services, secours etc.), les véhicules du ministère de la défense et les porteurs d’une carte de stationnement pour personnes handicapées.

Quelles motos seront interdites ?

Rien n’a encore été décidé pour l’instant. Les premières discussions qui datent de l’année dernière faisaient état d’une classification des véhicules les plus polluants de A à D.
Pour les deux-roues, la date butoir serait une première mise en circulation antérieure au 30 juin 2004. Pour les voitures, ce sera avant le 30 Septembre 1997. La possibilité d’une interdiction en fonction du type de motorisation (essence ou diesel) est également évoquée.

Des injustices

Sans tomber dans la démagogie et le populisme de bas étage, certaines personnes roulent sur des 2-roues anciens par manque de moyens plus que par choix. Il va donc falloir acheter une moto plus récente pour continuer à circuler librement. Dans le même ordre d’idées, les motos polluent plus que les voitures du même âge, c’est un fait avéré. Mais comment justifier que des moteurs diesel vieux de 15 ans (Septembre 1997) continuent de déverser joyeusement leurs particules dans nos villes alors qu’une 125 4-temps de 2003 qui consomme 2,5 l/100 km sera interdite ?

La question de la pollution se pose aussi au niveau de la quantité de carburant brûlée. Est-il meilleur de consommer 4 litres d’essence sans catalyseur ou le double avec un système de dépollution ? La question mérite que nos responsables politiques s’y attardent. Mais si le projet ZAPA est adopté en l’état, vous pourrez vous faire verbaliser en roulant avec votre CB 500 qui consomme 4 à 5 litres d’essence pour 100 km, sans système de dépollution. En revanche, vous serez en règle dans une grosse berline moderne qui en utilisera 2 à 4 fois plus pour parcourir la même distance…

Ecrire un commentaire