Interview Gwen Giabbani, créateur du MiniGP



À l’image de Johann Zarco et de son école ZF Grand Prix, Gwen Giabbani a créé cette année un nouveau championnat de Normandie pour les plus jeunes, le MiniGP. L’ex-champion du monde d’endurance nous en dit plus sur cette formule destinée à faciliter l’accès à la compétition et découvrir de nouveaux talents.

Quel est le concept du MiniGP ?

L’idée c’est d’essayer d’amener le plus de monde possible sur des formules jeunes, entre 7 et 12 ans. Il y avait deux problématiques pour que les parents franchissent le cap et je me suis inspiré du cross pour y répondre. Il fallait que ce soit une formule locale. C’est pour cela que ce n’est qu’un championnat de Normandie. Les parents ne sont pas prêts au début, lorsque les gamins commencent, à immédiatement s’engager dans un championnat de France et rouler toute la nuit du dimanche avant d’aller bosser le lundi matin. Et puis il fallait aussi limiter les couts des machines. Nous sommes sur des motos 4 temps pas chers, sans entretien ni compétences mécaniques.

Quelles sont les catégories ?

Deux catégories : 7-10 ans et 10-13 ans. Ce sont les règles FFM qui limitent les cylindrées par rapport aux âges. Les 7-10 ans sont sur des 110cc 4 temps ou 50cc 2 temps et les 10-13 sont au maximum sur des 160cc 4 temps.

Pourquoi avoir eu envie de s’investir dans la création de ce championnat ?

Cela faisait trois ou quatre ans que j’y pensais. Mon gamin évoluait en cross sans en être spécialement fan, mais c’est un moyen de commencer la moto par défaut car il n’y a rien en vitesse. Et puis quand tu veux faire de la moto et que tu es jeune, on te dit toujours « il faut aller en Espagne ». On manque d’un socle solide en France. Il y avait besoin de recréer une filière en France. Cela passe forcement par des championnats régionaux en petites cylindrées pour les plus jeunes et la suite logique, c’est les Promosport ou Objectif Grand Prix.

Tu espères susciter des vocations pour retrouver ce genre d’initiatives dans d’autres régions ?

Exactement. J’ai des contacts dans d’autres régions pour que d’autres fassent la même chose. Il faut juste essayer de se tenir un peu au même cahier des charges pour que nous puissions faire des rencontres entre nous.

Tu es satisfait du nombre d’engagés pour cette première année ?

Oui. 15 engagés, c’était un peu inespéré au départ. J’avais tablé sur un petit peu moins de 10. Donc oui je suis super content. Pour une première année, c’est top.

Comment vois-tu tes jeunes pilotes évoluer à chaque course ?

Les progrès sont énormes. Je connais la plupart des gamins depuis un an et je connaissais leur niveau l’année dernière et aujourd’hui. Et le fait d’être maintenant en situation de compétition, cela progresse beaucoup plus vite. Mentalement, ils ne sont pas dans les mêmes dispositions en course.

Au niveau encadrement ?

Kenny Foray est venu sur la première épreuve pour leur faire des briefings pour reprendre les bases. Il les a aussi filmé et il a même roulé avec eux le samedi. On aura un autre instructeur sur la prochaine course qui sera un pilote actuel ou un ex-pilote de haut niveau.

Le petit Giabbani se débrouille bien. Un futur champion comme le papa ?

C’est peut-être un peu tôt pour le dire. Cela évolue beaucoup à cet âge là mais ça lui plait. Il s’amuse, tout est beau, tout est rose pour l’instant !

Les partenaires : LS2 – OP Design – MAXXESS Caen – Luc Motos composites – SMC – MOTULBREMBO – SIXS – SIDI – ALL4MINI – REGINA

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Hello the duke et les quelques « vraies existances » du fofo , je suis passé parce que je me doutais un peu de te lire ; Cool pour Gwen , il faisait souvent route à 2 pour les championnats avec Kenny et il a 2 petiots , je suis certain qu’il fait celà très bien !

    Ride Safe !

    Répondre
      1. Salut Norton et quelques autres …
        Juste un « passage » quand j’ai vu le titre de l’article
        Le Fofo part toujours en vrille à cause de « l’hélice » à je ne compte plus le nombre de pales (pseudos) qui brasse toujours le même vent , j’ai autre chose à foutre que de le faire exister mais je vous lis de temps en temps ^_^

        Ride Safe

        Répondre
  2. C’est super qu’un mec commac prenne sur lui, sur son temps et son énergie pour lancer miniGP en partant de rien. C’est ça le plus dur.
    Respect pour l’idée, et surtout pour la mise en oeuvre et le lancement.

    Répondre

Ecrire un commentaire