Barigo : 40 ans…et des poussières (diaporama 1/2)



BA-RI-GO. Pour les moins de 30 ans : trois syllabes sans intérêt. Pour les autres : le plus improbable grand-huit industriel et sportif que la moto française a connu ces quarante dernières années, ponctué de hauts faits sur le Dakar, d’une kyrielle de machines, de course et de routes mais aussi, hélas, de pas mal d’infortunes.

Morte et enterrée depuis déjà deux bonnes décennies, la marque a toujours ses fans, qui soufflaient, il y a peu, ses quarante bougies. L’occasion pour Moto Revue de revenir sur son histoire mouvementée (à lire dans le numéro 4041) et de réunir sous l’objectif, quelques unes des machines qui ont construit sa renommée.

single-ton-1
Partir dans une direction néo-rétro ? Un amoureux de la marque y a pensé avec cette « Single Ton », sur base de supermotard. Un exemplaire unique conçu il y a près de vingt ans et homologué à titre isolé. © Fabrice Berry
proto-alu-3
Au début des années 2000, ce proto au beau cadre alu bataillait avec succès en challenge des monos. © Fabrice Berry
proto-alu-2
Au début des années 2000, ce proto au beau cadre alu bataillait avec succès en challenge des monos. © Fabrice Berry
proto-alu-1
Au début des années 2000, ce proto au beau cadre alu bataillait avec succès en challenge des monos. © Fabrice Berry
patrick-barigault
Patrick-barigault aux côtés de ses machines. © Fabrice Berry
onixa-5
L’Onixa : une sportive aussi osée au niveau du design que de la motorisation (un monocylindre de près de 600 cm3). Donnée pour plus de 220 km/h en pointe, elle est restée à l’état de prototype. © Fabrice Berry
onixa-4
L’Onixa : une sportive aussi osée au niveau du design que de la motorisation (un monocylindre de près de 600 cm3). Donnée pour plus de 220 km/h en pointe, elle est restée à l’état de prototype. © Fabrice Berry
onixa-3
L’Onixa : une sportive aussi osée au niveau du design que de la motorisation (un monocylindre de près de 600 cm3). Donnée pour plus de 220 km/h en pointe, elle est restée à l’état de prototype. © Fabrice Berry
onixa-2
L’Onixa : une sportive aussi osée au niveau du design que de la motorisation (un monocylindre de près de 600 cm3). Donnée pour plus de 220 km/h en pointe, elle est restée à l’état de prototype. © Fabrice Berry
magie-noire-5
La « Magie Noire », dévoilée en 1986 et produite à quelques exemplaires seulement (ici sans son équipement routier). Une sorte de KTM Duke avant l’heure… © Fabrice Berry
magie-noire-3
La « Magie Noire », dévoilée en 1986 et produite à quelques exemplaires seulement (ici sans son équipement routier). Une sorte de KTM Duke avant l’heure… © Fabrice Berry
magie-noire-2
La « Magie Noire », dévoilée en 1986 et produite à quelques exemplaires seulement (ici sans son équipement routier). Une sorte de KTM Duke avant l’heure… © Fabrice Berry
magie-noire-4
Visez le niveau de finition de ce bras oscillant… © Fabrice Berry

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C’est vrai super week-end, plein de belles rencontres et de belles histoires.
    Mais il y a encore beaucoup à dire et quelques pépites dans les garages à découvrir.
    A vos outils, les 50 ans arrivent.

    Répondre

Ecrire un commentaire