Marquez remporte le Superprestigio



Marc Marquez a remporté la quatrième édition du Superprestigio Dirt Track à Barcelone au bout d’une soirée qu’il a totalement dominé. Le champion du monde MotoGP a battu en finale l’ex-champion Moto2 Toni Elias et la star américaine Brad Baker.

Entre Brad Baker et Marc Marquez, c’est un coup à moi un coup à toi. Depuis la création, sous l’impulsion du champion espagnol, du Superprestigio il y a quatre ans, les deux hommes se sont partagés les victoires. Le pilote de Flat Track US s’est imposé en 2013 et 2015 quand son rival venu de la vitesse remportait l’édition 2014 et 2016 samedi soir au Palau Sant Jordi sur les hauteurs de Barcelone. Un évènement qui tient à cœur du pilote Honda en MotoGP et semble prendre un plaisir fou au guidon de ces machines de supermotard transformées qui tournent en rond autour d’un ovale de terre… sans freins !

Un exercice dans lequel Marquez a encore démontré qu’il excellait en remportant toutes ses manches pour finalement décrocher la victoire finale lors de la Super Finale qui réunissait les meilleurs pilotes des catégories Superprestigio (essentiellement composée de stars de la vitesse) et Open (spécialistes de la glisse). Et c’est finalement Toni Elias, exilé aux USA au guidon d’une Suzuki, qui aura été le plus sérieux opposant de son compatriote chouchou du public en passant sous le drapeau à damier à seulement sept dixièmes alors que Baker complétait le podium à bonne distance. Ce dernier a même eu toutes les peines du monde à résister à l’excellent Thomas Chareyre qui chutait en tentant de l’attaquer à deux tours du but après avoir brillé tout au long de la soirée avec notamment de très beaux départs.

Álex Márquez, Fabio Di Giannantonio, Xavier Siméon, Marcel Schrötter, Jordi Torres, Jorge Martín, Sylvain Bidart, Xavi Forés, Joan Mir, Vincent Philippe, Xavi Vierge, Ruben Xaus ou encore Ricky Cardús étaient également de la partie.

Marc Marquez (Honda) :
« C’est ma deuxième victoire au Superprestigio Dirt Track, mais cela a été l’édition la plus difficile ! Je suis très heureux de ce résultat car le rythme de Toni (Elias) était impressionnant ! Je pense que chacun de nous avait une pression supplémentaire et c’est pourquoi certains d’entre nous sont tombés durant les manches. Je suis content que Simon, Cardus et Cecchini aillent bien. C’est une fête et c’est le plus important ! »

Toni Elias (Suzuki) :
« Je ne m’attendais pas à être en Superfinal et je dois remercier mon équipe. Ce fut une journée parfaite, j’ai réussi à conserver le rythme en Superfinal et cette seconde place est presque comme une victoire ! Chaque fois que j’essayais de me rapprocher de Marc, il répliquait en démontrant qu’il était le maitre des lieux. Bravo à l’organisation pour avoir mis au point un spectacle aussi fantastique ! »

Brad Baker (Honda) :
« Je me suis énormément fait plaisir mais le résultat n’était pas celui que j’attendais ! Je ne me suis pas senti à mon aise sur la piste et honnêtement je me sentais bien plus nerveux lors de cet évènement que dans mon championnat de Flat Track aux États-Unis. Je veux remercier tous les gens de l’organisation pour ce boulot incroyable et avoir fait sortir le Dirt Track des USA pour devenir mondial ! »

Superprestigio Dirt Track Superprestigio Dirt Track Superprestigio Dirt Track Superprestigio Dirt Track Superprestigio Dirt Track Superprestigio Dirt Track Superprestigio Dirt Track Superprestigio Dirt Track

14 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Parce que MM le dégomme, ouais ! ? !
    Gagner au ranch contre des bleu bites e piu facile, ma ?
    Hein Pan, on y va à Barcelone pour voir 46 & 93 ???
    Hein Pan ?
    Le perdant paie les plces et le restau

    Répondre
    1. On en reparle en début d’année,faut mettre en route la logistique réserver places hôtel poser le lundi enfin pas simple quoi mais ça devrait le faire si ma paluche est bien guérie ya paniproblem et pis faut que je mette a jour ma panoplie de Valééééééééééé mais d’abord le SRC mais faudra aller faire une prière pour Pâques quand même entre 2 mégas mojitos
      allez Forza

      Répondre
  2. Le « boulanger » américain qui avait remporté le superprestigio en 2014 et 2015 avait l’air un peu
    déçu de s’être fait tordre par Marquez et aussi par ce teigneux de Elias qui finit 2eme !
    Et il s’en est fallu de peu qu’il soit même pas sur le podium car Chareyre lui revenait dessus tel
    un boulet de canon mais s’est mis au sol bêtement…
    Allez Brad fais pas la G , reviens en 2017 ! ^^

    Répondre

Ecrire un commentaire