Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné


Avec la Thunderbird 1600, machine gorgée de couple et étonnante d’agilité, Triumph se donne de quoi bousculer le segment des customs surdimensionnés et, pourquoi pas, faire de l’ombre à Harley.


Une finition au top

Quasiment dépourvue de plastique, la Thunderbird intègre remarquablement son câblage électrique mais aussi son système de refroidissement liquide (les ailettes du moteur ne sont là que pour le look). La peinture et son vernis sont à l’avenant et une multitude de détails à l’instar des tubulures d’échappement double corps et du revêtement de selle thermo assemblé viennent rappeler que l’on est en présence d’une machine qui vise le haut du marché.

Bonnes (et rares) vibrations
Contrairement à une Harley qui, dès la mise sous contact, a tendance à se transformer en vibromasseur géant, la Thunderbird fait preuve d’une ostensible discrétion filtrant quasiment toutes ses vibrations (merci les deux arbres d’équilibrage). Impeccable pour les amateurs de velouté, frustrant pour les apôtres de la virilité

Du couple et deux modes d’injection
14,6 mkg de couple à 2750 tr/min, forcément, ça fait son petit effet d’autant que l’injection a fait preuve de beaucoup d’attentions et offre la particularité d’adapter automatiquement le caractère du moteur au style de conduite : actionnez doucement la poignée et l’injection opte pour une courbe douce et linéaire ; mettez vous à l’essorer et là, le moteur se met en mode méchant avec le surcroît de brutalité que cela laisse supposer.

Pas ridicule en courbe serrée
Pour un gros custom, la Thunderbird offre un comportement dynamique étonnamment rigoureux. A l’entrée d’une courbe un peu serrée, il suffit du tirer sur le levier droit (à la très bonne progressivité) et là, non seulement le mastodonte anglais ralentit efficacement la course de ses 339 kg de métal mais il a, en plus, le bon goût de ne pas se relever.


Ecoutez l’interview d’Eric Pecoraro, responsable marketing de Triumph en France en cliquant sur le lecteur audio ci-dessous :

Triumph 1600 Thunderbird
184 km/h
85 ch – 14,6 mkg
339 kg pleins faits
14990 € (disponibilité : septembre 2009)

Retrouvez l’essai complet de la Triumph 1600 Thunderbird dans le Moto Revue n° 3857.

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

Essai : Triumph 1600 Thunderbird, le custom surdimensionné

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. de mammouths dans la production moto

    par temps de crise, ces gros machins low tech, construits à base de retraitements divers et d’équipements cheap (cf les amortos de la triumph) c’est une bonne affaire… sauf pour les acheteurs of course auxquels il faut souhaiter bon courage 😉

    Répondre
  2. de mammouths dans la production moto

    par temps de crise, ces gros machins low tech, construits à base de retraitements divers et d’équipements cheap (cf les amortos de la triumph) c’est une bonne affaire… sauf pour les acheteurs of course auxquels il faut souhaiter bon courage 😉

    Répondre
  3. c’est toujours marrant, ces avis péremptoires assénés sans avoir essayé la moto (qui ne sort qu’en septembre d’après l’article). Si mes souvenirs sont bon, le moteur et la partie cycle de la thunderbird ont été développés pour cette machine et sont complètement nouveaux. Quand à la partie cycle, elle a l’air bien au dessus des standards du genre. Donc je ne vois pas en quoi on peut les qualifier de low tech… à moins de vouloir jouer à peu de frais les experts moto sur le net.
    Bref matt9, si tu n’aimes pas les customs, très bien pour toi, mais essaie de trouver des arguments un peu plus profonds pour descendre les machines que tu n’a pas essayées.

    Répondre
  4. c’est toujours marrant, ces avis péremptoires assénés sans avoir essayé la moto (qui ne sort qu’en septembre d’après l’article). Si mes souvenirs sont bon, le moteur et la partie cycle de la thunderbird ont été développés pour cette machine et sont complètement nouveaux. Quand à la partie cycle, elle a l’air bien au dessus des standards du genre. Donc je ne vois pas en quoi on peut les qualifier de low tech… à moins de vouloir jouer à peu de frais les experts moto sur le net.
    Bref matt9, si tu n’aimes pas les customs, très bien pour toi, mais essaie de trouver des arguments un peu plus profonds pour descendre les machines que tu n’a pas essayées.

    Répondre
  5. finalement ce bi-cylindre full air, ce cadre pur ferraille, ces suspensions ar ressort-huile avec réglage de tension, cette subime fourche inspirée des meilleures productions des années 70, c’est du high tech qui ne dit pas son nom

    et pour 15 ke franchement, pourquoi se priver ?

    Répondre
  6. finalement ce bi-cylindre full air, ce cadre pur ferraille, ces suspensions ar ressort-huile avec réglage de tension, cette subime fourche inspirée des meilleures productions des années 70, c’est du high tech qui ne dit pas son nom

    et pour 15 ke franchement, pourquoi se priver ?

    Répondre
  7. le fond de ma pensée, non je n’aime pas les customs, et pas à cause de leur sympathique bouille revival, mais à cause du coté faux clin d’oeil- vraie arnaque

    il y a quelques rares exceptions, ducati notamment qui a su mettre ce qui faut là où il faut sans gâcher le retour aux racines

    NB tu pourras reporter toutes ces méchancetés à ton patron, rien de perso bien sûr,et je les assume 😉

    Répondre
  8. le fond de ma pensée, non je n’aime pas les customs, et pas à cause de leur sympathique bouille revival, mais à cause du coté faux clin d’oeil- vraie arnaque

    il y a quelques rares exceptions, ducati notamment qui a su mettre ce qui faut là où il faut sans gâcher le retour aux racines

    NB tu pourras reporter toutes ces méchancetés à ton patron, rien de perso bien sûr,et je les assume 😉

    Répondre
  9. Cher Matt9

    L’énergie que tu mets à défendre ton point de vue fait plaisir à voir. Dommage une fois encore que tu pêches par excès d’approximations. Regarde attentivement la photo de la thunderbird et tu verras que son bicylindre n’est pas si « full air » que ça (le truc noir accroché au double berceau, c’est un radiateur d’eau). Quant aux customs Ducati que tu sembles évoquer, je ne me souviens pas en avoir croisé beaucoup sur route ces derniers temps. Mais j’imagine que tu as du en apercevoir de prometteurs dans ta boule de cristal (la même qui te permet de juger les bécanes deux mois avant leur sortie). Dernière chose, mon patron se contrefout de tes « méchancetés » (j’en ai vu de pires pour ma part, rassure toi), vu qu’il ne bosse pas dans la moto et encore moins pour triumph. Quant à moi, c’est plus dans un souci d’éducation que de défense d’une quelconque marque de moto que je me suis permis de te répondre.

    Malin comme tu es, je ne doute pas que tu sauras en profiter.

    Répondre
  10. Cher Matt9

    L’énergie que tu mets à défendre ton point de vue fait plaisir à voir. Dommage une fois encore que tu pêches par excès d’approximations. Regarde attentivement la photo de la thunderbird et tu verras que son bicylindre n’est pas si « full air » que ça (le truc noir accroché au double berceau, c’est un radiateur d’eau). Quant aux customs Ducati que tu sembles évoquer, je ne me souviens pas en avoir croisé beaucoup sur route ces derniers temps. Mais j’imagine que tu as du en apercevoir de prometteurs dans ta boule de cristal (la même qui te permet de juger les bécanes deux mois avant leur sortie). Dernière chose, mon patron se contrefout de tes « méchancetés » (j’en ai vu de pires pour ma part, rassure toi), vu qu’il ne bosse pas dans la moto et encore moins pour triumph. Quant à moi, c’est plus dans un souci d’éducation que de défense d’une quelconque marque de moto que je me suis permis de te répondre.

    Malin comme tu es, je ne doute pas que tu sauras en profiter.

    Répondre
  11. mais élégance n’est pas force !

    des appros j’en fais plein, sur les sites de moto elles coutent moins chères qu’en bourse

    sur le fond, je reste d’accord avec moi-même, ça m’évite le psychiatre, et je trouve tjs, même après ta tirade, les customs, dont la 1600 triumph, mais aussi l’horrible vn kawa et d’autres, très sur-évaluées et technologiquement désolantes

    les ducati sont bien moins pires, et pourtant je n’aime pas particulièrement leur gros v2

    à la revoyure !

    Répondre
  12. mais élégance n’est pas force !

    des appros j’en fais plein, sur les sites de moto elles coutent moins chères qu’en bourse

    sur le fond, je reste d’accord avec moi-même, ça m’évite le psychiatre, et je trouve tjs, même après ta tirade, les customs, dont la 1600 triumph, mais aussi l’horrible vn kawa et d’autres, très sur-évaluées et technologiquement désolantes

    les ducati sont bien moins pires, et pourtant je n’aime pas particulièrement leur gros v2

    à la revoyure !

    Répondre
  13. 800cm3 par cylindre !!
    Mazette !! Le remplissage risque d’être problématique et les dilatations piston-chemise assez critiques ! La solution : mettre un rupteur à 2000 trs/mn… 🙂
    Je sais, certains modèles font pire : la MT01 avec son V2 de 1700cm3 refroidi… par air !?
    C’est, sans doute, cela « l’effet de mode » ou « comment vendre un bicylindre à presque 15000 euros » !!
    Après la guerre, on achetait une Triumph parce qu’on ne pouvait pas s’acheter une voiture. Aujourd’hui, on achète une Thunderbird, parce qu’on a déjà au moins une voiture…
    Avec elle, la nostalgie n’est plus ce qu’elle était, elle est devenue bleue, comme la carte du même nom… 15000 euros !?
    Elle coûte combien la Rocket…?

    Répondre
  14. 800cm3 par cylindre !!
    Mazette !! Le remplissage risque d’être problématique et les dilatations piston-chemise assez critiques ! La solution : mettre un rupteur à 2000 trs/mn… 🙂
    Je sais, certains modèles font pire : la MT01 avec son V2 de 1700cm3 refroidi… par air !?
    C’est, sans doute, cela « l’effet de mode » ou « comment vendre un bicylindre à presque 15000 euros » !!
    Après la guerre, on achetait une Triumph parce qu’on ne pouvait pas s’acheter une voiture. Aujourd’hui, on achète une Thunderbird, parce qu’on a déjà au moins une voiture…
    Avec elle, la nostalgie n’est plus ce qu’elle était, elle est devenue bleue, comme la carte du même nom… 15000 euros !?
    Elle coûte combien la Rocket…?

    Répondre

Ecrire un commentaire



*