L’édito de Trac’ – MR 4042 : Alternance



Comme tous les quinze jours depuis des lustres, Thierry Traccan, rédacteur en chef de Moto Revue ouvre le magazine avec son édito.

En voilà une notion particulièrement tendance en ce moment. Si, en politique, elle se pratique de manière régulière depuis le début des années 80, parfois au plus haut sommet de l’État – souvent juste en dessous –, l’alternance se décline également dans de nombreux autres secteurs. Celui de la circulation par exemple où, lorsque l’air (parisien le plus souvent, mais pas que) vient à manquer, sont autorisés à se déplacer – à tour de rôle – des véhicules en fonction de la terminaison de leurs plaques minéralogiques. Un jour pour les « paires », le lendemain pour les « impaires », et ainsi de suite jusqu’au moment où nos alvéoles peuvent de nouveau prétendre à se gaver d’air pur… ou moins dégueu.

Mais décider de « qui roule quand » n’est pas le seul apanage de l’alternance, même si cette interprétation est celle d’une actualité récente. L’alternance à dire vrai, elle est partout, et pas toujours entendue comme un système binaire. Pour faire clair, elle n’est pas toujours soit l’un, soit l’autre. Elle peut aussi être l’autre « autre », multiple en somme. En témoigne par exemple le nombre des saisons qui est de quatre et reviennent de manière toujours régulière, au moins sur le calendrier… L’alternance dans la moto, on la retrouve aussi en MotoGP, où Marquez et Lorenzo échangent leur fauteuil depuis 3 ans maintenant. Est-ce que le cycle sera maintenu l’année prochaine ? Rien n’est moins sûr…

On retrouve également une alternance au hit-parade des ventes où les roadsters le disputent aux scooters depuis de nombreuses années. Et parmi les roadsters, les Yamaha aux Yamaha (MT-07 contre MT-09) et juste avant, les Kawasaki (Z 750, puis 800, contre ER-6). Reste encore à déterminer le rythme de l’alternance, surtout quand la marque verte avance en 2017 accompagnée de deux nouveautés majeures, la Z 650 et la Z 900. Enfin, l’alternance, nous allons la vivre dans quelques jours maintenant. Ce sera juste après qu’un pouillème de chouïa de rien du tout d’espace-temps aura basculé de l’autre côté, faisant carillonner minuit entre le 31 décembre et le 1er janvier pour témoigner du passage de 2016 à 2017.

À Moto Revue, nous continuerons en 2017 l’alternance, maintenant notre rythme de publication d’un mercredi sur deux. Finalement, la seule entorse que nous nous sommes autorisée, en cette période de fêtes, aura été d’allonger d’une semaine la distance entre le numéro que vous tenez entre vos mains, et le suivant, que vous retrouverez dans vos kiosques, ou dans vos boîtes à lettres, le 4 janvier prochain. En attendant de se retrouver, même si on ne se quitte jamais vraiment, toute l’équipe de Moto Revue vous souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année !

Trac

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Surprenant de placer la MT09 en premier plan de la couverture au détriment de la KTM 1290 Super Duke R. En terme de performance/agrément/sensation, la KTM est loin devant, mais peut-être que les volumes de vente passent avant la passion !! 😉

    Répondre
  2. Le Trac l’avait rien à dire…
    Il en a quand même fait un édito.
    D’acc avec toi Chris, pour avoir roulé avec les deux. La superDUKE est super tout court.Même si la 09 est joueuse, la KT est beast, et ça change tout.

    Répondre

Ecrire un commentaire