L’hybride d’attaque pour la défense



Ce n’est peut-être pas auprès du grand public que l’avenir se joue pour les motos mêlant électrique et thermique. Mais l’armée se montre, elle, très intéressée.

L’association électrique/thermique est-elle une solution d’avenir pour le motard lambda ? Certains y ont (un peu) cru (Piaggio avec un éphémère MP3 hybride), d’autres y croient encore (Honda avec probablement la prochaine GoldWing). Toujours est-il que pour l’instant, on ne voit pas venir grand-chose de tangible. Du moins dans le monde civil. Car chez les militaires, le sillon de l’hybride semble largement plus creusé. De l’autre côte de l’Atlantique vient en effet d’être présentée la Silent Hawk (photo), un trail vert-de-gris intégrant un bloc thermique capable de 130 km/h en pointe et un moteur électrique capable lui de… 55 décibels. Un niveau sonore ne dépassant pas le bruit de roulement d’un pneu sur une piste de sable irakien ou syrien, par exemple…

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. En général, les militaires préparent le pire. Ils choisissent donc l’innovation avec pragmatisme. L’hybride, le silence et la moto : je suis preneur mais sans le kaki.

    Répondre
  2. Quelle innovation ?
    L’hybride existe depuis 15 ans, facile, et c’est déjà périmé.
    Le silence ? Mdr, écoute le silence d’une Zoe, et on en reparlera, du silence.
    Intérêt zéro.
    Comment dépenser notre pognon sans vrai but, la sublimation !!!!
    Sublimer, passer de l’état solide à gazeux, direct, comme le pognon de tes impôts.
    Fuck them all.

    Répondre
  3. Une invention n’est pas une innovation. L’hybridation en moto, c’est tendance et si cela fonctionne, ce sera nouveau. La Zero n’a rien à voir avec la machine présentée. Si ma mémoire est exacte, c’est le contact au sol qui fait le plus de bruit.

    Duc, laisse une chance à un produit qui a le mérite d’apporter un peu de nouveauté dans un monde dominé par le 1000cc, 4 cylindres, essence, tout électronique pour tenter de maîtriser le plus grand nombre de chevaux possible.

    La moto se doit d’entreprendre autre chose plus en phase avec les mégalopoles et le changement global. Mort aux SUV !

    Répondre
  4. C’est surtout que tactiquement parlant, la supériorité de la moto sur d’autres véhicules n’a pas été démontrée jusqu’à présent. Leur usage est anecdotique depuis l’abandon du sidecar allemand (qui ne date pas d’hier…).
    Alors est-ce simplement à cause du bruit ?

    Répondre
  5. Ah le silence… »enjoy the silence » chantait Dave Gahan dans sa période
    héros-inn…mais aimons-nous le silence en toutes circonstances ?
    pour ma part je dois dire que le son de ma modeste 600 Fazer grave en bas
    et surexcité dans les tours m’enchante…je dirais que cela contribue pour
    25 ou 30% du plaisir que j’ai à rouler…et si ma chérie ne m’encourageait pas
    de quelques sonores oh-oui , oh ouiiii (auxquels je réponds courtoisement par
    de tout aussi tendres « et là tu la sens? » et que nous restions silencieux tels
    nos arrière grand-parents du temps de la prohibition sexuelle , éprouverions
    nous autant de plaisir ? la question se pose !
    mdr

    Répondre

Ecrire un commentaire