24 Heures Motos 2016 : Le mea-culpa de Louis Rossi (GMT94) sur sa prestation

L'équipe s'atèle sur la Yamaha de Louis Rossi pour les 24 Heures Motos


Lorsque nous nous sommes entretenus avec Louis Rossi la veille de la course, la nouvelle recrue du GMT94 affichait un large sourire sur son visage. Mais en course, avec trois chutes à mettre à son compteur – dont une fatale dans la nuit -, le visage de Louis s’est refermé. Cette douloureuse prestation pourrait-elle compromettre la suite de sa saison avec l’équipe de Christophe Guyot ?

Louis Rossi, pilote du GMT94 : « J’ai chuté une troisième fois cette nuit. la moto a été très abimée et on a dû abandonner à 6 heures du matin. Je n’ai réellement pas compris ce qu’était l’endurance. J’ai fait des erreurs, je n’ai pas su éviter les pièges. Cela nous coûte les 24 Heures du Mans motos. Il va falloir faire le point avec Christophe Guyot. Si on décide de continuer en endurance, il faut me remettre en question, revoir la manière dont j’aborde les choses.

Je n’ai aucune excuse à trouver. Quand je roulais régulièrement en 1’38 cet hiver, j’avais mes repères. Quand je monte sur la moto, j’ai envie de rouler dans ces chronos là. Je n’ai pas été suffisamment à l’écoute. Je me suis pris les pieds dans le tapis. La piste était très difficile. A un moment donné, l’endurance, ce n’est pas rouler au maximum de ses possibilités tout le temps. Je suis habitué à réagir comme ça. Vis à vis des mécaniciens, je me sens très mal à l’aise. J’ai envie de partir loin, de me cacher. Je n’ose même plus rentrer dans le box du GMT 94.

Je ne m’attendais pas à me faire piéger comme ça. Le fait d’être rapide, je voyais ça comme un avantage qui s’est finalement retourné contre moi. Je ne remets pas en question mon choix mais mon attitude vis à vis de cette discipline.

Je n’avais pas compris. J’ai perdu leur confiance, je chute trois fois, j’abîme la moto. Ce n’est pas drôle pour eux, ce n’est pas drôle pour moi. Je n’ai pas de langue de bois. Il faut qu’on discute, comment on envisage la suite. Christophe va-t-il me laisser une deuxième chance ? Il faut en discuter à froid. »

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Dommage qu’il ait fallu attendre la 3eme chute pour commencer à comprendre… (enfin, j’espère).

    Et dire que le GMT s’est séparé d’un excellent pilote (Kenny Foray) qui était peut être moins rapide (quoi que, voir ses chronos sur la BMW n° 13), mais au moins, roulait avec sa tête, pas ses c……

    Répondre
  2. Franchement c’est tout à son honneur de reconnaître ainsi sa prestation complètement loupée pour sa première course dans la discipline.
    Louis est lucide et sent le vent venir (la lourde) pour les prochains jours.
    Dommage, vraiment dommage car Louis est un bon pilote Français, pas le meilleur, mais un bon pilote tout de même, et sympathique en plus.

    Répondre
  3. louis Rossi a toujours chuté, dans toutes les catégories ou il a couru !! c’est comme ça yen a ce sont des pilotes et d’autres des chuteurs !!! aprés c’est a guyot de choisir !!

    Répondre
  4. Bonjour à tous,
    bravo tout de même Louis pour ton pilotage et ta qualité en rapidité. Le Mans est une course très difficile en endurance. C’est le métier qui rentre. C’est très honnête de reconnaître ses torts. Il est facile pour nous de critiquer. Je resterai plus modéré sur mes propos mais je peux comprendre la réaction de certains.
    De mon côté, je suis une équipe moto (avec mon appareil photo) en endurance à Barcelone qui en est à sa 3ème participation.
    Ils ne roulent quasiment jamais dans l’année, travaillent au quotidien, ne sont pas forcément des pilotes rapides mais arrivent tout de même dans le top 10 : c’est une prouesse pour eux. Comme quoi, la régularité paie. Christophe Guyot a choisi des pilotes rapides (c’est à lui qu’incombe ce choix pas à Louis). Si l’on veut gagner il faut aussi des pilotes rapides : regarder les chronos de G. Leblanc!!!L’endurance est devenue un METIER. Allez, sans rancune car nous avons tous apprécié ce Mans 2016 avec ses rebondisssements fatales pour les top équipes!!

    Répondre
    1. Bonjour , Louis Rossi est plustôt sympa et on ne remet pas en cause ses talens de pilote . Pour C.Guyot c’est un nouveau chalenge ,avec un pilote venant des Grand Prix Moto . Il fallait le faire et je suis persuadé que dans l’avenir L.Rossi va parfaitement s’intégrer au sein du GMT 94 . Ces 24 h du Mans ce sont passés dans des conditions météo difficiles ! Même les officiels sont allés à la faute . Maintenant on espérait un podium pour le GMT , la course en a voulu autrement. Espérons un podium pour la prochaine. bonne journée.

      Répondre
  5. En endurance, il faut être pilote moto mais aussi motard… Il a manqué le coté motard à Louis ROSSI.
    Qu’il vienne rouler sur route comme nous tous les jours, et les pièges il les verra et saura ou non les éviter mais l’endurance ce n’est pas les 20 tours d’un GP

    Répondre
  6. ENDURANCE , tout est dans le titre alors l’individualisme n’a rien n’a faire dans un travail d’équipe
    Pour ce type d’épreuve l’ego doit être mis de coté au profit du travail commun
    Alors que ce pilote fasse preuve d’humilité dans une équipe moins performante

    Répondre

Ecrire un commentaire