24 Heures Motos : photos & réactions

Podium GMT94, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau


Retrouvez les réactions des pilotes sur le podium des 40e 24 Heures Motos remportées par le GMT94

GMT94 (1er) :

Niccolo Canepa : « C’était incroyable. J’étais malade toute la nuit, j’ai vomi, et c’était vraiment difficile pour moi. À 9h, j’ai demandé à Christophe (Guyot) de m’arrêter car je n’avais plus d’énergie pour terminer la course. David et Mike ont fait un boulot incroyable et je suis content d’avoir roulé vite sans faire d’erreur jusqu’à 9h. Je suis le deuxième italien à remporter les 24 Heures Motos, c’est cool. »

Mike di Meglio : « On ne pouvait pas espérer mieux. J’étais très stressé pour mes premiers relais et mon premier relai de nuit. Je rendais la moto épuisé parce que je mettais toute ma concentration pour ne faire aucune faute. Au fur et à mesure, j’ai essayé de me lâcher et j’ai commencé à prendre de la vitesse. Et le matin, quand on a vu qu’on pouvait gagner, on a tout donné en ignorant la douleur. Je n’arrivais plus à me baisser, mettre les bottes, marcher… Heureusement que l’équipe nous a soutenu, sans eux nous n’aurions rien fait. »

David Checa : « J’ai débuté en championnat du monde avec le GMT94 en 2003 et on a tout de suite gagné. Après, on a galéré pendant un moment et cette victoire après douze ans fait très plaisir. La première victoire était dédiée à mon grand père et celle-ci pour Anthony Delhalle et Adrien Protat. »

YART (2e) :

Kohta Nozane : « Je ne pensais pas que cette course allait être aussi difficile physiquement. Si mes coéquipiers n’avaient pas été aussi rapide, je pense que je n’aurai pas terminé sur le podium. Cela me motive d’avantage pour gagner une course de 24 Heures dans un avenir proche. »

Marvin Fritz : « Je me suis vraiment amusé. C’est vraiment bien de finir sur le podium de ma première course de 24 Heures. »

Broc Parkes : « Cette course était certainement l’une des plus dure. Du début à la fin, nous n’avons pas eu une minute pour se relâcher. Toute la course était un peu folle avec le GMT94 à nos trousses. »

Kawasaki SRC (3e) :

Mathieu Gines : « Je suis content bien que ce résultat ne soit pas ce que nous visions après notre qualification. Nous avons eu des petites péripéties, nous avons fait une belle course et je suis content car cela fait un petit moment que je n’étais pas monté sur un podium. Je remercie toute l’équipe et surtout mes coéquipiers qui ont fait un sacré job. »

Fabien Foret : « C’était une semaine un peu compliqué mais on a tout donné et je pense que nous n’avions pas les moyens de rivaliser avec les vainqueurs donc bravo à eux. Ce n’est pas la place que l’on aurait souhaité mais des fois il faut savoir prendre une troisième place. »

Randy de Puniet : « Je suis déçu, je voulais gagner cette course. J’ai fait une erreur qui a couté un peu, puis on a eu des soucis techniques. Pendant la nuit, nous étions beaucoup moins bien que les autres et même à la régulière nous n’aurions pas pu l’emporter. Cette troisième place était le mieux que l’on pouvait espérer. L’équipe et mes coéquipiers ont fait du super boulot. Nous avons fait la pole mais on n’a pas gagné la vraie bataille, la course. On participera au Bol d’Or et j’espère vraiment que l’on va s’imposer. »

Tati Team (1er Superstock) : 

Dylan Buisson : « J’avais déjà connu le podium aux 24 Heures du Mans en 2012, mais c’était sur la deuxième marche. Aujourd’hui, je suis sur la première marche et je pense qu’on est vraiment allé à la chercher avec panache. On a rien lâché toute la course, que ce soit les mécanos et les pilotes. Nous n’avons fait aucune erreur et on a eu le petit brin de chance nécessaire pour gagner des courses. »

Kevin Denis : « Cette année, il y a eu pas mal de chute. C’est dû au niveau qui monte chaque année donc tout le monde pousse de plus en plus. Et avec le nouveau grip on a tendance à prendre trop confiance. La moto était impeccable, même en fin de course. »

Julien Enjolras : « L’objectif c’est surtout de ramener le titre en fin de saison. Le but était de ne pas tomber, aller au bout et on a profité des déboires de la 333. »

Kawasaki SRC, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Kawasaki SRC, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Broc Parkes (YART), 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Broc Parkes (YART), 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Alexis Masbou (Moto Ain), 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Alexis Masbou (Moto Ain), 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Kawasaki SRC, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Kawasaki SRC, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Kawasaki Tati Team, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Kawasaki Tati Team, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Mike di Meglio (GMT94), 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Mike di Meglio (GMT94), 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Anthony Delhalle Spirit Trophy, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau
Anthony Delhalle Spirit Trophy, 24 Heures Motos © Jean-Aignan Museau

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. L’arrivée de pilotes de GP en endurance , De Puniet , Di Meglio , Cluzel , Masbou a fait
    beaucoup de bien à cette discipline , Di Meglio fait gagner le GMT94 pour sa première
    participation et sans une petite chute au raccordement Randy pouvait jouer la victoire.
    Cluzel et Masbou moins visibles car dans des équipes plus modestes ont aussi très
    bien roulé Ces pilotes ont prouvé que le niveau des pilotes de GP était très haut et que
    leur condition physique n’avait rien à envier aux meilleurs pilotes d’endurance.

    Répondre
  2. Salut Norton66,

    Puisque tu parles justement des pilotes GP en endurance, as-tu des informations sur ce qu’est devenu Louis ROSSI depuis ses exploits aux 24 heures du Mans 2016 … au sein du GMT94 ?
    Merci à l’avance
    Harry

    Répondre

Ecrire un commentaire