Bol d’Or : le GMT94 sous pression de la F.C.C. TSR



Le 81e Bol d’Or continue d’être aussi tendu et incertain concernant les équipages en lice pour le podium avec toujours le maigre avantage de la Yamaha championne en titre en tête, juste devant la Honda n°5. Troisième jusqu’à 8h40, le SERT a dû céder sa place à la Honda Endurance Racing après quelques soucis d’électronique.

David Checa, Niccolo Canepa et Mike di Meglio ont l’expérience des batailles en tête de course et pour cause. Avec trois victoires en 2017, les pilotes de Christophe Guyot sont cette année sur un véritable nuage. Et le Bol d’Or pourrait lancer la nouvelle saison 2017/2018 sur le même rythme si les trois hommes parviennent à contenir leurs adversaires jusqu’à 15h. Une tache loin d’être gagnée tant Josh Hook, Alan Techer et Freddy Foray ne lâchent rien pour leur première course ensemble sur la Fireblade n°5 développée au Japon. Le team Honda pointe à moins d’un tour du leader alors que le SERT, qui pouvait légitimement prétendre à la victoire au petit matin, a sans doute perdu toute chance en rentrant dans son box à la fin d’un superbe relai d’Étienne Masson pour perdre de précieuses minutes.

De quoi offrir une place sur le podium à une deuxième Honda officielle avec la moto n°111 pilotée par Sébastien Gimbert, Gregory Leblanc et Yonny Hernandez, tous les trois auteurs d’une excellente course. La nuit a été plus chaotique pour les BMW placées en embuscade avec l’abandon sur casse moteur de la machine officielle du team Tecmas pilotée par Kenny Foray, Julien Da Costa et Camille Hedelin, ainsi que les difficultés de la S 1000 RR du team IVRacing. De quoi laisser le Top 5 au team Penz13 alors que côté Superstock, la bataille fait toujours rage entre les Kawasaki des Tati Team Beaujolais et Louit Moto.

Classement après 18h

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire