Bol d’Or : victoire du GMT94 !



Le GMT94 a poursuivi sur la lancée de sa splendide année 2017 et de son titre mondial en décrochant sa deuxième victoire au Bol d’Or, 10 ans après la première. Les hommes de Christophe Guyot ont dominé toute la course et profité des faux pas de leurs adversaires pour s’adjuger un large succès devant le surprenant team WEPOL BMW et la Honda Endurance Racing.

David Checa, Niccolo Canepa et Mike di Meglio refusent de descendre de leur nuage. Les trois champions du monde ont attaqué la nouvelle saison de la même manière qu’ils ont négocié les 24 Heures Motos, les 8 Heures d’Oschersleben et du Slovakia Ring, par une démonstration de force. Après un début de course prudent et marqué par les rapides abandons de la Kawasaki SRC sur casse moteur et du YART sur chute, l’équipage de la R1 n°94 n’a pas tardé à se porter aux avant-postes. Le SERT lui a toute de même longtemps tenu la dragée haute avant de rendre la main au petit matin sur des soucis électroniques d’Étienne Masson puis la casse de la chaine de Gregg Black peu après. L’équipe Suzuki termine finalement à la septième place pour la première course de la nouvelle GSX-R et dispose désormais de six mois pour poursuivre son développement. Une machine qui est précédée à l’arrivée par une Honda F.C.C. TSR elle aussi longtemps en course pour la victoire et qui prenait même brièvement les commandes avant la lourde chute d’Alan Techer. Pas de quoi masquer l’énorme potentiel de la CBR n°5 qui sera à surveiller de près aux prochaines 24 Heures Motos. Elle y retrouvera la BMW officielle du team Tecmas qui a de son côté abandonné dans la nuit sur casse moteur.

Des faits de course qui conduisent à un podium surprise avec la présence sur la deuxième marche d’une autre machine allemande avec le team WEPOL BMW de Markus Reiterberger, Alessandro Polita et Danny Webb, à neuf tours du vainqueur. La lutte pour la troisième place a elle été tout simplement splendide avec le duel jusqu’au drapeau à damier entre Sébastien Gimbert et Lucie Glockner qui tourne finalement à l’avantage du Français pour moins d’une seconde sur la ligne ! Un podium qui vient récompenser la belle course de la Honda n°111 malgré de nombreux soucis durant les dernières heures de course et dont Gregory Leblanc et Yonny Hernandez sont également les artisans. La BMW n°48 peut tout de même être fier de sa performance alors qu’une autre S 1000 RR complète le Top 5 avec le team IVRacing BMW. Quant à la catégorie Stock, elle a elle aussi été très disputée avec la victoire de la Kawasaki du Tati Team Beaujolais devant la Kawasaki Louit Moto 33 et le Junior Team Suzuki.

Classement final

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Un team Français (avec UN pilote Français) qui gagne le bol , c’est bien…
    Mais DEUX Français sur le podium en SSP au Portugal après une bataille
    magnifique entre Mahias et Sofuoglu , plus Cluzel 3eme ça n’intéresse pas
    nos braves fonctionnaires de ce site ?….pffff….

    Répondre
  2. MR étant la vitrine du bol d’or depuis des décennies, normal qu’ils mobilisent leurs troupes sur l’évenement.
    Et malheureusement pour le SBK, la fréquentation des circuits est ridicule quand on la compare au public qui va voir le bol ou les 24h du mans.
    A Portimao, devait y avoir plus de monde dans les stands que dans les tribunes… Faut se rendre à l’évidence, le SBK n’intéresse que 3,5 couillons (dont je fais partie). Et ce n’est pas avec leurs artifices moisis (grille vaguement inversée pour la deuxième course, volonté de limiter les moteurs l’année prochaine…) que ça changera quelque chose.

    Répondre

Ecrire un commentaire