Nandlogic veut faire casquer



Le casque connecté n’est pas encore arrivé mais on peut dire qu’on le voit venir de loin, même si la route qui le mène jusqu’au « consomotard » semble sacrément sinueuse – suite aux promesses et à la faillite de la firme US Skylly.

Après les annonces de BMW, ou encore de la start-up EyeLights (dont le petit écran oculaire entend se fixer sur n’importe quel intégral), voici qu’est dévoilé le projet de la société Nandlogic. Baptisé Encépalon, ce casque entend, lui aussi, permettre l’accès à une réalité augmentée (projection des données GPS sur un écran oculaire, connexion avec un smartphone, envoi de SOS en cas d’accident, diffusion du son via des haut-parleurs internes) mais surtout, il joue d’un argument peu utilisé par la concurrence : un design atypique, fuselé et pourvu d’angles saillants. Des angles si saillants qu’on se demande comment peut se comporter le casque en cas de choc rotationnel. Nandlogic n’en est pas là puisque ce modèle n’existe pour l’instant qu’à l’état d’esquisse numérique. D’ailleurs, pour poursuivre son développement, la firme lance un appel aux dons (sur le www.nandlogic.com). Faire casquer les gens pour ensuite leur vendre un casque : la méthode est pour le moins curieuse. À se demander ce qui, dans la réalité augmentée, augmente vraiment : le champ des possibles ouvert à l’utilisateur ou le portefeuille de ceux qui lui vendent du rêve connecté…

Ecrire un commentaire