Tarifs des pneus, c’est parti pour grimper



Michelin, puis Bridgestone, puis Pirelli : déjà trois manufacturiers qui ont annoncé une hausse notable du tarif de leurs pneus pour le premier semestre 2017 (+ 8 % pour le Bibendum, + 3 % pour le fabricant japonais, + 9 % pour son homologue italien). En cause selon ces derniers : l’augmentation du prix des matières premières, notamment du pétrole, du butadiène (un hydrocarbure) et du caoutchouc naturel.

Si effectivement, ces trois composants d’un pneu ont vu leurs tarifs augmenter ces deux derniers mois (+ 10 $ pour le baril de pétrole, + 100 % pour le butadiène, + 20 % pour le caoutchouc), cela fait suite à une longue décrue des cours qui n’avait pourtant pas vu le tarif des pneus baisser. Une fois de plus, la corrélation entre le coût des matières premières et le tarif final semble fonctionner dans un seul sens. En guise de réponse, les manufacturiers invoquent le coût de leurs investissements technologiques, et, pour certains, préviennent : ces hausses ne sont peut-être pas les dernières de l’année…

10 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Moralité : il va falloir sérieusement diminuer les burnout statiques (faciles ceux-là).
    Mes pneus d’origine (sur un MT09) ont été changés à 19.000 (dix neuf mille) kilomètres sans rouler pépère loin de là … mais sans burnout statiques.

    Répondre
    1. Salut Paneuro13 !
      Eh oui c’est méchant (j’déconne).
      Il est un peu jaloux car avec sa 125 MZ de RDA c’est pas gagné pour le burnout … mais il s’entraîne, il s’entraîne toujours (rires).

      Répondre
      1. meuuuuuh même pas vrai que j’ai quoique ce soit d’allemand sur ma meule !

        en pis il vaut mieux pas arriver à faire un burn parce qu’on a pas assez de chevaux, que parce qu’on a oublié de couper l’antipatinage, comme Paneuro13 sur sa Pan !!!
        mouaaahhhhhhhhh 🙂

        si tu veux économiser tes pneus, Harry, passe moins de temps sur la roue arrière !
        OK ça sauve le pneu avant, mais ça fatigue l’arrière !!!

        Répondre
  2. Je m’en moque, j’ai du 130 à l’arrière sur ma Diversion et je ne fais pas de burns…
    Quoique c’est toujours de l’argent qui s’envole de notre poche pour atterrir dans celle des manufacturiers.
    Les pôôôvres, ils sont besoin d’argent. Je propose une quête…

    Répondre

Ecrire un commentaire