Essais Valence 2017 : Viñales et Lorenzo impressionnent

Maverick Viñales a réalisé l'exploit de dominé le classement pour sa première journée sur la M1 © Jean-Aignan Museau


Deux jours seulement après l’ultime Grand Prix de la saison à Valence et la dernière victoire de Jorge Lorenzo pour Yamaha, l’ensemble du plateau MotoGP s’était donné rendez-vous pour un avant gout de 2017 très attendu. Maverick Viñales a ainsi fait ses débuts chez Yamaha avec succès, tout comme Jorge Lorenzo chez Ducati.

Avec un chamboulement général du plateau pour 2017 (à l’exception du clan Honda dont tous les pilotes sont restés en place) la première journée d’essais post-GP à Valence était très attendue. Et elle n’a pas déçu ! Les pilotes qui changeaient de machine ont brillé alors que les rookies ont eux aussi fait des débuts prometteurs dans la catégorie. Alors qu’il reste encore une journée de test officielle mercredi, 2017 sent déjà la poudre !

Et le pilote qui aura sans doute le plus impressionné mardi se nomme sans aucun doute Maverick Viñales. Pour ses premiers tours de roues sur la Yamaha M1 officielle, l’Espagnol s’est tout simplement offert le meilleur chrono du jour après 61 tours bouclés, avec deux centièmes d’avance sur son coéquipier Valentino Rossi qui connaît la M1 comme sa poche. Une réelle performance qui en dit long sur le potentiel du garçon qui devrait s’inviter dans la course au titre dès sa première année. La seconde place de son coéquipier au guidon de la M1 2017 confirme elle que la Yamaha reste une référence dans la catégorie. Mais elle pourrait rapidement être rejoint par une machine italienne qui a elle aussi brillé à Valence, en l’occurrence la Ducati de Jorge Lorenzo.

Surveillé de près, le Majorquin n’a pas manqué ses débuts avec la firme de Bologne, loin de là. Troisième temps à seulement un dixième, Lorenzo a sans doute été bien au delà des espoirs de Gigi Dall’Igna et démontré une rapidité d’adaptation à la Desmosedici GP impressionnante. De quoi, d’ores et déjà, passer un bel hiver pour tout le clan Ducati qui a sans doute retrouvé aujourd’hui un pilote capable de jouer le titre. Un titre que voudra à tout prix conserver Marc Marquez qui étrennait la nouvelle RCV et termine la journée avec le quatrième temps, juste devant Andrea Dovizioso qui a lui longuement testé la Desmosedici 2017.

Cal Crutchlow, sixième, a lui chuté l’après-midi, tout comme Andrea Iannone qui place la GSX-RR au septième rang à deux deuxièmes pour ses débuts, là encore réussis, avec Suzuki. Scott Redding et Hector Barbera intègrent tous les deux le Top 10 au guidon de leur GP16. Aleix Espargaro a lui placé la première Aprilia en 14e position devant un Loris Baz qui a chuté. En 16e position, Jonas Folger est le premier rookie du classement sur la Yamaha Tech3 à 1,5 secondes de Viñales et devance de seulement 12 millièmes son coéquipier Johann Zarco. Des débuts réussis pour le Français, deux places devant Pol Espargaro et Bradley Smith au guidon de leur KTM. Alex Rins apparaît lui juste derrière l’Anglais.

Classement :

1 VIÑALES, Maverick Movistar Yamaha MotoGP 1:30.930 55 / 61
2 ROSSI, Valentino Movistar Yamaha MotoGP 1:30.950 0.020 11 / 47
3 LORENZO, Jorge Ducati Team 1:31.052 0.122 53 / 60
4 MARQUEZ, Marc Repsol Honda Team 1:31.102 0.172 33 / 53
5 DOVIZIOSO, Andrea Ducati Team 1:31.131 0.201 45 / 54
6 CRUTCHLOW, Cal LCR Honda 1:31.156 0.226 42 / 69
7 IANNONE, Andrea Team SUZUKI ECSTAR 1:31.165 0.235 29 / 41
8 REDDING, Scott OCTO Pramac Yakhnich 1:31.242 0.312 64 / 71
9 BARBERA, Hector Avintia Racing 1:31.286 0.356 25 / 43
10 PEDROSA, Dani Repsol Honda Team 1:31.306 0.376 32 / 42
11 MILLER, Jack Marc VDS Racing Team 1:31.477 0.547 31 / 62
12 BAUTISTA, Alvaro Pull & Bear Aspar Team 1:31.674 0.744 56 / 58
13 PIRRO, Michele OCTO Pramac Yakhnich 1:32.068 1.138 21 / 47
14 ESPARGARO, Aleix Aprilia Racing Team Gresini 1:32.177 1.247 33 / 61
15 BAZ, Loris Avintia Racing 1:32.315 1.385 42 / 42
16 FOLGER, Jonas Monster Yamaha Tech 3 1:32.450 1.520 51 / 52
17 ZARCO, Johann Monster Yamaha Tech 3 1:32.462 1.532 59 / 61
18 RABAT, Tito EG 0,0 Marc VDS 1:32.578 1.648 27 / 72
19 ESPARGARO, Pol Red Bull KTM Factory Racing 1:32.613 1.683 39 / 57
20 SMITH, Bradley Red Bull KTM Factory Racing 1:32.806 1.876 36 / 52
21 RINS, Alex Team SUZUKI ECSTAR 1:32.811 1.881 69 / 71
22 LAVERTY, Eugene Aprilia Test Team 1:32.935 2.005 37 / 45
23 ABRAHAM, Karel Pull & Bear Aspar Team 1:33.231 2.301 49 / 59
24 LOWES, Sam Aprilia Racing Team Gresini 1:33.359 2.429 63 / 63
25 TSUDA, Takuya Suzuki Test Team 1:34.110 3.180 36 / 41
26 BAGNAIA, Francesco Pull & Bear Aspar Team 1:36.940 6.010 8 / 9

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ces essais (réussis pour ceux qui ont de nouvelles bécanes) promettent effectivement pour 2017.
    De la baston, de la baston, c’est ce que nous demandons tous et toutes (Anna).
    Ce serait bien mieux sans le paramètre des choix pneumatiques qui tournent depuis quelques temps à la loterie.
    Un pronostic pour 2017 ? …mais non j’déconne !!
    Harry

    Répondre
  2. il y a 4 bonnes motos et quand on met un bon pilote dessus en peu de temps
    ça va vite….Viñales , Lorenzo , Ianonne ont changé de moto et ils sont au même
    endroit qu’avant sur la feuille des temps , en haut !
    Et comme Rossi est encore dans le coup…Le CdM 2017 pourrait être très ouvert.
    Zarco à 1,5 sec de Viñales , c’est très bien pour un début mais il doit être agacé
    que Folger soit juste devant lui…ça va le motiver à mettre du gros gaz demain !

    Répondre
  3. Johann parait être un garçon très réfléchi ; impulsif mais canalisé.
    Il va sans doute agir avec sa tête avant de vouloir « mettre du gros gaz » et « aller au baston » (comme vous dites) afin d’analyser sa moto et ses réactions.
    Je ne suis pas psychologue, mais il devrait progresser peut-être plus lentement que son coéquipier mais peut-être également plus sûrement (rappelez-vous Aleix Espargaro et Randy de Puniet).
    Si Laurent Fellon le conseille bien, il lui rappellera sans doute un adage : hâtons-nous lentement !
    Malgré tout, je suis déçue de ne pas avoir assisté aux essais. Ca devait être encore splendide !!!

    Répondre
    1. je ne suis pas certain que Johann ait vraiment besoin des conseils de Laurent…
      le rôle de Fellon est trop mis en avant par les médias qui ne cessent de répéter
      cela , et même Zarco parle de sa « méthode » un peu comme un robot.
      c’est aussi pour faire de la pub pour leur école de pilotage pour enfants d’où pour
      l’instant personne n’est sorti pour performer à haut niveau.
      aucun pilote de pointe n’est passé par la « méthode Fellon » , ils ont tous appris à
      se débrouiller par eux-mêmes et si ils ont une « methode « c’est rouler en dirt !
      Zarco a les moyens de se débrouiller par lui-même et je crains que si Fellon veut
      trop se mêler des décisions , ça passera mal dans cette équipe très expérimentée
      de grands pros qui savent parfaitement gérer des pilotes à fort potentiel.

      Répondre
  4. Zarco se connait très bien et son équipe Tech3 est bien assez pro pour qu’il puisse
    progresser sans avoir à demander à Fellon ce qu’il faut faire.
    si Johann ne cesse d’en parler c’est en premier lieu parce qu’il se sent redevable
    envers Laurent pour les années passées chez lui et que c’est un garçon fidèle en
    amitié , mais passé un point tous les pilotes se sont séparés de leur « papa » ! ^^

    Répondre
  5. dernier point , la « mode » actuelle chez certains pilotes dont Rossi , en plus de
    travailler la glisse sur la terre , est de faire appel à un « coach » de bord de piste
    pour aider à analyser leur pilotage dans certaines portions délicates du circuit.
    Mais ce conseiller est un ancien pilote de GP qui sait de quoi il parle.

    Répondre

Ecrire un commentaire