GP de France: et si Zarco nous offrait un podium ?



Cinquième rendez-vous de la saison 2017 de MotoGP, le Grand Prix de France promet d’être, comme toujours, une grande fête, mais aussi un rendez-vous sportif de tout premier ordre. D’autant que Johann Zarco n’a jamais été aussi proche du podium !

En voilà un riche début de saison ! Avec trois vainqueurs différents, un leader du championnat qui vient de souffler sa 38e bougie, et un Français qui bouscule toutes les règles du MotoGP, le millésime 2017 de la catégorie reine des GP atteint déjà des sommets. Le Grand Prix d’Espagne, qui s’est déroulé le 7 mai dernier, a encore offert son lot de rebondissements, ce qui redistribue un petit plus les cartes avant le Grand Prix de France. Sans éclat jusque-là, avec une cinquième place au Qatar puis une chute en Argentine, Pedrosa a tout juste posé la pointe du pied sur le podium d’Austin avant de dominer les essais et d’écraser la course à Jerez. Un coup d’accélérateur qui le place de nouveau en lice pour les plus hautes sphères du championnat. Un championnat que Viñales avait parfaitement entamé avec deux victoires avant de connaître les affres de la chute à Austin et la déception d’une sixième place en Espagne.

Avant de débarquer à Jerez, Rossi, 38 ans au compteur donc, avait fait preuve d’une régularité exemplaire avec trois podiums dont deux secondes places lui permettant d’occuper avec une belle marge de confort la tête du championnat. Un week-end sans sur le circuit andalou et six malheureux points ramassés lui permettent tout juste de conserver la tête du championnat. Mais c’est déjà énorme que celui qui, en vingt ans de carrière, a écrit l’une des plus belles pages de la légende du sport moto puisse encore donner le change à des adversaires aussi jeunes, déterminés et talentueux. La détermination sied parfaitement à ce que dégage Lorenzo depuis le début de son histoire avec Ducati, où après des débuts calamiteux, il a signé son premier podium le week-end dernier. Jeunesse et talent sont deux des qualificatifs qui vont le mieux à Johann Zarco.

Le double champion du monde Moto2 est en train de réaliser l’un des plus remarquables débuts de saison d’un rookie dans la catégorie reine. Après ses six tours signés en tête du GP du Qatar, ses deux 5e places et sa 4e place à Jerez, le Français, qui plus est avec la plus française des Yamaha du plateau, force l’admiration de tous. Porté par un public qui ne peut être que totalement rallié à sa cause, le pilote Tech3 pourrait bien aller chercher son premier podium en MotoGP sur le Bugatti qui, pour l’occasion, a reçu un tout nouveau revêtement.

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. The Computer sait ce qu’il doit faire !Le principal est qu’il nous régale de son talent, de sa lucidité, de sa vitesse et enfin de sa niaque et quelle niaque !Bravo Monsieur ZARCO Un fan total …. et bien avant vos deux sacres mondiaux MOTO 2

    Répondre
  2. Laissez Johann faire sa course , ne lui prenez pas la téte comme avec Fabio ,si il fait podium tant mieux sinon ce sera une prochaine fois.il faut juste l’encourager ce week end et il fera tout ce qu’il faut.

    Répondre
  3. Le ton de cet article reflète l’ambiance média qui nous attend ce WE…
    On ne va entendre que ça , podium , podium , podium !
    Ce sera donc très difficile pour Johann , espérons qu’il parviendra à rester zen malgré
    cette attente très élevée des médias et du public sans parler de toutes les sollicitations
    dont il va faire l’objet…Laissez-le donc travailler tranquille !

    Répondre
  4. D’où tu peux être tranquille en faisant le show devant 10000 spectateurs et quelques dizaines de millions de téléspectateurs ?
    Le Z s’en fout de nos commentaires, il n’a pas cette pression là, il veut et il va rendre les gens heureux. Qu’il fasse podium ou finisse 6+, s’il s’est battu et a roulé comme un grand, ce sera réussi.
    Bien sûr qu’il va faire podium, ce dimanche ou le suivant, il en a les moyens, et sans attendre les défaillances possibles des une ou des autres.
    Il a déjà? DEJA, dépassé tout le monde en course, y compris MM !!!
    Bien sûr qu’il va le faire !

    Répondre
  5. Je ne vois pas ce qui permet de croire que Zarco a « les moyens » de faire podium hors fait de course.
    – Au Qatar il mène quelques tours sur une piste incertaine avec un pneu différent et chute.
    – En Argentine il finit 5 avec Pedro et MM au sol.
    – Aux US il finit 5 avec Viñales au sol.
    – A Jerez il fait 4 avec les Yams Factory en cata.
    Et je ne parle même pas de Cal , de Dovi ni même de Lorenzo qui le bouffe à Jerez….
    Dans l’état des forces en présence et HORS fait de course il peut faire entre 5 et 8.
    « il a même dépassé MM  » à Jerez ? génial , il finit 11 secondes derrière ! ^^

    Répondre
  6. Difficile de se battre contre les Usines, motos en constante évolution , ingénieurs au top, budget etc…mais Johan n’a aucun complexe, quand il aura trouvé avec l’aide de Guy Coulon les réglages pour gérer les pneus pour la course, il sera sur le podium. Allez Zarco !! Bravo aussi à Tech 3 !

    Répondre
  7. Il y a eu 9 vainqueurs l’année dernière, il y en a déjà trois différents cette année…
    L’inconstance des michelins peut donner un espoir solide a Zarco…
    Mais bon, on ne sait mème pas si la course aura lieu sur le sec ou le mouillé…
    Seule certitude: le grip de la piste sera top.
    L’usure des pneus sera donc déterminante (et Johann a montré en moto2 qu’il savait faire) mais il y a tellement de facteurs (châssis des honda et des yam 2017 qui sont bons pour économiser les gommes…Arrière, tout comme l’électronique des ducati…) , bref, je souhaite a Johann d’y parvenir mais j’attends les essais avec impatience!
    Et ce ne sera pas simple a décrypter…

    Répondre

Ecrire un commentaire