MotoGP Saint-Marin : Marquez revient



Vainqueur à Misano devant Petrucci et Dovizioso, Marquez récupère la première place du classement général à égalité de points avec l’officiel Ducati.

Si les supporters de Rossi, forfait à Misano, n’ont pas marqué de points en sifflant lamentablement Marc Marquez sur le podium, le champion du monde en titre a lui fait carton plein en s’imposant à l’entrée du dernier tour de course face à un Danilo Petrucci des grands jours. Disputée sur une piste détrempée et particulièrement glissante, la treizième course de la saison avait dans un premier temps permis à Jorge Lorenzo de s’illustrer. Leader durant près de six tours, l’Espagnol est malheureusement parti à la faute alors qu’il comptait quatre bonnes secondes d’avance sur ses adversaires. D’autres en ont fait autant comme Abraham, Crutchlow, Baz, Barbera, Iannone, Espargaro et Lowes.
Lorenzo à terre, ce sont Petrucci, Marquez et Dovizioso qui se sont alors retrouvés à la lutte pour la victoire, Viñales suivant à distance sans jamais se retrouver en mesure de jouer devant. Pas très à l’aise avec sa Ducati sur le mouillé, Dovizioso a fini par se contenter de la troisième place, laissant Petrucci et Marquez en découdre. Victime d’une nouvelle chute au warm up, le pilote Honda a sagement attendu l’entrée du dernier tour pour tenter sa chance. Avec succès. « J’ai failli me contenter de la deuxième place en pensant au championnat car les conditions étaient très difficiles… » a expliqué Marquez « … mais j’ai fini par me dire que ces cinq points pourraient être importants en fin de saison. Alors j’ai pris le risque d’attaquer. » Bien lui en a pris. En remportant à Misano sa quatrième victoire de la saison, le champion du monde en titre récupère la première place du classement général à égalité de points avec Dovizioso. Prochaine course dans deux semaines en Aragon, dans le jardin d’un certain Marc Marquez…

En Moto2, Tom Lüthi s’est relancé dans la course au titre en profitant de la chute de Morbidelli et en montant sur la deuxième marche du podium. Parti en tête sous une pluie battante, le leader du championnat est allé à la faute en essayant de s’échapper, et c’est Dominique Aegerter, brillant depuis les essais, qui en a profité pour récupérer les commandes de la course. Il ne les a plus lâchées. Collé dans la roue du pilote Suter, Lüthi a de son côté préféré assurer les points plutôt que de tenter le diable en allant chercher son compatriote. Podium décidément inédit à Misano puisque c’est le Malaisien Syahrin qui se classe troisième. Belle course également de Fabio Quartararo qui franchit la ligne d’arrivée en sixième position, soit son meilleur résultat en Moto2.

En Moto3, la course a également tourné au carnage. Sur une piste transformée en patinoire, la moitié des pilotes au départ n’ont pas franchi la ligne d’arrivée. Dans ces périlleuses conditions, Romano Fenati a tout simplement marché sur l’eau en collant près de trente secondes à Joan Mir. Tout heureux d’être resté sur ses roues pour monter sur le podium, le leader du championnat se rapproche encore un peu plus du titre de champion du monde. Fabio Di Giannantonio s’est lui classé troisième. Côté français, Jules Danilo a fait partie des victimes de la pluie. Le pilote Honda est tombé alors qu’il occupait la dixième place.

 

47 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Exceptionnel ce 93 ! J’espère que rossi a regardé et compris que faire l’épicier ne gagne pas de titres ! On est pas champion en finissant 4ème chaque gp et en attendant que les autres se blessent.
    J’ai adoré voir Marquez brandir son trophée dans la tronche des handicapés mentaux en jaune, qui ont osé le siffler sur le podium ! Vivement la retraite de rossi, que ces débiles quittent les gp !!
    Quel pilote hors-normes ce Marc Marquez !
    Là ou Dovi a avoué avoir baissé pavillon pour assurer des points,
    là ou pedrosa s’est noyé et à coulé, Marquez se sort les doigts, et malgré 3 alertes-glissouilles, va chercher la victoire et des points qui seront précieux en fin de saison.

    Répondre
    1. Et que vont faire ces abrutis en jaune lorsque VDM posera son fessier païen sur la moto de leur idole ? parce qu’il y aura bien un remplaçant chez Movistar pour le prochain GP.

      Répondre
  2. J’ai adoré les performances de pedrosa, crutch-low, et iannone danone nature :
    Égaux à eux mêmes !
    Dommage pour Jorgééééé qui décidément est l’homme des 5 premiers tours, pas plus…. 🙁

    Répondre
    1. c’est un peu différent cette fois , Jorge n’a pas baisé de rythme mais
      a chuté alors qu’il avait collé 1 sec par tour à tout le monde…
      ça progresse , quand il parviendra à tout aligner il reviendra au top !

      Répondre
  3. par contre tres decu de Baz de son commentaire d apres course . il dit  » pas de feeling avec la moto au depart du grand prix  » quand il tombe il est presque que dans les temps des meilleur ; tu nne fait pas de bon temps quand tu n as pas de feeling
    toujours le meme excuse de sa part
    dommage
    pour les abrutis en jaune tout a fait daccord avec vous deux
    faut juste les ignorer

    Répondre
    1. Comme il joue son avenir en GP et que c’est mal barré vu que Xavier Siméon a déjà une main sur le guidon de son Avintia pour l’année prochaine , il doit avoir besoin de trouver des excuses extérieures. C’est pas vraiment la bonne solution. Cette attitude tranche radicalement avec celle de Zarco.

      Spéciale dédicace au team Suz, qui boit le calice jusqu’à la lie. Je ne les remercierai jamais assez d’avoir préféré Ianonne à Zarco.

      Répondre
      1. Certes mais Zarco a signé pour 2 ans et lui est en train de se
        faire bouffer sa place…pas le même contexte pour la sérénité…
        Je crois que c’est Rins qui a été préféré à Zarco mais ça ne
        change rien à ta conclusion , tant mieux pour Johann !

        Répondre
  4. Dommage pour Petrux qui n’a pas pu aller au bout de son rêve, mais qui n’a pas démérité.
    Un vrai champion roule bien et toujours, et Petrux était là, encore là. D’autres sont loin, avec la même moto que le vainqueur, d’autres encore sont par terre …
    Petrux a fini sa course, son désarroi faisait peine, mais lui, il était là.
    « Pour gagner une course, déjà, faut la terminer » disait Enzo Ferrari.
    Encore vrai, toujours vrai.

    Répondre
  5. MM champion exceptionnel, avec la même brêle que Pedro qui finit dernier ou presque, il finit premier.
    Il va chercher les points de la première place, là où Luthi a préféré renoncer en moto2.
    Toute la différence est là.
    Morbidelli out, zéro pointé, et Luthi qui joue l’épicier. Tant mieux pour l’autre Suisse, plus haute marche du podium, tellement heureux. Aegerter happy !
    MM a osé, ça a payé, il se paie même une trible double, comme au basket …
    Il rejoint Rossi à 33 victoires Honda chacun en catégorie reine, et aussi il rejoint Dovi à 199 points et 4 victoires.
    MM over the top, il me régale, il m’éblouit !

    Répondre
  6. Lorenzo trop impatient, voire orgueilleux, une seconde au tour, ça sert à rien si avec 0.5 sec / tour il pouvait rester sur ses roues.
    Il m’a fait perdre mon pari, je l’aurai bien vu gagner, sur un circuit où ses stats sont excellentes, les meilleures même. Et avec une DUCATI qui envahit le podium, là où ya dégun qui pariait sur la marque à Misano.
    Misano, Sic 58 circuit, il aurait fait quoi le Sic s’il était parmi nous ???
    Miss you, Sic, SuperSic !

    Répondre
  7. Un mot sur le Z
    Il a lâché sa 7ème place pour manque de bibine, bravo pour son dernier run pedibus, avec « le coeur en zone rouge », et pour ses commentaires réalistes et humbles, à ce niveau, il est champion des champions .
    Bravo Zarco, ça va venir d’ici la fin de l’année, et ce ptit point sera peut être précieux, en dehors de bâtir ton histoire ou ta légende ?!?

    Répondre
    1. Ouais, et MM sera champion, car il a été chercher les 5 points de bonus pendant DesmoDovi a assuré sa 3 ème place.
      Et c’est ça, ce comportement qui fait et qui fera la différence.
      La compétition est ouverte, mais à la fin, ce sera MM le Champion.
      Prenez en l’habitude, c’est pas fini.
      Il aura dix titres avant Rossi …

      Répondre
    1. L’explication donnée par les commentateurs était que Pedro est trop léger pour mettre les pneus en contrainte et donc, les mettre à bonne température. Et le bruit court que les michelin ont plus d’accroche que les bridges mais qu’ils ont une fenêtre de fonctionnement idéale bien plus étroite que les bridges. Température trop basse, le pneu se transforme en verglas, trop haute c’est de la charpie.

      Répondre
        1. Je suis bien d’accord. Doohan avait même dit, il y a plusieurs années déjà, que la situation de Pedro était incompréhensible au HRC, et qu’il aurait dû se faire lourder il y a longtemps.
          Mais mon commentaire précédent ne concerne qu’une tentative d’explication par son équipe technique de l’échec cette course.

          Répondre
          1. J’ai vraiment rien contre Pedro, mais il est trop « gentil », il manque l’étincelle, et son talent est grand. On se fait iech quand il part devant tout seul, et gagne, mais c’est propre et efficace. Mais ça c’était avant.
            Et sorti de la fausse illusion d’une certaine fin de saison, tellement subversive, et où Jorge était sacré … et traité d’épicier ???

  8. je reprends ici une déclaration de Jorge postée par « ironnike » sur eurosport.
    « Je ne m’y attendais pas. Cela a été ma seule erreur de concentration sur la
    distance parcourue. Je l’ai perdue (La concentration) un ou deux dixièmes de
    secondes et j’ai modifié ma vitesse. J’ai utilisé un peu moins le frein arrière
    (Pour adoucir la motricité lors de la remise des gaz) très peu, mais suffisamment
    pour perdre l’adhérence du pneu arrière et m’envoler. C’est dommage. Peut être que
    l’impression perçue est que j’étais à fond, mais non, j’étais en deça. Evidemment,
    je ne roulais pas au ralenti, mais j’essayais de gérer les risques, freinant normalement,
    en douceur, pas trop sur l’angle, ouvrant les gaz de manière très progressive. Mais
    sous la pluie, tu ne peux pas te permettre de te déconcentrer une seule fraction de
    seconde. C’est de ma faute. Je ne jouais pas le titre, et dans ce sens c’est positif.
    Si ça avait été le cas je m’en serais voulu. C’est une année dans laquelle je peux me
    permettre de commettre ce genre d’erreur, j’apprends (La Ducati) pour ne pas répéter
    les mêmes erreurs la saison prochaine. »
    J’ai trouvé ça vraiment intéressant , donc je partage pour ceux qui l’auraient pas vue.
    Et quand je pense qu’un abruti de journaleux de eurosport a osé écrire que Jorge
    « donnait l’impression de surpiloter pour se montrer »….pauvre mec va !

    Répondre
  9. En tout cas y’en a deux qui ont mis leurs « cojones » sur la table ce we…
    Marc et Jorge…ceux qui n’aiment pas les Espagnols n’ont qu’à aller
    se faire voir chez les Grecs avec leur tshirt/casquette/slip jaunes…
    enfin jaunes devant et…marron derrière…beurk…
    Parce que l’emblème de l’Espagne c’est un grand toro avec une énorme
    paire de cou*lles bande de nazes !

    Répondre
      1. Si Lorenzo arrive à trouver les secrets de la Ducati , et il y arrivera
        car c’est un têtu , il sera devant Dovi parce que fondamentalement
        il est plus fort , il suffit de comparer leurs palmarès respectifs…
        Pour 2018 un trio devrait jouer le titre selon moi 93 99 25.
        Pour Dovi , qui le mérite , c’est je pense 2017 ou jamais !

        Répondre
  10. Je reviens sur ces minables qui sifflaient Marquez sur le podium….
    On devrait en choper quelques uns et les exclure à vie des circuits
    de moto GP , ils n’ont juste rien à y faire !
    Siffler ce pilote qui se sort les cojones à ce point , qui nous fait autant
    vibrer…perso je prends plus d’adré quand je regarde ses tours qualifs
    que quand je roule et pourtant je roule comme un malade ! ^^
    Cassez-vous tas de nuls !

    Répondre
  11. Et j’ajouterai que Rossi , ok là il a d’autres soucis , devrait se
    décider à faire une déclaration publique pour condamner ceux
    qui se livrent à ces comportements inacceptables…il y perdra
    quelques tshirts mais je pense que ce serait en fait bon pour
    son image et qu’il en retirerait plus de gains que de pertes.

    Répondre
      1. Et il l’a déjà fait. Comme tu sembles avoir beaucoup de temps à perdre tu n’a qu’à rechercher les articles par toi même. Marrant de voir vos commentaires haineux et totalement rabaissant sur un pilote qui a tant fait pour la notoriété dû moto GPS à toi et fatalys et ensuite de se plaindre du comportement des autres. Bref…

        Répondre
  12. Bah honnêtement je crois que c’est dans les supporters italiens qu’on trouve les plus de c… et antisportifs… C’est le revers de la médaille de la passion bien connue des « tifosis », et ceux de Rossi sont encore plus c.. !
    J’aurais bien aimé que Lorenzo gagne rien que pour leur faire fermer leur g…, on était en pelouse au milieu et ils ont applaudis quand Jorge est tombé, c’est dire !
    Je l’avais déjà remarqué au Mugello d’ailleurs…

    Ceci mis à part un GP sans beaucoup de spectacle, exit la démonstration de Marquez qui montre bien qu’il est le seul candidat à sa propre succession, Dovi je ne le vois pas finir devant à la régulière et Vinales me déçois un peu, il est bon quand tout va bien mais il n’arrive pas à compenser quand il y a un comme MM93 quand la moto va moins bien.

    Ceci mis à part on s’est bien trempés, il a plu non stop de 8h jusqu’au début de la course MotoGP, entraînant la formation de bourbiers infâmes pour ceux qui étaient en pelouse comme nous l’étions… pour aller chercher une bière c’était Koh-Lanta !!^^

    A ce sujet, je pense que le mauvais temps et le forfait de Rossi ont dû en faire réfléchir plus d’un à venir (on voyait bien que y’avait moins de monde) ceci ajouté à un prix des places qui est très (trop) élevé !
    L’Italie pour les GP c’est les plus chers en Europe : 104E la place seulement le dimanche en pelouse (C’est le prix de la tribune la plus chère à Barcelone pour…3j) , si c’est pour ne pas voir ton pilote favori, te prendre des tonnes d’eau sur la gueule, et patauger dans la gadoue sur un circuit dépourvu d’infrastructures et de sanitaires dignes de ce nom et avec des à cotés comme la bouffe ou les boissons hyper chères, bah tu viens pas…de quoi à peut-être pousser l’organisateur à se remettre en question ?…on peut rêver ! ^^

    Franchement pour commencer à les avoir tous fait en Europe les circuits du continental circus, je constate que les Circuits espagnols sont DE LOIN les meilleurs niveau rapport qualité d’accueil/ infrastructures/ prix (le pire étant donc les Italiens, même si le tracé magnifique du Mugello à tendance à faire oublier ça)…

    Tiens d’ailleurs je vais (re)vérifier tout ça à Aragon dans 10j 😉

    Répondre
  13. Le seul qui va à plein de GP …
    J’ai pensé à toi, Wheel, depuis mon canapé, quand je voyais toute cette flotte sur ton circuit …
    Tanta acqua !!!
    Tu as tout dit, tout résumé pour cette fin de saison et l’obtention du titre 2017.
    Rien à ajouter …

    Répondre
  14. onjour,
    Alors ça dépend, j’en fais entre 3 et 6 (mon record !^^) par an… Disons que je vais systématiquement depuis plus de 10 ans au Mans, à Barcelone et à Valencià, et suivant les années et les dispos de chacun (on est une petite « équipe » de potes à suivre les GP et à s’y rendre) j’en rajoute d’autres, ça peut être Brno, Assen, l’Itatlie, etc….
    Par exemple cette année le motocross des Nations (dont je suis à la base fan) était en Angleterre, les teams programmés pas terribles (les tops guns ne veulent plus trop y aller…etc) , personne était chaud, donc du coup on on va à Aragon où j’étais pas retourné depuis 3 ans, car c’est souvent la même date que le MXDN.
    Par contre je m’y rends rarement en moto, vu que le plus souvent on y va en mode « express » (en général on part le vendredi soir et on revient le dimanche soir) pour éviter au max de poser des jours au taf, ça permet de limiter la fatigue (2000 bornes en moto en 2000 bornes en voiture c’est pas du tout la même chose sur un WE, encore plus si il pleut !) , ça permet d’avoir un peu plus de logistique et bien évidemment de mutualiser et limiter un peu les coûts, vu que j’en fais quelques uns mais aussi d’autres trucs (beaucoup de concerts et festivals de musique) à côté…
    D’événements « incontournables » me manque le TT à faire, j’y travaille… par contre le budget n’est pas du tout le même que pour un GP !

    Répondre
  15. bonjour,
    Alors ça dépend, j’en fais entre 3 et 6 (mon record !^^) par an… Disons que je vais systématiquement depuis plus de 10 ans au Mans, à Barcelone et à Valencià, et suivant les années et les dispos de chacun (on est une petite « équipe » de potes à suivre les GP et à s’y rendre) j’en rajoute d’autres, ça peut être Brno, Assen, l’Itatlie, etc….
    Par exemple cette année le motocross des Nations (dont je suis à la base fan) était en Angleterre, les teams programmés pas terribles (les tops guns ne veulent plus trop y aller…etc) , personne était chaud, donc du coup on on va à Aragon où j’étais pas retourné depuis 3 ans, car c’est souvent la même date que le MXDN.
    Par contre je m’y rends rarement en moto, vu que le plus souvent on y va en mode « express » (en général on part le vendredi soir et on revient le dimanche soir) pour éviter au max de poser des jours au taf, ça permet de limiter la fatigue (2000 bornes en moto en 2000 bornes en voiture c’est pas du tout la même chose sur un WE, encore plus si il pleut !) , ça permet d’avoir un peu plus de logistique et bien évidemment de mutualiser et limiter un peu les coûts, vu que j’en fais quelques uns mais aussi d’autres trucs (beaucoup de concerts et festivals de musique) à côté…
    D’événements « incontournables » me manque le TT à faire, j’y travaille… par contre le budget n’est pas du tout le même que pour un GP !

    Répondre
      1. Ah ouais ? Tribune A ? De tout en haut tu as une vue imprenable sur une bonne partie du circuit !! Moi depuis quelques années je chope les billets sur le site du circuit Cat, tu peux choisir ta place…un plus alors que d’habitude tu sais pas trop où tu vas être positionné…

        Répondre
  16. Petit point sur le SBK de Portimao ce weekend :

    Rea et Sofoglu largement en tête (comme d’hab) lors des essais libres. Rea colle même 0,754 s à Davis,deuxième des FP3 ce matin.
    Petite surprise, les deux seconds couteaux Melandri et Sykes sont aux fraises. Sykes n’a pas fait un tour ce matin, il s’est méchamment bourré dès le tour de chauffe (enfin, je suppose puisqu’il est le seul à ne pas être reparti après la réouverture de la piste). Melandri est lui, bien aux fraises en FP 3 avec le 11ème temps. Mais il sera en Q2 quand même puisqu’il avait fait un bon temps en FP2.
    Chez les faire-valoir :
    – Takahashi, remplaçant de Hayden chez Honda est grosso modo dernier
    – Ca a dû bouger chez Kawa Puccetti puisque Krumenacher n’apparait plus sur la liste des pilotes, à sa place on trouve l’inoxydable A West. Le résultat reste le même : fond de classement
    – en FP3, les yams d’usine prennent 1,5 seconde au tour
    – Camier, qui pourrait prétendre à un résultat puisqu’il manque Sykes (si la MV ne pète pas) est quand même à 1,3 seconde au tour…
    Le suspens reste donc entier : avec combien d’avance Rea gagnera-t-il les deux manches portugaises ?

    Répondre

Ecrire un commentaire