MotoGP Barcelone : photos & réactions

MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau


Voici les principales déclarations des pilotes après le Grand Prix de Catalogne remporté par Andrea Dovizioso et les plus beaux clichés de notre photographe-reporter sur le circuit de Barcelone.

Andrea Dovizioso : « Nous avons réalisé que le grip était mauvais et que l’usure des pneus était très élevée. Ainsi, nous ne pouvions pas nous concentrer uniquement sur notre vitesse. Au départ, personne n’a pu imprimer le rythme, car nous devions tous économiser nos pneus au maximum. J’ai passé quelques pilotes et je me suis retrouvé dans le sillage de Dani. Il est parvenu à gérer au mieux l’usure de ses gommes. J’ai également réussi à le faire, tout en conservant l’avant. Je n’avais pas conscience de ce qui se passait derrière nous, car le rythme était lent. À 10 tours de l’arrivée, j’ai décidé de forcer et je me suis rendu compte que mes pneus étaient épuisés. C’était également le cas pour les autres. C’est bizarre, car j’ai gagné sans être à 100% ! Personne ne peut prédire l’avenir, en particulier cette année. Chaque week-end est différent. Je ne suis pas concentré sur le championnat, mais davantage sur le développement de la moto. Nous avons géré la situation de la meilleure des manières et j’avais une stratégie parfaite. Je ne m’attendais pas à être compétitif ici et j’ai gagné… Je connais les points positifs et négatifs de la moto et je veux en exploiter le meilleur à chaque course. Mais je suis aussi réaliste ; je ne pense pas que nous puissions nous battre pour le championnat, nous manquons encore de quelque chose. »

Marc Márquez : « Je suis très content de la façon dont s’est achevé ce week-end, car ces cinq chutes m’avaient quelque peu porté un coup au moral. Mais mon équipe a tout fait pour me redonner confiance. Avant que je prenne le départ, je me suis d’ailleurs dit que j’étais le même Marc que l’an passé, que j’avais pour habitude d’attaquer et de ne jamais renoncer, ce qui parfois permet de faire la différence. Quand je me suis élancé, la victoire était donc mon objectif. Et puis dans la ligne droite, Danilo m’a percuté. Heureusement qu’il s’agissait d’un choc latéral, sinon ça aurait pu tourner au désastre. Mais je suis resté calme et concentré. Je suis finalement parvenu à passer Dani, j’essayais ensuite de réduire l’écart avec Andrea. Ceci étant au bout de quelques tours, je me suis aperçu que ça ne serait pas possible d’y arriver. Ce dimanche était celui d’Andrea, j’ai donc fait en sorte d’assurer la deuxième place. Ce Championnat est une sorte de montagnes russes : nous ne savons pas trop quoi attendre de chaque course. Nous devons quoi qu’il en soit rester focalisés sur notre travail et nous donner à 100% »

Dani Pedrosa : « Je suis content de mon résultat, connaissant la difficulté d’inscrire un podium ces temps-ci. La semaine dernière j’ai connu une course atroce, alors que ce week-end j’ai signé la pole position et podium devant mon public, ce qui est juste génial. Pour être franc, je m’attendais à un peu mieux, mais les conditions étaient difficiles tout au long du week-end en termes de pneus et ce dimanche, le grip était une nouvelle fois très faible. J’ai essayé de mener la course, mais à chaque fois je voyais Andrea se porter à ma hauteur en ligne droite et couper pour ne pas être trop prêt. Il a mieux géré ses pneus que moi. Sur la fin je me suis dit qu’il valait mieux rester sur la moto et inscrire quelques bons points. J’avais opté pour un pneu arrière medium et dans les derniers tours, j’étais franchement à la limite. Ceci étant je continue de penser que c’était le meilleur choix pour la course. Le choix des pneus, c’est plus une question de feeling que de performance ou de longévité à proprement parler. C’était difficile mais nous avons été en mesure de terminer sur le podium. Je suis vraiment impatient d’être à demain pour le Test, afin de réaliser des avancées supplémentaires. Le Championnat est assez ouvert et nous devrons être plus réguliers à chaque week-end. »

Jorge Lorenzo : « C’est un autre résultat fantastique pour l’équipe, une deuxième victoire consécutive pour Ducati. En plus de ma première qualification en première ligne, c’est également la première fois que je franchis l’arrivée avec moins de dix secondes d’écart sur le vainqueur. J’ai également mené la course durant quelques tours et cela signifie que je progresse constamment. C’est dommage que nous ayons perdu notre rythme à partir du sixième tour ainsi que d’avoir manqué quelques-uns de mes freinages ; j’ai perdu beaucoup du temps à la mi-course en tournant dans un rythme moins rapide que les leaders. Mais j’ai réussi à me rattraper dans les derniers tours pour terminer au pied du podium. Nous devons maintenant continuer à travailler pour être plus réguliers et viser un meilleur résultat qu’à Jerez. »

Johann Zarco : « Le rythme n’était pas des plus rapides aujourd’hui mais la course n’en a pas été pour autant moins compliquée. Les conditions étaient aussi difficiles qu’aux essais et j’ai un peu souffert au niveau de mon bras droit. J’ai quand même bien résisté à la chaleur. J’ai cru par deux fois que ma course allait s’arrêter plus tôt que prévu, quand je me suis accroché avec Aleix Espargaró et quand Lorenzo a coupé au premier virage avant de ressortir dans mes roues. Je voyais les autres devant moi mais je n’arrivais pas à rouler plus vite qu’eux… Tout le monde patinait, à tel point que sur la fin on faisait pratiquement du sur place. Petrucci est tombé et j’ai fini par rejoindre Jonas que j’ai pu doubler dans le dernier tour. Je suis content de ce week-end, j’ai appris pas mal de choses. Je me suis rendu compte qu’il est important de ne pas paniquer quand on se retrouve confronté à des problèmes. J’ai appris que les autres pouvaient aussi rencontrer les mêmes soucis et que le stress n’aidait pas à les résoudre. Si j’avais percuté plus tôt, cela m’aurait peut-être permis de ne pas rater ma qualification, de me retrouver mieux placé sur la grille et, qui sait, monter à la fin sur le podium. »

Jonas Folger : « Ce fut un week-end difficile mais positif. Je suis content car nous avons fait une jolie progression comparé aux précédents Grands Prix. Nous avons réussi à améliorer aux qualifications et en début de course, deux points qui nous posaient jusque-là problème. Et en y parvenant nous avons pu inscrire un bon résultat ce dimanche. Malheureusement dans le dernier tour, Johann m’a doublé alors que j’avais passé le Grand Prix devant lui et que je pensais l’avoir sous contrôle. Quoi qu’il en soit, nous avons marqué des points importants et nous fait une belle avancée. Je voudrais remercier le team pour le travail qu’ils ont accompli et qui m’a permis de retrouver la place à laquelle je devais être. Ils m’ont dit que nous pouvions y arriver et c’est exactement ce que nous avons fait. »

Valentino Rossi : « Je suis assez déçu ce dimanche, car l’an passé je m’étais imposé sur ce tracé, qui est aussi un de mes préférés. Nous savions que le week-end allait être compliqué. Nous avons eu des soucis de grip durant les séances d’essais libres à cause des températures et de l’état de la piste. La course d’aujourd’hui ne s’est pas avérée très positive, mais j’ai fait tout mon possible pour inscrire un maximum de points. Demain, la journée de test s’annonce très importante. Nous avons prévu d’essayer un tas de choses, ce qui sera positif. J’espère que ces deux courses nous permettront de revenir aux avant-postes. »

Maverick Viñales : « C’était une journée difficile, mais parfois il faut savoir se contenter de marquer des points et c’est exactement ce que nous avons fait. Ce dimanche, je n’aurais pas pu faire mieux que dixième. Bien évidemment, nous ne sommes pas habitués à ce genre de positions. Mais c’était le meilleur résultat que nous pouvions aller chercher, nous devons donc être content de ces six points pris. Au moins, je suis toujours en tête du Championnat. Nous allons continuer de travailler dur afin de rectifier le tir lors des prochaines courses. »

Loris Baz : « J’ai totalement manqué mon départ, mais j’ai rapidement pu doubler Abraham, Iannone et Rabat. Après quoi j’ai essayé de combler l’écart, tout en gérant au mieux mes pneus. J’ai ensuite rencontré un problème avec mon levier de frein qui a tendance à se durcir au fur et à mesure de la course. Je perds donc mon feeling au freinage et mon bras droit se tétanise très vite, mais cela ne m’a pas tout gêné. J’ai mis un peu de temps pour doubler Redding. Malgré tout, nos chronos étaient vraiment rapides jusqu’à l’arrivée. Je suis plutôt ravi de notre prestation, en particulier après un début de week-end difficile. Pour le prochain Grand Prix à Assen, nous devrons voir la manière dont les pneus se comportent. C’est un circuit que j’aime beaucoup et je suis impatient d’y faire mes premiers tours de roue au guidon de la Ducati, car j’étais blessé l’an dernier. »

MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Jorge Lorenzo & Dani Pedrosa, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Jorge Lorenzo & Dani Pedrosa, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Jonas Folger, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Jonas Folger, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Dani Pedrosa, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Dani Pedrosa, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Alvaro Bautista, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Alvaro Bautista, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Valentino Rossi, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Valentino Rossi, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Andrea Dovizioso, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Andrea Dovizioso, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Loris Baz, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Loris Baz, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Andrea Dovizioso, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau
Andrea Dovizioso, MotoGP Barcelone © Jean-Aignan Museau

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. S’il vous plaît, vous pourriez blacklister cet imbécile pour qui les commentaires, non seulement n’élèvent pas le débat, mais ne peut s’empêcher en plus d’être insultant ?Merci.

    Répondre
  2. Bon, et cette semaine, on va poser nos questions à michel Turco, ou bien chaque fois que ralentino grossi n’est pas sur le podium c’est la grève ?
    Je sais que les yamaha bleues vont aussi mal que le P.S aux législatives, mais bon, la vie continue non ?
    Moi j’avais des questions après le MUGELLO….

    Répondre
  3. Ces histoires de pneus me gavent de plus en plus …
    Quand aurons-nous une baston à 100 % pilotage / freinage / puissance de la bécane … sans qu’un pilote ne soit lésé à cause d’un p…n de pneu mal assorti aux réglages du châssis ou à la température de la piste ?

    Répondre
    1. Ces histoires de réglage de châssis et de température de piste me gavent de plus en plus …
      Quand aurons-nous une baston à 100 % pilotage / freinage / puissance de la bécane … sans qu’un pilote ne soit lésé à cause d’un p…n de réglage du châssis ou d’une p…n de température de piste mal assortie à ses pneus?

      Répondre

Ecrire un commentaire