MotoGP Jerez : les réactions des pilotes

Podium MotoGP Jerez © Jean-Aignan Museau


Voici les principales déclarations des pilotes après le Grand Prix d’Espagne, remporté par Dani Pedrosa.

Dani Pedrosa : « C’était une course excellente. Je suis vraiment heureux, car cela n’a pas été aussi simple qu’il y parait. J’ai apprécié, mais j’ai dû rester concentré, puisque le grip de la piste était loin d’être parfait en raison des températures élevées. J’ai pu creuser l’écart, en faisant attention de ne pas trop en faire. Pourvu de pneus médiums, il était facile de commettre une erreur. J’ai d’ailleurs manqué de perdre l’avant durant la course ; une manœuvre qui m’a fait perdre quelques dixièmes. Je suis néanmoins parvenu à rejoindre la trajectoire. Je suis vraiment content pour l’équipe. Nous avons beaucoup progressé depuis la première course. Nous devons continuer ainsi, c’est positif pour le Championnat. »

Marc Márquez : « Je suis satisfait de cette deuxième place. Jerez est habituellement l’un des circuits les plus difficiles pour moi. J’ai réussi à imprimer mon rythme jusque dans les deux derniers tours, tout en essayant de revenir sur Dani. Après quoi je me suis dit qu’il était plus important de marquer ces points. Le comportement de mon pneu arrière était correct, mais j’étais davantage limité par l’avant. J’ai ainsi tenté d’adapter mon style de pilotage, même si ça s’est avéré difficile. Nous ne pointons plus qu’à quatre points du leader au Championnat et c’est le principal. Nous verrons ce dont nous sommes capables au Mans. D’ici là nous avons un Test important lundi. Au sujet de Zarco, il était déjà très impressionnant au Qatar. Il me rappelle mes débuts : agressif et cherchant à repousser ses limites. C’est la meilleure façon d’apprendre. Mine de rien, il est le premier pilote Yamaha à l’arrivée… »

Jorge Lorenzo : « C’est le meilleur cadeau que l’on pouvait me faire pour mes 30 ans. Ce podium est beaucoup plus important qu’une victoire. Tout le monde sait à quel point il est difficile d’être compétitif avec une moto aussi délicate, bien plus qu’avec la Yamaha. Jerez est l’un de mes circuits favoris et j’étais relativement rapide depuis le début du week-end. Même si nous avons connu quelques difficultés durant les qualifications, je savais malgré tout que j’avais le rythme. Celui de la course était d’ailleurs assez lent. J’ai pris mon temps pour doubler Zarco, mais lorsque je l’ai fait, j’ai été en mesure de creuser l’écart. Ce podium est la combinaison de nombreux facteurs, comme celui d’avoir accumulé des kilomètres. On ne devrait pas douter de moi ou de mon pilotage aussi facilement. J’ai travaillé dur pour arriver à ce résultat. Certains devraient garder la langue dans leur poche, au lieu de critiquer. Concernant Johann, j’adore son comportement : il travaille, s’entraîne beaucoup et lorsqu’il est sur la moto, il est déterminé. C’est un excellent pilote, même s’il doit encore apprendre certaines notions du MotoGP. »

Johann Zarco : « Je me suis tellement heureux de notre performance aujourd’hui. Jerez est un circuit compliqué, nous étions tous dans un mouchoir de poche en qualifications : le défi n’était pas facile à relever. En début de course, mon feeling était excellent, je me sentais à l’aise sur la moto. J’étais également en confiance. J’ai pu doubler quelques tops pilotes. Lorsque je me suis retrouvé second, j’étais bien. J’ai toutefois manqué de tomber à deux reprises et cela a permis à Marc de repasser. Après quoi, je me demandais ce qui allait se passer… Je n’arrivais pas à insister sur l’avant, car j’étais déjà à limite. Je suis resté troisième un long moment. Jorge m’a ensuite dépassé. Je pensais alors pouvoir maintenir l’écart. Mais là encore, il s’est montré plus régulier que moi dans les huit derniers tours. L’objectif était d’être sur le podium ou aussi proche que possible, ce que nous avons accompli aujourd’hui. Je suis ravi et je vais prendre un peu de repos afin d’être prêt pour ma course à domicile dans deux semaines. Je suis positif en prévision du rendez-vous au Mans. C’est probablement pour ça que tout semble aller dans le bon sens. Mais peut-être le plus difficile est encore à venir. Le meilleur moyen de gérer la pression que je m’apprête à ressentir au Mans est de profiter de chaque moment, de vivre dans le présent et d’apprécier notre travail. »

Andrea Dovizioso : « C’est un bon résultat, compte tenu du week-end que nous avons connu. Je partais de loin sur la grille, ce qui compliqué quelque peu les choses. Néanmoins, nous nous sommes montrés plutôt bons. J’ai pu récupérer pas mal de positions, pour me diriger tranquillement vers l’arrivée avec un bon résultat. Nous avons très bien travaillé au course de ces trois jours et nous avions démontré samedi, que nous avions un bon rythme. Mais partir d’aussi loin n’aide pas. Je dois donc me montrer plus incisif aux essais et en qualifications. Je voudrais également féliciter Jorge, qui a très bien roulé ce week-end, pour son résultat. »

Maverick Viñales : « C’était une journée assez étrange. Au warm-up je m’étais senti plutôt bien, j’arrivais à être précis au freinage… Mais cet après-midi je n’avais plus le même feeling. J’ai eu l’impression d’être tout le temps à la limite, c’était vraiment bizarre. Ça a été compliqué des deux côtés du box. Nous devons regarder ce qu’il s’est passé, pour améliorer en vue des prochaines courses car nous avons perdu de précieux points pour le Championnat ce week-end. »

Valentino Rossi : « La course fut difficile, à l’image du week-end que nous avons connu. Je n’ai jamais vraiment eu un bon feeling avec la moto ainsi qu’avec les pneus. Nous avions pourtant travaillé dur pour tenter de gagner à l’accélération, malheureusement ça s’est avéré encore pire. Nous avions modifié un peu nos réglages mais j’étais aussi en difficulté avec l’avant. Sur la fin, j’ai dû considérablement ralentir car j’avais beaucoup de vibrations. Au final nous rallions l’arrivée, au terme d’un week-end qui fut compliqué pour toute l’équipe. Compte tenu de notre résultat de l’an passé, nous pensions être plus compétitifs. Nous devons essayer de comprendre ce qu’il s’est passé. Ce lundi, nous avons un Test, nous verrons. »

Loris Baz : « Nous n’avions pas trouvé de solutions à nos problèmes au warm-up. Ainsi, nous nous attendions à une course compliquée. Les dix premiers tours ont été surprenants puisque j’ai pu maintenir un bon rythme. Je me battais face à Aleix et Scott, après quoi les pneus se sont subitement dégradés sur le flanc droit. La fin de course s’est avérée délicate et j’ai manqué de chuter à plusieurs reprises. Malgré tout, j’ai donné mon maximum pour terminer et marquer le plus de points possible. Dans la dernière boucle, j’ai haussé le ton face à Héctor pour sortir en tête du virage précédant la ligne droite, mais, au jeu des aspirations, il s’est imposé de justesse. C’est vraiment dommage de finir ainsi, mais beaucoup d’entre nous ont rencontré des difficultés ce week-end et je suis assez satisfait de notre résultat. Nous profiterons des huit heures de roulage au Test de lundi pour trouver des solutions à nos problèmes. »

Cal Crutchlow : « Bien évidemment je suis très déçu de la façon dont cette course s’est terminée. Je me sentais bien, j’avais l’impression d’avoir bien géré la situation et mon rythme était bon. J’étais d’ailleurs tout près de Marc. Malheureusement, dans le sixième tour, j’ai perdu l’avant dans la courbe 11 au moment d’accélérer. J’ai commis une erreur, mais nous devons garder la confiance que nous avons bâtie en vue de la prochaine course au Mans, qui nous réussira plus je pense. Ce dimanche, j’ai manqué une opportunité de podium. Et je suis tout aussi déçu pour mon team. Mais nous devons nous réunir avec Honda pour évoquer certaines choses avant la prochaine épreuve. »

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Un podium encourageant pour Jorge , certes , mais faut pas s’emballer non plus.
    En 2011 pour sa première saison chez les rosso Rossi avait lui aussi fait podium
    lors de sa 4eme course et était à ce stade de la saison 5 au CdM avec 47 points.

    Répondre

Ecrire un commentaire