MotoGP Motegi : Folger forfait, Nozane le remplace



La première saison de Jonas Folger en MotoGP est faite de hauts et de bas. Et le début de la tournée asiatique commence plutôt mal pour le pilote Tech3 qui manquera le Grand Prix du Japon ce week-end sur raison médicale, sans qu’on en sache beaucoup plus pour l’instant.

Jonas Folger n’est pas en grande forme. Une situation qui dure depuis un petit moment et a poussé l’Allemand à consulter les médecins de la Clinique Mobile jeudi matin à Motegi, lesquels lui ont conseillé de rentrer à Munich pour faire d’autres examens. Sa participation au reste de la tournée outre-mer est pour l’instant en suspend et son équipe n’a pas trainé pour lui trouver un remplaçant puisque Kohta Nozane prendra le guidon de la M1 satellite ce week-end à domicile. Le Japonais, qui évolue au sein du YART en endurance, a déjà participé à quatre Grands Prix en Moto2 et fera ses débuts en catégorie reine ce week-end.

Jonas Folger :

« J’étais extrêmement motivé à mon arrivée au Japon, mais depuis les courses de Misano et d’Aragón, je me sens assez faible. Je manquais d’énergie, à tel point que sortir de ma chambre d’hôtel était devenu impossible pour moi. Je n’ai pas pu me rendre par conséquent à certains événements Yamaha, j’en suis désolé. J’ai vu Hervé mercredi soir et nous étions d’accord sur le fait qu’il fallait que je consulte un médecin ce jeudi matin. Je me suis donc rendu à la Clinique Mobile, qui m’a conseillé de retourner en Allemagne pour y faire une série de tests sanguins. J’ai eu le virus Epstein-Barr par le passé et il est possible qu’il refasse surface. Mais nous ne pouvons pas en avoir la certitude jusqu’aux tests. Je suis vraiment désolé pour tout mon team, ainsi que pour Yamaha car il s’agissait de son épreuve nationale. Je voudrais les remercier pour leur soutien. Je m’excuse également auprès de mes sponsors personnels, qui m’accompagnent dans ce moment difficile. Nous devons rester positifs pour revenir encore plus forts. »

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire