Viñales, Dovizioso et Rossi impressionnés par Zarco



En menant les cinq premiers tours du Grand Prix du Qatar, Johann Zarco n’a pas fait que régaler les téléspectateurs et taper dans l’œil du paddock. Il a aussi impressionné les cadors de la catégorie, et notamment les trois hommes du podium…

Maverick Viñales : Il était très rapide, assez impressionnant. J’étais derrière et je me suis demandé : « C’est qui ? Folger ou Zarco ? » Il attaquait fort. Il a fait le meilleur tour en course. À ce moment là, je ne comprenais pas d’être autant en difficulté. Il s’est très bien débrouillé. Je me dois de le féliciter car ce n’est pas facile de débuter ainsi. Il peut faire une erreur, c’est un rookie. Mais il a mené la course, il a fait le meilleur tour… Donc félicitations, il doit continuer ainsi. Il est en bonne voie.

Andrea Dovizioso : À tous les Tests il était très rapide, comme Folger. Tous deux seront compétitifs cette saison. Ils ont une bonne moto, mais ils n’ont pas l’expérience du MotoGP. Ils peuvent donc commettre des erreurs. Je pense aussi qu’il avait un pneu soft comme moi. Il était en tête et je pense qu’il voulait attaquer, pour essayer de s’échapper. Mais 20 tours de course c’est différent. Ce n’est pas possible d’attaquer du début jusqu’à la fin. Mais c’était sa décision. Il était très rapide et sans nul doute, il le sera à l’avenir. Mais à mon avis, il attaquait trop fort à ce moment de la course.

Valentino Rossi : Zarco a été très impressionnant, très très fort. J’étais assez curieux de voir ses performances sur une MotoGP, car je travaille souvent avec Morbidelli et il me disait que ce qu’il avait fait en Moto2 l’an passé avait été très spécial, particulièrement dans les derniers tours. Et il m’avait dit : « Fais attention à lui car il sera tout aussi rapide avec une MotoGP ». Je pense que c’est une erreur liée au manque d’expérience. Les conditions étaient aussi difficiles. Mais ça reste une grande performance de sa part.

Johann Zarco, MotoGP Qatar © Jean-Aignan Museau
Johann Zarco, MotoGP Qatar © Jean-Aignan Museau

 

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Oui Johann a fait très fort , cela aurait été géant de finir , mais à ce niveau il est vite fait
    de « croiser les skis » comme il l’a fait , il avait la bonne stratégie car partant avec un pneu
    tendre il devait engranger de l’avance en début de course pour voir ensuite l’évolution…
    il a en tout cas montré qu’il est pas double CdM moto2 par hasard !

    Répondre

Ecrire un commentaire