Nouveauté 2018 : Fantic Caballero 500



La marque italienne, ressuscitée il y a cinq ans, monte en puissance avec le lancement de la Caballero 500, scrambler néo-rétro au mono chinois mais à l’appellation mythique.

Caballero : si vous tâtiez de l’enduro dans les années 70, ce nom chante forcément à vos oreilles. C’était celui dédié par le constructeur italien Fantic à sa gamme enduro. Aujourd’hui, le patronyme résonne de nouveau avec l’arrivée d’un modèle inédit, même si ce dernier n’a pas grand-chose à voir avec les motos originelles. En effet, depuis les seventies, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts : Fantic a déposé le bilan en 1998, a été racheté au mitan des années 2000 et n’a commencé à étoffer sa gamme que depuis peu. Dans le même temps, la pratique de l’enduro s’est singulièrement complexifiée en Italie. Le constructeur, qui propose encore toute une gamme off-road a donc décidé, afin d’élargir son champ d’action, de lancer une gamme routière d’inspiration néo-rétro, en 125, 250 et 500 cm3.

Celle qui nous occupe ici est la 500 motorisée par un monocylindre d’origine Zongshen et articulée autour d’un cadre poutre en acier au chrome molybdène. La moto revendique 43 ch (pour un poids à ce jour non communiqué) mais s’appuie surtout sur un look réussi (réservoir rouge iconique) et des périphériques flatteurs (grosse fourche inversée dorée). Cela permettra-t-il à ce cavalier de se faire une place à la très fréquentée table ronde des néo-rétro ? On le lui souhaite mais il lui faudra jouer des coudes, la Vitpilen 390 Husqvarna arrivant pile sur le même créneau, avec la force de frappe du réseau KTM. Tout dépendra du tarif, encore non communiqué.

Fantic Caballero 500

17 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le look est vraiment super sympa pour cette Caballero, mais y placer un moteur chinois dedans c’est vraiment pas vendeur. Il aurai mieux valu regarder ce qui ce fait comme moteur en Europe ou Yamaha qui faisait à l’époque des bons mono pour 500 SR ou XT.

    Répondre
  2. A l’epoque j’etait fan de Cadoret , mais Après son accident il a déraillé (politique) , mais bon un top pilote.un de la famille de son mécano (puech) roule toujours en championnat bretagne enduro

    Répondre
  3. @ alb22
    Il a « déraillé »… Dans les grands médias, on dit « il a dérapé ».
    Traduction : il pense différemment que vous.
    Ah que c’est beau la tolérance gauchiste !…

    Répondre
  4. et ton iPhone fabriqué en chine, il s’éteint au bout de la rue ?? (quoique vu l’autonomie !!! !)
    avant de balancer des poncifs vieux de 20 ans, renseigne toi donc sur le dit fabriquant du moteur….

    Répondre

Ecrire un commentaire