La B-King enfin prête.



Après plus de 6 ans de gestation, le projet B-King prend enfin la direction des concessions. Six années nécessaires aux créateurs de la bête pour recueillir les réactions du public et faire évoluer leur prototype selon les attentes des amateurs du genre. Aujourd’hui, le rêve est enfin devenu réalité.

Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de libérer la B-King de son statut de concept-bike ? Suzuki France invoque que lors de la présentation du prototype en 2001, il n’était question que d’une étude de style et non de laisser espérer une éventuelle mise en production. Ce n’est qu’en 2004 que Suzuki songe à la commercialisation de la bête. Transformer cette première version en une machine homologuée a demandé un énorme travail. Comme déjà dévoilé, le bloc est bien celui de la supersonique Hayabusa version…2008, qui voit sa cylindrée passer de 1 299 cm3 à 1 340 cm3. Un moteur dont les ingénieurs pourraient sortir 180 chevaux sans problème. De plus, deux modes de conduite « soft » ou « hard » peuvent être sélectionnés depuis le poste de pilotage. Bien que non mentionnées, les valeurs de couple promettent d’être élevées. Pour permettre une tenue de route au diapason de cette fougue très attendue, la Suzuki B-King profite d’une partie-cycle développée selon des choix technologiques éprouvés. On trouve ainsi un cadre alu en 5 éléments. Pour assurer l’amortissement, Kayaba a été retenu pour fournir un monoamortisseur et une fourche inversée, tous deux entièrement réglables. Bien entendu, on retrouve un dispositif de freinage radial, les étriers à 4 pistons venant mordre deux disques de 310 mm, ce qui devrait permettre une efficacité plus que satisfaisante.
Quant à son habillage, la B-King est restée très proche de la toute première ébauche dévoilée au public. On peut donc détailler une moto aux lignes audacieuses et particulièrement géométriques. Si l’aspect « un peu plastique » de l’ensemble rappelle la finition quelque peu sommaire de la GSR, la B-King propose tout de même un tableau de bord particulièrement riche en informations. Attendue pour la fin du mois d’août, cette Suzuki à sensations devrait s’afficher à un tarif proche de 14 000 euros.

Fiche Technique
Moteur : 4-cylindres, 4 T, refroidi par eau, double ACT, 16 soupapes, 1 340 cm3, 180 ch, injection électronique, démarreur électrique, transmission par chaîne ;
Partie-cycle : cadre en aluminium, fourche inversée Kayaba. Ø n.c, déb.n.c, triple réglage, Monoamortisseur Kayaba, déb. n.c, triple réglage, frains AV/AR : 2 disques Ø 310 mm, étriers radiaux 4 pistons/1 disque Ø 260 mm, étrier 1 piston, Pneus : 120/70 x17 – 200/50 x 17, réservoir : 16,5 litres, empattement :1 525 mm, hauteur de selle : 805 mm, poids à sec : 235 kg.


Retrouvez la Suzuki B-King entièrement détaillée dans le Moto Revue n°3770 en kiosque à partir du jeudi 19 juillet.

La B-King enfin prête.

La B-King enfin prête.

La B-King enfin prête.

La B-King enfin prête.

Ecrire un commentaire