Futures Suzuki, le big boss annonce la couleur



Toshihiro Suzuki, le président de Suzuki, était récemment de passage en Europe. L’occasion pour nous de l’interroger sur l’avenir de la marque. Hayabusa, néo-rétro, moteur turbo : le grand patron ne nous a pas tout dit mais a tout de même lâché quelques infos…

Aujourd’hui, quasiment toutes les marques font du néo-rétro. Pourquoi pas Suzuki ?

Je vous rassure : nous nous rendons également compte que c’est ce qu’une partie de nos clients veulent et nous allons y venir. Mais je ne peux pas vous dire quand, ni sur quel type de modèle nous travaillons.

Trois ans après la présentation du prototype Recursion (en bas à d.), où en est le projet d’une moto à moteur turbo ?

Le projet n’est pas abandonné. Il est toujours question de lancer en série une moto à moteur suralimenté. En revanche, ce n’est pas pour cette année. Mais l’une des questions qu’il convient de se poser avec cette motorisation hors normes concerne le placement tarifaire. Et pour l’instant, nous n’avons rien défini de précis à ce sujet. D’ailleurs, j’en profite pour vous poser à mon tour une question : quel tarif vous semblerait cohérent pour une telle machine ?

Un twin de moyenne cylindrée avec turbo, d’une centaine de chevaux ? Personnellement, je verrais ça à 11 000 euros…

C’est un point de vue qui n’est pas complètement fantaisiste.

Dans l’automobile, les recours au turbo se multiplient afin de faciliter le downsizing et, in fine, d’abaisser la consommation. C’est aussi la vocation de cette future Suzuki turbo ?

Non, non. Nous ne pensons pas que la consommation de carburant soit une préoccupation majeure pour les motards. Ni d’ailleurs que ces derniers veulent baisser en cylindrée. À travers le recours au turbo, c’est plutôt de l’agrément que nous recherchons. C’est une moto plaisir que nous développons, pas un deux-roues utilitaire.

La Hayabusa fait partie des Suzuki emblématiques, mais elle a vieilli. Aura-t-elle une descendante et si oui, quand ?

Elle aura effectivement une descendante qui ne va pas trop tarder. Nos ingénieurs travaillent dessus en ce moment.

Et à quoi ressemblera-t-elle ?

Elle s’inscrira stylistiquement dans la lignée des Hayabusa. Avec, comme vous pouvez l’imaginer, beaucoup d’assistances électroniques au pilotage.

Vous avez visité le Salon de Cologne. Parmi les motos des autres marques présentes sur ce salon, laquelle vous a le plus tapé dans l’œil ?

Je n’évoquerai pas un modèle en particulier, mais il y a beaucoup de choses intéressantes chez les constructeurs européens. BMW notamment.

Suzuki n’est pas le premier des quatre constructeurs japonais, tant sur le plan du business que celui du sport. Quand pensez-vous parvenir à battre Honda, Yamaha et Kawasaki dans ces deux domaines ?

C’est un challenge compliqué dans les deux cas. Si on prend celui du sport, et notamment du MotoGP, je pense que Suzuki est sur la bonne voie mais il faut garder à l’esprit que nous ne sommes revenus dans la catégorie que depuis deux ans. Face à des constructeurs qui jouent aux avant-postes depuis des années, c’est peu.

Suzuki Recursion
Suzuki Recursion

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ce que j’aimerai vraiment, c’est que Suzuki nous refasse un deux temps aux normes d’aujourd’hui. Personne ne l’a encore fait. Là ce serait vraiment de l’innovation et du jamais vu.

    Répondre

Ecrire un commentaire