Grand angle : Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven



Coup de projecteur sur l’atelier toulousain Dirty Seven jamais à court d’idées pour nos sortir des prépas léchées. Gaël, Johan Didier, Olivier et Kent se sont cette fois penchés sur l’emblématique Yamaha SR500 pour la transformer en une version bobber bien loin du modèle d’origine…

Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob
Yamaha SR500 Bobber by Dirty Seven © RKhoob

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Je te comprends Yann et j’ai connu la 500 SR, mais j’espère qu’il l’on réalisé à partir d’un modèle qui devait être en piteux état. Perso j’aimerai bien que Yam ressort la 500 SR avec de vrais freins, un petit démarreur électrique et ça, ce serait vraiment bien.

    Répondre
  2. Quand je vois toutes ces « anciennes » sacrifiées en object de vitrine… pourquoi ?
    bientot plus de machines  » roulables  » , et quand je dis roulable ,( c’est plus que de bistro à bistro branchouille hein) , dans les anciennes . « caférisées » , modifiées sans retour possible car massacrées ! et quand le controle technique passera ( car il finira par passer malheureusement )
    que se passera t’il ?

    Répondre
  3. Au passage cette moto était une épave rouillée incomplète dans des cartons et le proprio s’en sert tous les jours pour aller au boulot (50km). C’est une super moto a rouler et encore plus péchue avec son moteur préparé! Moi je suis super fan en tout cas! 😉

    Répondre

Ecrire un commentaire