La H2 imprime sa Divergence

15111011_1847498038802983_6733618063722121792_o


La Kawasaki H2 connaîtra-t-elle une déclinaison roadster ? Même si l’usine Kawasaki s’avère franchement joueuse avec cet engin, on en doute très fortement. Cela dit, d’autres commencent à s’en charger, fut-ce sous la simple forme de concept bikes. C’est le cas de la société Divergent 3D qui vient de présenter sa Dagger.

Conçu comme un roadster sportif (!), l’engin fait logiquement abstraction du carénage et des bracelets de la H2 d’origine, pour se contenter d’un habillage des plus minimalistes. Mais ce n’est pas ce qui fait sa singularité. Son cadre est également inédit : certes toujours architecturé en treillis, mais désormais en alliage d’aluminium et surtout conçu par une imprimante 3D. C’est la seconde fois cette année qu’un concept bike voit sa partie-cycle conçue de la sorte. La première fois, l’idée émanait d’une société allemande, filiale d’Airbus, et portait sur une machine électrique modestement motorisée (la Light Rider, voir MR n° 4032).

Cette fois- ci, le projet est porté par une société californienne et démontre que cette technologie peut être associée à une très puissante motorisation. Reste à savoir si l’impression 3D aujourd’hui tournée vers le prototypage va, à terme, s’appliquer également aux machines de production. Les responsables de Divergent y croient pour la moto comme pour l’auto et ce ne sont pas les seuls. Tout en développant leur Kawasaki Dagger, ils viennent ainsi de signer un partenariat avec une boîte bien connue sous nos latitudes : PSA.

divergent-2 15326174_1855053078047479_6922087458058087956_o

16 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ils enlèvent tout sur une moto, change deux ou trois bidules en n’omettant pas de placer pas mal de « high-tech » (cadre) et créent une marque en mettant « l’objet d’art » à un prix inavouable. C’est ça ? Je me trompe ou je suis naïve ?

    Répondre
  2. Il s’agit d’un prototype qui n’est pas conçu pour être vendu ou promouvoir une nouvelle marque de moto mais uniquement pour démontrer le savoir faire d’une société spécialisée dans l’impression 3D. Donc, je ne sais pas si tu est naïve Anna, mais sur ce coup là, effectivement tu te trompes.

    Répondre
  3. Echange avantageux vs la H2 d’origine, juste hideuse.
    Vraie moto, nue, dépouillée, j’aime.
    Bémol, les cartouches à rallonge, ,inutiles surcharge esthétique et pondérale.
    J’achète, mdr. Ah non, ya pas le prix. Il doit être inavouable.
    Il faudrait, cher Thomas, nous en dire plus sur la technique, pisk en fait, c’est le vrai sujet.

    Répondre
  4. Bjr
    Donc en gros à part le moteur, ce n’est pas une Kawasaki.
    La machine est superbe, magnifique, je rejoins Anna sur le terme oeuvre d’art (car le cadre est un élément de reflexion).
    Seul Bémol, si le cadre est magnifique esthétiquement parlant, il y a des anomalies mécaniques.

    Mais ils ont réussit à supprimer le coté brutale, agressif (les lignes cassées, manga de K) tout en lui conservant des lignes qui invitent à la puissance. Beau travail

    Répondre
  5. ça c’est moche ???

    https://lh3.googleusercontent.com/S-uOiyubS5JCmb6oInxLt1HsKVvThpTEM9kYRzl4G0CNCRvJgoGSG3qIJQzgUPQdEvYBI3v6hUlbqvWX0kD-Wje5bmiRaC9NTvQzY9AY3SPKPRUnucR3uBKwJJOo0qI9v8E8CQddgXTycMDGLuW51z9botLtFLXxxQ_iDmjJOJ7GgfxRDFYTX30K33ihi8prPtjkwC_mZHvqxwmWANZ4Wc4JzhLHLdF7WgzBPDzXFfTREr4eMkL3Lqe9stV6V7zdpqq2nQsKY9slfqFYAQfJzxZxtBNN8UXz6YWDDo-tYyIVqCd7JdQlFaM7969WB0Cz1pFgP2H_um7VJJsEbFJt8oWivmNYbT7ZuLcXPNQFFHyBe-LM3q6Q3y9hd_pbki_vyY9cWT8dswOVOw8-98lA14Lqkqm1g6WXSV8cw8MF0eqYWc1Hy23O1UH62BayolwlbtOl71c9M65iS0W2d2iITHIGpNP6MDjH3K_AXc2Wz1t0HBRUX44g7oJ8MKivmFaFpo-cfD3CAyPBnN2psKWdklUTSSUQZtcG2mnOWK3NSnth7bLjvr6W2mZKP52zoo5BUcvzrRLdy_7ntMTUf-zHoC_gYaV5YC3PmIwpCg9yrwpZSmjkRMmWWJPtcSouBwp8BwKNfEI2l6wvyFgZOgL6BOLZZ3woneIEn2rNDSDVlgk=w718-h403-no

    mouarf, ah oui, les goûts de chacun, sont pas ceux des autres

    Répondre

Ecrire un commentaire