MotoGP – Aragon : Les réponses de Michel Turco



Vous avez été nombreux à poser vos questions à notre envoyé spécial Michel Turco à l’issue du Grand Prix d’Aragon. Voici ses réponses…

Mat : Je trouve que Kallio a été impressionnant ce WE sur sa KTM, notamment avec son 5e chrono au terme de la FP3. Je sais que l’équipe a fait des essais sur ce circuit il y a peu, contrairement aux autres teams, mais quand même ca reste une belle perf. Son début de course en bagarre dans le groupe qui allait du 5e au 10e était sympa aussi. Le remplacement de Smith par Kallio est-il acté ? Avec des performances plus qu’honorables et en nette progression, a-t-on une chance de voir un top-gun passer chez KTM à moyen terme ?

Kallio s’est effectivement plutôt bien débrouillé ce week-end, ce qu’il avait d’ailleurs déjà fait au mois d’août en Autriche. C’est vrai qu’il a profité d’avoir réalisé des essais à Aragon cet été, mais il n’était pas le seul, les deux pilotes officiels ayant eux aussi roulé à cette occasion. Peut-on pour autant l’imaginer remplacer Smith l’an prochain ? L’idée est effectivement dans l’air mais rien n’est encore acté. La fin de saison sera déterminante pour l’avenir du pilote anglais. Pour ce qui est de voir un top gun chez KTM à moyen terme, là-encore rien d’impossible compte tenu des budgets pharaoniques dont semble bénéficier le constructeur autrichien avec Red Bull. Il faudra tout de même que la RC16 fasse encore de sérieux progrès pour pouvoir allécher un pilote plaçant la performance avant ses revenus. On voit bien avec Suzuki que la dernière marche est techniquement la plus difficile à franchir.

The13duke : Je n’ai pas vu l’image du dépassement de Crunch sur le Z comme Zarco. Il semble, si on écoute Zarco, surpris lui même, que le Crunch l’a tassé volontairement en le dépassant, lui filant même un ersatz de coup de pied. Et qu’il en est tombé ? Réouverture des hostilités ancestrales franco britanniques ?

Crutchlow s’est emporté pour doubler Zarco et il s’est tout simplement loupé sur son freinage. Trop optimiste, il a quand même essayé de tourner et il a perdu l’avant. Le reste fait partie du personnage… Un personnage que Zarco et Tech 3 semblent un peu agacer cette saison.

Pourquoi a-t-on oublié de commenter la casse moteur de la Honda de MM à Silverstone ?Pas d’info ? Des infos mais demande de discrétion ? Idem dans le cas encore plus grave des Brembo de Folger sur sa Tech3… Il semblerait, lu sur paddock GP, qu’on lui « reproche » de ne pas avoir rôdé ses plaquettes en faisant un tour de circuit en léchant les freins, plaquettes disques. Ca semble exagéré si tout est bien fourni par Brembo à Tech 3, et bien monté par Tech3 sur la YAM de Folger… Ca sent encore l’entourloupe, « no comment », restons discrets on nous verra moins. Quel rôle au journaliste, quelle vérité, quelle information ?

Je vous invite à lire plus régulièrement Moto Revue. Ces sujets ont en effet été traités dans le cadre de notre reportage sur le Grand Prix de Saint-Marin. Honda n’a toujours pas communiqué sur la casse du moteur de Marquez parce que celle-ci n’est toujours pas très claire et que des analyses sont toujours en cours. Ça n’est pas de l’intox mais une info de l’intérieur. Pour ce qui est des problèmes de freins de Folger, Nicolas Goyon nous les a largement commentés. Je vous l’a remet ici in extenso : « Après l’abandon de Jonas en Autriche et sa chute spectaculaire au warm up en Angleterre, on se rend compte aujourd’hui que la gestion du freinage en MotoGP est loin d’être évidente pour un rookie. A Spielberg, nous n’avons pas eu de réels problèmes, mais une accumulation de petits détails et une mauvaise usure d’une plaquette ont conduit à son abandon en course. La chute à Silverstone, dans son tour de sortie, a elle été le résultat d’une mauvaise connaissance du processus de rodage. En MotoGP, les freins sont très sollicités. C’est d’ailleurs la seule catégorie du sport moto où les pilotes utilisent des freins en carbone. Leur température de fonctionnent se situe entre 200 et 700 degrés. En dessous ça ne freine pas, au-dessus le risque de détérioration des matériaux est très élevé. C’est pour cela que les constructeurs ont développé des systèmes de refroidissement qu’on utilise sur les circuits les plus sollicitants, et des couvre-disques pour garder la température quand les conditions le réclament. Le sujet est tellement délicat qu’en début d’année, Brembo nous communique des informations et des recommandations pour chaque circuit afin d’utiliser les disques et les plaquettes les mieux adaptés aux contraintes rencontrées. »

Max 1 : L’avenir de la France en GP me semble bien sombre car si Zarco est bien installé, derrière Danilo est dore et déjà menacé, le fantasque Quartararo plus prêt à la télé-réalité qu’autre chose et il n’y a pas de relève ! Penses-tu qu’une « British talent cup » pourrait voir le jour pour les Francophones ?

Pour qu’une telle compétition voit le jour, il faudrait que le MotoGP ait chez nous une plus importante place dans les médias et notamment à la télévision. En Angleterre, BT Sport est très impliqué dans cette nouvelle British Talent Cup. Tout comme Sky TV l’est en Italie auprès de la VR46 Academy. Cela n’empêche pas Dorna Sports de s’intéresser de près à ce qui se passe en France et de contribuer à sa façon à l’aide apportée aux pilotes tricolores, via Claude Michy –organisateur du GP de France- et la FFM.

Bro : A part les ailerons et l’électronique, peut-on s’attendre à de grosses innovations à l’avenir, comme des moteurs électriques, le retour du 2 temps, des moteurs turbo, des V6 ou des V8, voire des 2 temps turbo, des motos à 3 roues, que sais-je ? Parce que là, ça me semble assez figé, et parti comme ça, le public va s’endormir avec MM93 qui va aligner les titres à la Agostini…

Franchement, cette année, pour s’endormir devant une course MotoGP, il faut quand même avoir forcé sur le digeo ou avoir repris trois fois des flageolets avec son morceau de gigot. Et si justement les courses sont aussi passionnantes et disputées, que le championnat est si ouvert, c’est parce que le règlement actuel a permis de parvenir à un équilibre intéressant entre les différentes machines. Demandez autour de vous, à part quelques férus de mécanique, tout le monde se fout de savoir quel moteur les gars ont entre les jambes pourvu qu’il y ait de la bagarre de la piste. Je ne pense donc pas que Carmelo Ezepeleta, qui a également réussi à maîtriser l’envolée des coûts comme il le souhaitait, ait envie de la moindre révolution sur le plan technique. En tout cas ni à court ni moyen terme.

JM : La performance de Rossi en pleine convalescence est juste incroyable. Mais comme très souvent cette année, il perd beaucoup en performance en fin de course et se fait systématiquement doubler par son coéquipier, pourtant souvent moins performant sur la première partie. Force-t-il trop sur les pneus en première partie ? A-t-il perdu en hargne quand les pneus perdent en adhérence par rapport aux années précédentes ?

Je ne crois pas que Rossi ait perdu de la hargne, bien au contraire, il semble n’en avoir jamais eu autant. S’il a lâché le morceau en fin de course à Aragon, c’est bien évidemment à cause de sa jambe cassée mais aussi, effectivement, à cause des difficultés que les pilotes Yamaha rencontrent régulièrement cette année. Pour info, Viñales a opté sur la grille pour le dur à l’arrière, comme Rossi, alors qu’il avait choisi au départ le medium et qu’il essaie depuis quelques courses de privilégier les gommes tendres. C’est donc pour ça qu’il était en retrait en début de course. Les deux officiels Yamaha ont surtout galéré à Jerez et à Barcelone, et aussi régulièrement sous la pluie. Néanmoins, depuis qu’ils utilisent un nouveau châssis -étrenné à Silverstone, leur situation s’est nettement améliorée. Il est quoi qu’il en soit délicat de tirer des conclusions du Grand Prix d’Aragon car la pluie de vendredi n’a pas permis aux pilotes de travailler suffisamment sur les réglages et surtout de choisir leurs pneus avec pertinence. D’où un petit côté loterie à l’arrivée.

Pat : Grosse surprise, Xavier Siméon passe en MotoGP sur Ducati Avintia. Merci de ton avis sur ce coup.

Xavier Siméon a beaucoup de chance, celle d’être le meilleur pilote belge du moment, et celle surtout d’avoir derrière lui un certain Freddy Tacheny, ex-directeur général de RTL Belgique et homme d’affaires à la tête d’une société de management baptisée Zelos. C’est ce dernier qui a réussi à réunir un budget conséquent –on parle de plus de 700 000 euros- pour permettre à Siméon de rouler l’an prochain chez Avintia. Siméon mérite-t-il ce guidon ? Ce sera à lui de donner la réponse au guidon de la Ducati GP16 dont il disposera. Pour l’instant, il n’a jamais remporté qu’une course en Moto2. A lui de faire mieux. Peut-on déplorer de voir des pilotes payer pour courir en Grands Prix ? Bien évidemment. C’était d’ailleurs déjà le cas de Siméon en Moto2. Personnellement, je me demande surtout comment on peut trouver de telles sommes pour un pilote dont l’aura médiatique ne dépasse pas les frontières de son pays. Après, comme l’a élégamment commenté Loris Baz, victime de ce recrutement, on peut comprendre qu’une équipe dont le patron financièrement en difficulté face appel à des pilotes payants plutôt que licencier tout son personnel. Rappelons que Rabat va lui aussi payer plus de cinq cent mille euros pour courir chez Avintia l’an prochain. Quoi qu’il en soit, soyons lucides, tous les sports de haut niveau sont aujourd’hui avant tout du business où l’argent fait la loi. Le plus affligeant dans tout ça, c’est que des types aient autant d’argent à gaspiller pour financer des pilotes qui auront toute la peine du monde à marquer des points.

Cindy : On parle beaucoup du « passage à vide » de Iannone, et donc de Suzuki. À votre avis, cela est-il plus dû à un problème avec la moto ou cela vient-il du comportement « footballistique » (pour reprendre certains commentaires) de Iannone ?

Je ne sais pas si on peut mettre l’échec de Iannone sur le compte de sa passion pour la chirurgie esthétique, de sa relation avec son sulfureux mannequin argentin, de ses coupes de cheveux ou encore de son goût pour tout ce qui brille, mais une chose est sûre, la Suzuki vaut mieux que ce qu’il en fait aujourd’hui. Si les Japonais portent une responsabilité dans les erreurs commises au niveau du développement de la moto, il faut bien reconnaître que Iannone ne les a pas aidés. Incapable de faire évoluer son pilotage et de se remettre en question, l’Italien n’est pas réputé il est vrai pour être le plus intelligent du paddock. Quoi qu’il en soit, on se demande bien comment le mariage va pouvoir durer jusqu’à fin 2018 entre un pilote totalement perdu, renfermé sur lui-même, et une équipe de techniciens qui ne compte plus guère aujourd’hui que sur Alex Rins pour sortir la tête hors de l’eau.

Henry : L’énorme envie de Valentino de revenir en grande forme pour les GP outre mer cacherait elle une petite surprise ? Une crasse comme lui a fait Marquez en 2015 ne s’oubliera jamais. Pense-tu possible que Valentino puisse lui rendre la monnaie de sa pièce et l’empêcher d’être titré en aidant Dovi ?

Il y a effectivement des personnes qui pensent que Rossi fera tout pour empêcher Marquez d’être champion cette saison. Chez Honda, on se dit prêt à la riposte. Ok, personnellement je ne vois pas trop comment Rossi pourrait barrer la route de Marquez. C’est sûr qu’il ne digérera jamais 2015, tout persuadé qu’il reste que l’Espagnol a voulu lui faire la misère en Australie, mais je ne crois pas que les autres perspectives le réjouissent plus que ça. Si Dovi décroche le titre avec Ducati, il sera celui qui a réussi là où lui a échoué. Et si Viñales s’impose, Rossi ne sera plus le dernier pilote de l’histoire à avoir décroché le titre dès sa première saison chez Yamaha. Cruel dilemme donc pour le bonhomme. Sûr que s’il pouvait choisir, Valentino préfèrerait voir cette année Pedrosa champion du monde.

Yannick : Pourquoi Bradley Smith n’y arrive pas ? A-t-il toujours du mal avec les Michelin ? Quel est peut être son avenir chez KTM ? On se souvient qu’il avait signé en début de saison chez KTM avant de faire une saison moyenne chez Tech3 par la suite…

Sans vouloir faire le procès de Bradley Smith, on rappellera que le garçon a toujours eu un parcours un peu laborieux. Il est aussi réputé pour se prendre sans fin la tête avec la technique. Chez Tech 3, il avait mis le bazar à l’époque de la Moto2 en voulant refaire la moto avec son copain Tom Jojic. Copain qu’il a exigé à ses côtés en arrivant chez KTM et qui s’est depuis fait virer par les Autrichiens. On peut donc imaginer que Smith est en pleine perte de confiance, ce qui n’aide en rien quand on roule au guidon d’une moto encore au stade de laboratoire. Pour finir, je ne crois pas que les Michelin aient grand-chose à voir avec tout ça.

Pierre : Il y a quelque chose que je ne comprends pas sur le parc fermé d’hier en Aragon. Pourquoi en temps que « premier team indépendant » il y avait Aleix Espargaro qui n’est autre que pilote officiel Aprilia ?

Aprilia n’est pas officiellement engagée en MotoGP, le constructeur italien s’étant associé avec Fausto Gresini pour faire son retour en Grands Prix. Espargaro est donc le représentant du team Gresini, l’une des six équipes sous contrat avec Dorna Sports. C’est la même chose quand Petrucci se retrouve dans le parc fermé pour le compte du team Pramac alors qu’il roule avec une Ducati officielle. Je vous accorde que tout cela est un peu tiré par les cheveux.

15 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. sur iannone: « …. l’Italien n’est pas réputé il est vrai pour être le plus intelligent du paddock.  » ….
    OH! OH ! OH !
    et après, c’est MOI qui aurait des propos « haineux » envers rossi !
    faîtes ce que je dis…..
    sacré michou !

    Répondre
  2. il faut arreter avec le mot crasse , de plan de rossi contre marquez , bande de mytho hein Hein henry, julien
    il ne passera rien en outre mer non?
    rossi va essayer de gagner une course avant la finde saison et je pense qu il peut le faire australie peut etre au motegi
    ET IL SEN FOU DE QUI SERA CHAMPION DU MONDE SE N EST PLUS SON PROBLEME

    Répondre
    1. Pendant que certains se paluchent à deux mains sur une hypothétique vendetta de ROSSI sur MM93, ( pour quelle raison, en faoit ? ), on ne parle pas ou presque de l’énorme perf de Aleix Espargaro qui fint 6, mais à juste 7 secondes.
      Team amateur, moto d’occaz, pilote second couteau ???
      SIXIEME à moins de SEPT SECONDES du vainqueur ?
      Enorme perf.
      Comme la Katoche à 15 secondes?
      Ah oui, mais ya Rossi …

      Répondre
      1. Bien vu amigo , je partage 100% ton avis sur Aleix et l’Aprilia qui
        finit à 1,5 sec de Rossi…mais on parle que de l’ancêtre éclopé…
        Bravo aussi aux Katoches avec Pol et Kallio…mais faut aussi citer
        Bautista qui finit 8 à moins de 1/2 sec de Dovi !

        Répondre
        1. Sauf erreur, il a fini sept courses dont six dans le top 10.
          Plus de podium depuis Aragon il y a 2 ou 3 ans. OK.
          Mais avec une Aprilia, il finit dans la roue de Rossi …
          Toujours aussi combattant.
          Mais ça n’intéresse pas …
          Quand je lis la rumeur de MM chez KTM en 2018, à cause ou grâce à Red Bull, et je dis que MM ferait podium avec la KTM, je ne rigole pas trop …
          La moto, oui mais pas que.
          Le pilote !!!

          Répondre
          1. MM chez KTM en 2018 ? Je n’y crois guère mais ce n’est
            pas absurde…la moto progresse énormément…Kallio fait
            le 12eme chrono en course mais à seulement 0,6 sec de
            Pedro meilleur temps…MM vaut bien 0,6 + vite que mika ! ^

  3. @henry tu es du style a siffler marquez quand il gagne une course ?
    autant je pertage pas pas certaine idée sur ce forum ;chacun son avis , mais alors incroyable pfffff
    sans rancunes

    Répondre
  4. Ciao Tutti !
    Merci Michel des réponses apportées, et des oublis dans les réponses aussi, une autre forme de réponse.
    La casse moteur de la Honda non élucidés plus d’un mois après, qui peut le croire ?
    Pas moi.
    Info intox, le choix est clair.
    Cette lenteur d’analyse présumée de Honda, expliquerait leur inertie et leur non performance en F1 chez Mc Laren … Faudra être honnête et en parler à Toro Rosso qui a signé Honda pour 2018 !!!

    Répondre
  5. Je me suis aussi invité à relire le CR du San Marino GP, et effectivement, Nicolas Goyon tient sa rubrique habituelle, avec donc le commentaire que tu m’as retranscrit. Mais je n’ai pas oublié non plus la colère de son boss, Ponpon exigeant des réponses de Brembo.
    Nicolas nous dit que tout était écrit d’avance, au propre comme au figuré? Et Poncharal ne savait rien de tout ça ? pfff …
    Avec tout l’effectif d’un team, toutes les compétences cumulées, tous les check up, ya degun chez Tech3 pour vérifier auprès du pilote que ça et ça et encore ça, a été fait ?
    Mmmm … ?

    Répondre
  6. Enfin, pas de réponses sur les écuries, anciennes et / ou disparues de la moto2, genre Moriwaki ?
    Pas d’infos sur l’hideuse pasta box DUCATI ? dont la forme semble pourtant évoluer …
    Dernière parenthèse, le gars Folger qui disputait avec panache et brio la 1ère place à MM en Allemagne, il discute en fond de grille avec Baz depuis son accident à 328 kmh …
    Lui aussi doit chercher des réponses …

    Répondre
  7. En parlant des oublis et autres oubliés, il y en a un plutôt « fameux », & famous …
    Que devient Biaggi ?
    Tout le monde se dépêche de reprendre l’info quand elle arrive, toute fraîche toute excitante, et après … plus rien !!!
    Un site spécialisé pourrait suivre l’info …
    Spécialisé, genre Moto Revue Michel Turco ?
    Merci, pour nous, et pour lui.

    Répondre
  8. Monsieur Michel,

    « Demandez autour de vous, à part quelques férus de mécanique, tout le monde se fout de savoir quel moteur les gars ont entre les jambes pourvu qu’il y ait de la bagarre de la piste. »

    Oh la belle remarque à la con que voilà ! Même sur deux roues avec un moteur de tondeuse à barbe, il y aurait baston en piste.

    La moto devrait être la vitrine d’une autre manière d’avancer sur terre. Le deux roues pourrait être l’avenir des transports individuels en ville. Pour l’heure, elle est d’un conservatisme qui me défrise. Il faut dire qu’à la Dorna, c’est polo et pantalon à pinces pour sexagénaires rondouillards…

    Vivement l’apparition d’une catégorie mutante à air, à eau, à gaz, à huile, à soleil. Cette dernière catégorie me conviendrait bien : adieu Losail et les spots lumineux hors de prix de la nuit qatarie. Un non-sens qui altère le plaisir du début de saison MotoGP.

    Répondre

Ecrire un commentaire