MotoGP – Silverstone : Les réponses de Michel Turco



Vous avez été nombreux à poser vos questions à notre envoyé spécial Michel Turco à l’issue du Grand Prix de Grande Bretagne. Voici ses réponses…

Lionel : Ne pensez-vous pas que Honda s’est tiré une balle dans le pied en engageant Marquez ? Par son talent et son attaque il gomme les défauts de sa moto et si l’on tient compte des résultats de son coéquipier et des teams satellites, c’est moins bon que Yamaha ou Ducati, non ? Y a-t-il différentes stratégies pour le développement des motos ? Est-ce qu’on écoute tous les pilotes de la marque de la même oreille ?

Avoir recruté un pilote qui a décroché trois titres lors de ses quatre premières saisons en MotoGP, je n’appellerais pas ça s’être tiré une balle dans le pied. C’est vrai qu’on peut penser qu’avec son pilotage très agressif Marquez a emmené le développement de la RC213V dans une direction un peu extrême, mais rien ne dit non plus que s’il n’avait pas été là, cette moto serait aujourd’hui plus homogène. Pour mémoire, entre le titre de Hayden en 2006 et l’arrivée de Marquez en 2013, seul Stoner avait réussi à décrocher un titre avec la RCV. Et s’il est vrai que Miller et Rabat sont totalement transparents, Pedrosa est cette année déjà monté six fois sur le podium et a gagné une course –ce qui est mieux que Lorenzo et même que Rossi. Pour ce qui est du développement, il se fait évidemment avec les pilotes officiels. C’est un peu différent chez Honda où, contrairement à Yamaha, tous les pilotes attaquent la saison avec le même modèle. Les commentaires de Crutchlow, qui teste de temps à autre de nouvelles solutions pour le HRC, sont donc eux aussi pris en compte par les ingénieurs.

Laurent : Est-il possible que V. Rossi ait fait une erreur d’appréciation et de stratégie en n’économisant pas son pneu arrière, contrairement à Vinales qui a eu l’air plus avisé « d’attendre » les derniers tours pour attaquer à 100% ?

Rossi et Viñales n’avaient pas fait le même choix de pneu arrière. Dur pour le premier, tendre pour le second. Difficile de juger la part de stratégie et de performance maxi sur le déroulement d’une telle course… Viñales a effectivement dit qu’il avait ménagé son pneu en début de course. Il a tout de même réalisé son meilleur chrono au quatrième tour en 2’01”638 et bouclé le dernier, le couteau entre les dents sur les talons de Dovi, en 2’01”701. Rossi a fait lui son meilleur chrono au deuxième tour en 2’01”805 et bouclé le dernier en 2’02”191. Dovizioso, qui avait lui aussi choisi le pneu dur a fini pour sa part en 2’02”168 avec Viñales collé dans sa roue arrière. A l’arrivée, après 118 km de course, Rossi finit troisième à 0”749. Tout ça pour dire que ce Grand Prix s’est déroulé sur un rythme très soutenu et s’est conclu dans un mouchoir de poche. Rien ne permet donc de dire que Valentino a fait l’erreur de ne pas préserver son pneu en début de course.

Lilian : D’après toi, que manque-t-il à Fabio Quartararo pour bien performer ? Malgré un talent indéniable, lui faudrait-il un coach, une nouvelle équipe, un entourage différent, une autre préparation mentale et physique, bref le petit plus qui ferait gagner les dixièmes nécessaires ? C’est frustrant de voir depuis le début d’année un tel pilote dans le ventre moue du peloton, à sa décharge le résultat en Angleterre était loin d’être ridicule vu sa blessure.

Fabio réalise une saison plutôt honorable quand on considère son parcours. Seulement deux saisons en Moto3 sans avoir jamais gagné, d’où un vrai manque d’expérience dans la gestion de la course, des débuts en Moto2 dans une équipe solide mais qui vit sous pression à cause de problèmes financiers… N’oublions pas que Fabio n’a que dix-huit ans et encore bien des choses à apprendre. Bien évidemment, le pilote n’est pas non plus exempt de reproches. Il s’est peut-être cru un peu trop vite arrivé et n’a pas forcément toujours bien perçu les exigences du sport de haut niveau et des sacrifices à faire pour transformer son indéniable talent en succès. La première moitié de saison a été difficile, sa septième place au Qatar ne l’ayant finalement pas aidé, mais depuis cet été Fabio progresse indéniablement. Il manque encore un peu d’agressivité quand il roule en paquet, mais on sent qu’il évolue mentalement. Sa blessure en Autriche (causée par Vierge) a malheureusement mis un petit coup de frein à sa progression, mais on peut espérer de lui une belle fin de saison.

Danidl : Penses-tu que J. Zarco et J. Folger auront les mêmes problèmes que les pilotes officiels avec les Yamaha 2017 l’année prochaine ?

S’ils devaient récupérer les motos du début de saison, cela pourrait bien être le cas. S’ils héritent des machines avec lesquelles Viñales et Rossi s’apprêtent à boucler la fin du championnat, ça pourrait être mieux… Tout dépendra donc du package qui leur sera fourni pour les tests de Valence.

Marc : Ça fait plusieurs fois que notre Johann dit haut et fort qu’il vise la place de Valentino chez Yam. Ne crains-tu pas que cela agace les dirigeants Yam et que cela puisse lui nuire ?

Je ne vois pas en quoi un pilote ambitieux pourrait agacer les dirigeants de chez Yamaha. S’il n’avait pas la volonté d’intégrer en 2019 une équipe officielle, Johann ne réaliserait sûrement pas les résultats qui sont les siens aujourd’hui. Et si ce n’est pas chez Yamaha (Rossi ayant visiblement l’intention de rempiler pour une ou deux saisons supplémentaires), nul doute que Zarco aura d’autres propositions.

Aceofspades : Est-il envisageable dans un futur plus ou moins proche que Tech3 reçoive un traitement identique niveau matériel que LCR pour Crutchlow, à savoir moto usine de l’année et ce qui va avec ?

Non, la politique de Yamaha est très différente de celle de Honda. Même à l’époque de Pol Espargaro qui était sous contrat en direct avec l’usine, le team Tech 3 a toujours dû composer avec les M1 de la saison précédente. Il n’y a donc aucune raison que ça change, d’autant que depuis le début de la saison, Zarco comme Folger n’ont jamais eu droit au moindre égard, ni à de quelconques félicitations, de Lin Jarvis ou de Kouichi Tsuji, le bosse du service course. Pour Yamaha, le team Tech 3 n’est qu’un client.

Max1 : Avec un Dovi leader et un JL99 qui monte en puissance, penses-tu que ce dernier pourrait spontanément se mettre à disposition de son équipier si l’occasion se présente ? A l’inverse, la faiblesse des Yamaha boys ne pourrait-elle pas être leur rivalité interne ? L’agent de Quartararo ne se dit pas du tout inquiet quant à son avenir et déclare trouver aussi bien s’il n’est plus chez Pons, as-tu des infos sur le « aussi bien » ?

Pour l’instant, on ne voit pas bien comment Lorenzo pourrait venir aider Dovizioso, ce dernier étant toujours plus performant en course. Et puis il reste encore six courses avec quatre ou cinq pilotes dans le coup, donc difficile de faire des calculs. Néanmoins, si à Valence Lorenzo peut être utile, il sera toujours tant chez Ducati de s’organiser… Pour ce qui est de chez Yamaha, je ne pense pas que la rivalité entre Viñales et Rossi soit une faiblesse, les deux pilotes étant toujours en course pour le titre de champion du monde. Quant à Fabio, quelque chose me dit qu’il sera encore l’an prochain chez Sito Pons. Et si tel n’était pas le cas, sa côte est suffisamment bonne dans le paddock pour qu’il trouve une équipe performante. Réponse à Misano…

Xavier-Philippe : Cette casse d’un moteur neuf pour Marquez peut-elle être un problème pour sa fin de saison du fait du nombre limité de moteur ?

Non, le HRC a les moyens de gérer cet incident. Une saison de Grands Prix, c’est 15 000 km avec les journées de tests, 4000 km environ pour ces dernières. Comme les équipes officielles ont des moteurs spécifiques pour ces tests, elles peuvent utiliser leurs sept moteurs homologués pour les 11 000 km des 18 Grands Prix. Un moteur pouvant boucler, selon les constructeurs, entre 1700 et 2500 km, Marquez ne devrait donc pas avoir de soucis pour finir la saison. D’autant que ce moteur comptait quand même au moins 500 km si l’on en croit une confidence de Marquez. Il aurait été utilisé pour les courses à Brno et à Spielberg. Au pire cette casse va obliger ses mécaniciens à jongler un peu plus avec les moteurs restants entre essais libres, qualifications et courses.

Jack : Que sait-on des problèmes de freins qu’ont rencontré Loris en Q1 et Jonas au WU ? Est-ce que la piste bosselée aurait pu avoir un rôle en repoussant les plaquettes ou bien cela viendrait de Brembo ou des teams respectifs ?

Pour l’instant le mystère demeure entier et la chute spectaculaire de Folger inexpliquée. Le système de frein incriminé est parti chez Brembo pour analyse, mais on sait déjà qu’il n’y pas eu de problème avec les plaquettes. Du levier aux étriers en passant par le maître cylindre, tout était neuf et en fonction depuis le début du week-end, donc pas de soucis non plus au niveau de la purge. Jonas avait déjà connu un problème identique en Autriche que Brembo avait vraisemblablement pris un peu à la légère, le team n’ayant toujours pas de retour sur l’expertise du système incriminé. A Silverstone, Folger a sauté de sa moto dans le tour de lancement au warm up. L’acquisitions de données a confirmé qu’il n’y avait pas eu de guidonnage et aucun problème de température. Plaquettes et disques étaient neufs. Bref, chez Tech 3 on est un peu agacé et on attend maintenant impatiemment Misano pour avoir des explications de la part des Italiens.

Supermario : Plutôt étrange ces pneus soft qui sont plus performant en fin de course que les hard ? Pourquoi Zarco ne les a pas essayé aux essais ? Alors qu’il a fait une simulation en médium et une autre en hard.

Zarco a roulé aux essais avec les trois spécifications et il a préféré misé le pneu dur, comme la plupart de ses adversaires, seuls Viñales, Petrucci, Baz et Bautista ayant opté pour le tendre, et Redding pour le medium. On l’a dit et répété, la classification entre soft, medium et hard n’est pas très pertinente avec les Michelin. Les trois options sont généralement très proches et elles sont finalement davantage une histoire de feeling, de pilotage et de moto qu’autre chose. Sinon, Viñales n’aurait pas terminé la course avec les chronos qu’il a faits.

Mc Fly : Savadori du Superbike a roulé il y a peu avec l’Aprillia MotoGP. Faut-il y voir une mise à pied prochaine de Lowes ? Avant la fin de saison ?

Ça n’est pas la première fois que Savadori fait du testing pour Aprilia avec la RS-GP. Lowes est déjà écarté pour la saison prochaine, avec les frais que cela induit pour Aprilia, et je ne pense pas qu’Albesiano se permette de le virer avant la fin du championnat alors qu’il ne reste plus que six courses. Cela serait plus nuisible qu’autre chose pour l’équipe et la marque.

JM : Comment expliquer le manque d’affluence dans les tribunes de Silverstone ? Beaucoup étaient fermées et celles ouvertes étaient parfois très peu remplies. Iannone a encore une fois dit ouvertement que l’accident avec Petrucci n’était pas de sa faute ! Comme est-il perçu dans le paddock ? Il semble avoir perdu beaucoup de crédibilité cette année ! Carlos Pernat son manager n’y est-il pas pour quelque chose dans cette incapacité de Iannone à se remettre en question ?

Le Grand Prix de Grande-Bretagne n’a effectivement pas fait recette cette année. 56 000 spectateurs contre 75 000 l’an dernier. Et pourtant la météo était pour une fois estivale… En cause, le prix des places mais surtout celui des parkings oscillant entre 30 et 60 euros. De quoi décourager pas mal de monde, d’autant que BT Sport, qui assure la retransmission du MotoGP en Angleterre, réalise un super travail.

Yvan : Rossi mène la course pendant 17 tours et se fait avaler en 3 tours pour finir 3ème ! N¹est-il pas dommage que les issues de courses soient maintenant autant liées à la performance des pneus et
moins au pilotage ? On est passé au manufacturier unique pour éviter la compétition entre marque, mais du coup elle se produit entre type de gomme. Sans tomber dans le pneu unique (genre moteur Moto2) la Dorna ou les pilotes ont-ils une réflexion sur comment limiter l¹impact des choix de pneus sur le déroulement des courses ?

La gestion des pneumatiques fait à mon sens partie du pilotage. Les pilotes se plaignaient avec Bridgestone de ne pouvoir utiliser qu’un seul pneu, le soft, le dur étant toujours trop dur, ils sont aujourd’hui servis puisque sur chaque Grand Prix on voit les trois options Michelin utilisées, et ceci aussi bien pour l’avant que pour l’arrière. En fonction de sa machine et de son pilotage, chacun peut trouver chaussure à sa roue. La plupart s’en disent d’ailleurs satisfaits même s’il est vrai que les séances d’essais sont parfois trop courtes pour valider un choix pertinent et que les variations de températures entre les essais et la course suscitent parfois de l’incompréhension au niveau du comportement des différentes gommes.

Yvan : Les constructeurs peuvent faire une MAJ / an de carénage et par moto. Mais Ducati a pondu une solution à tiroir avec un carénage sur lequel est ajouté des extensions modulables. N¹est-ce pas un peu limite vis à vis du règlement ?

Les constructeurs ont eu cette année la possibilité d’homologuer deux nouveaux types de carénages, ils n’en auront plus qu’un seul l’an prochain. Les ingénieurs Ducati ont effectivement été très malins avec leur dernier modèle qui peut être modulé, mais à partir du moment où le directeur technique valide le carénage proposé, c’est qu’il respecte le règlement. Point final. On ne peut pas toujours reprocher aux ingénieurs d’être plus intelligents que les organisateurs. D’autant que Ducati s’était quand même bien fait enflé l’an dernier par Honda dont les ingénieurs sont visiblement toujours autant à l’arrêt au niveau de la recherche aérodynamique.

The 13 Duke : As-tu eu l’explication de la chute d’Espargaro sur sa KTM, après l’arrivée, APRES l’arrivée ! Le high side de Pol est-il aussi dû à un problème mécanique ? De frein ?

Le moteur n’a pas cassé mais une coupure de l’électronique l’a vraisemblablement mis en sécurité. Et comme Pol n’avait pas le main sur le guidon, il n’a pas pu débrayer quand sa roue arrière s’est bloquée.

Il n’y a pas eu à ma connaissance d’explication à la casse de Marquez. Pas ou peu de données de la part de Honda, et on prépare un politiquement correct pour la prochaine conférence de presse d’avant GP ? Le tournant du championnat était peut être pourtant dans cette casse, même si je crois toujours, perso, au titre 2017 pour MM93…

On aura certainement des infos sur cette casse lors du prochain GP à Misano. Il faut laisser le temps au HRC de renvoyer le moteur au Japon pour analyser le problème. Comme l’avait fait Yamaha l’an dernier après la casse de Rossi au Mugello. Pour ce qui est du tournant du championnat, je n’y crois absolument pas. Pour les raisons évoquées plus haut.

26 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Merci de tes réponses, Michel, pertinentes voire presque incisives qq fois, c’est marrant.
    Mais quand je te parle « d’un potentiel tournant de la saison » après la casse de MM, je ne pense pas aux moteurs restants, je pense à la perte précieuse de points précieux.
    Donc 25, 20 ou moin,s, points perdus sont peut être à pleurer en fin de saison.
    MM sera Champ.
    Et pensez à dire à Schwantz que Vinales est parti de chez Suz, il le pronostique encore, c’est pas cool, dites lui !

    Répondre
        1. Sur mon tel, j’ai lu l’article sur l’accident du dentiste Rossi. Et suis tombé par fausse manip sur les commentaires, des crétins se souhaitent la même fin que Sic …
          Je ne lis jamais les commentaires sur eurosport, mais putain comme ça craint d’être con pareil …
          « La même fin que Sic »
          Grave, pathétique, ou même pire.

          Répondre
  2. Selon Mr Turco Lorenzo ne peut aider Dovi car celui-ci est
    plus « performant en course »…allons bon…
    Donc selon Mr Turco , pour aider Dovi , Lorenzo doit le battre ?
    ha ha ha…non…pour aider son leader Lorenzo doit s’intercaler
    entre lui et ses principaux rivaux pour le titre afin de maximiser
    le différentiel de points en sa faveur chose qu’il pourrait être en
    mesure de faire sur certains GP si il continue à progresser.

    Répondre
    1. T’es optimiste, toi.
      Lorenzo devant qui ?
      C’est pas arrivé souvent cette année…
      On parle podium, pas fond de grille.
      Joke, même Pedrosa a fait mieux que Rossi en nombre de podiums, dixit MT.
      Comme quoi …

      Répondre
    1. il est perçu comme le gars qu’il vaut mieux pas avoir derrière soi à
      l’attaque d’un gros freinage ! lol
      Quand à Caaarrlo il semble qu’il commence à être quelque peu lassé
      des « exploits » indéfendables de son poulain.

      Répondre
  3. Mince, après Quartararo qui se blesse c’est maintenant Rossi, les deux meilleurs pilotes du monde……….Ha ha, si ça peut faire dégonfler la tête du plus jeune et le piquer un peu au vif pour Misano, tant mieux.

    Répondre
  4. Et j’adore les « explications » sur la question de la casse moteur de MM…
    « est-ce un souci pour sa fin de saison ? »
    Javais donné ici la réponse en reprenant les propos de C.Guyot sur
    le plateau de C.Malbranque : « il lui reste 3 moteurs donc no pb »…
    Là on a droit à une longue « explication technique » avec « confidences »
    de Marquez himself à l’appui….un vrai roman pour dire ?…pareil…
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? mdr !

    Répondre
  5. Mauvaise info Mr Norton66. Marquez a introduit cinq moteurs sur les sept que lui autorise le règlement et un seul a été retiré de la circulation, celui qui a cassé dimanche dernier. Il lui en reste donc 6 et non pas trois.

    Répondre
    1. Ok il lui en reste 2 neufs et 4 dont on ignore combien de bornes
      ils ont roulé…si on considère que ces 4 moteurs peuvent servir
      aussi longtemps que le ferait 1 neuf , ça fait à peu près ?…3 ! ^^
      C’est largement assez pour faire les 6 GP restants…
      Bref il n’y a pas l’ombre d’un pb !

      Répondre
  6. Merci Michel pour ces réponses.
    Je vous trouve quand même un peu optimiste avec Pedrosa :
     » Et s’il est vrai que Miller et Rabat sont totalement transparents, Pedrosa est cette année déjà monté six fois sur le podium et a gagné une course –ce qui est mieux que Lorenzo et même que Rossi. »
    Cette année, faire mieux que Lorenzo n’a pas l’air si difficile (on verra lorsqu’il se sera adapté à la ducat’, s’il y arrive…) et Rossi est pour l’instant devant Pedro au classement (ça va certainement changer à cause de sa blessure). Donc, à la lecture des chiffres bruts, on n’a vraiment pas l’impression qu’il réussit mieux que les autres années.

    Répondre
    1. Ah, et j’oubliais : Même Zarco, rookie satellite avec une simple demi saison d’expérience en MotoGP fait mieux que les 11 ans, 250 GP sur Honda Usine de Pedro. Donc non, définitivement, Pedro, c’est pas la référence à choisir 😉

      Répondre
  7. Bon, ben QUI avait suggéré « la saison de trop » comme titre du prochain livre de m.turco ?
    C’est moi ! Un visionnaire j’vous dis !
    _________________________________________________________
    16/06: « Bonjour michel : 1 an pile sans victoire pour rossi, si vous deviez rajouter un chapitre à votre livre sur rossi, quel serait le titre:
    « rossi, la traversée du désert »… (donc qui pourrait se finir, et renouer avec un titre)
    « le malade imaginaire » … (donc blessé mais pas trop)
    ou « valé: l’année de trop ? » … (donc il est trop tard, ça ne reviendra pas) »
    __________________________________________________________
    réponse de michel turco: « Cher Dr Fatalis, et si derrière toute cette haine que vous nourrissez à l’endroit de votre Ralentino Grossi se cachait tout simplement la peur de le voir prendre sa retraite, vous laissant alors seul à votre désespoir ne plus pouvoir dire toute votre aversion à son égard ? Ce n’est bien évidemment là qu’une hypothèse…

    ► hi hi hi: ben au 1er septembre, rossi est OUT pour plusieurs GP, mais je sens que je vais quand même parvenir à parler de lui !!! Mauvaise hypothèse donc !!!

    p.s: m.turco qui ne répond pas à une question gênante sur iannone danone, donc il doit être en train de préparer un livre
    sur lui 😉

    Répondre
    1. hé docteur fatalpisse , tu te branle souvent en lisant tes commantaire? qui cest le plus beau? oh oui cest moi… qui cest le plus intelligent? oh oui cest moi… qui cest le plus visionaire ?oh oui ,cest moi… et pourquoi tant de haine contre michel turco? parcequil a fait un livre sur rossi ?

      Répondre
  8. J’aimerais beaucoup savoir ce qu’il se dit sur Iannone.
    Dans n’importe quel travail, quelqu’un qui répète les mêmes erreurs et qui par dessus tout ne reconnaît pas sa responsabilité, serait mis à la porte.
    Est-ce que son manager connu pour sa « grande gueule » le soutient encore ??

    Répondre
  9. « il a préféré misé le pneu dur » >> coquille

    mais mon passage préféré c’est : « il sera toujours tant chez Ducati de s’organiser »

    >> Avec le tant, avec le tant va, toussant va……

    Répondre
  10. Houlà ça ferait pas plaisir aux ritals ! quand bien même Jorge pilote une Ducati 😉

    Ceci dit pour une fois que je vais à San Marin (au GP de Misano en tout cas) je suis un peu déçu que Rossi n’y soit pas… non pas que je pense qu’il aurait joué la victoire (il a plus gagné sur ce circuit depuis des lustres…), mais pour l’ambiance qu’auraient mis les tifosis…(certes souvent aussi stupide et antisportive que celles des supporter de foot, mais bon, c’est c’est le folklore Italien) et notamment à Tavullia, où on va passer le samedi ;)…
    Un podium de Zarco mettrait bien l’ambiance !!

    Répondre

Ecrire un commentaire