MotoGP – Valence 2017 : Les réponses de Michel Turco



Vous avez posé vos questions à notre envoyé spécial Michel Turco à l’issue des essais post-GP à Valence où le plateau MotoGP a roulé pour la première fois dans sa configuration 2017. Voici ses réponses…

Bruno : Il y avait des spectateurs dans les tribunes. Les essais étaient ouverts au public ou ce sont des guests des équipes ?

Les essais étaient effectivement ouverts au public. Mais seulement des tribunes, pas d’accès au paddock pour les spectateurs.

Val : Dans le temps, les journalistes étaient invités à essayer les MotoGP au lendemain de la fin de saison mais ce n’est plus le cas. Y’a-t-il une raison particulière ? Un événement qui aurait joué un rôle dans l’arrêt de cette « tradition » ?

Ces essais ont pris fin avec la crise financière de 2008. Pour ceux qui l’ont oublié, en 2009 il n’y avait même plus d’essais libres le vendredi matin. C’est à partir de là que tout le monde n’a plus pensé la course qu’en réduction de coûts. Moins de moteurs, moins d’essais, moins de pneus… Et donc plus de tests pour les journalistes en fin de saison. Tests qui, soit dit en passant, tenaient plus du folklore qu’autre chose. En effet, à quelques rares exceptions près, aucun journaliste n’avait le niveau ou encore la pertinence pour parler du comportement d’une MotoGP, surtout après seulement trois tours de piste. Cette tradition m’avait toutefois permis en 2006, à Valence, d’essayer la Kawasaki de Randy de Puniet.

Fifi : Pourquoi Jorge Lorenzo est toujours le pilote qui boucle le tour de chauffe en tête, même lorsqu’il n’est pas qualifié en première ligne ? Est-ce psychologiquement si important pour lui ? A moins que ce ne soit pour mieux chauffer ses pneus ?

Bien observé. Lorenzo s’applique effectivement à toujours boucler le tour de chauffe sur les chapeaux de roue, comme une répétition à ce qu’il aimerait que soit son premier tour de course. Tout le monde le sait, Jorge n’est jamais aussi fort que lorsqu’il part en tête et parvient à s’échapper pour profiter de ses trajectoires au cordeau. Le tour de chauffe lui permet de se mettre en condition psychologique mais aussi d’appréhender le grip de la piste pour pouvoir être à cent pour cent dès le premier virage.

Pierre : Nous sommes (ou peut-être seulement moi) un peu paumé dans l’attribution des machines pour l’année prochaine. Pourrais-tu nous faire un descriptif exhaustif de quel pilote a exactement quelle machine à disposition (usine, semi-usine, millésime, compté-client dont je ne sais même plus si l’appellation existe…) ?

Chez Honda, à deux ou trois détails près, les cinq pilotes disposent en début de saison du même matériel. Les évolutions sont ensuite distribuées en fonction du travail du HRC et des performances des pilotes, les deux officiels étant bien évidemment la priorité. Chez Yamaha, le team Tech 3 dispose des motos du team officiel de la saison précédente. Chez Ducati, c’est plus compliqué compte tenu du nombre de team et de pilotes. Il y aura du changement l’an prochain puisqu’il y aura trois modèles 2017, Petrucci héritant de la même moto que Lorenzo et Dovizioso. Redding aura un modèle 2016, tout comme Barbera chez Avintia et Bautista chez Aspar. Baz et Abraham utiliseront eux la GP15. Pour ce qui est de Suzuki, Aprilia et KTM, vu qu’il n’y a pas de teams B, tous les pilotes rouleront avec des modèles 2017.

JM : Quelles sont les différences entre les Yamaha officielles et les Yamaha Tech3 ?

Comme dit dans la réponse précédente, le team Tech 3 récupère les Yamaha officielles de la saison précédente. Ainsi, cette année, Smith et Espargaro avaient le même châssis que Lorenzo et Rossi, mais pas le même moteur.

Chassou : Pourquoi Lorenzo et Dovizioso ont-ils roulé avec les ailerons sur la Ducati alors que l’année prochaine c’est terminé ? C’est étrange de ne pas tester directement le modèle 2017… Sans ces fameux ailerons et l’appui apporté, les Ducati seront-elles toujours aussi impressionnantes en vitesse de pointe l’année prochaine ?

Parce que les ingénieurs italiens voulaient tester des évolutions et de nouvelles pièces en pouvant faire des comparaisons avec les motos 2016. Quant à savoir si la prochaine Ducati sera aussi performante que la D16 2016… On attendra les tests de février pour donner un début de réponse.

Pascal : De combien de moteurs disposeront les différentes équipes l’an prochain ? Tout le monde est-il logé à la même enseigne en 2017 ou y’a-t-il encore des exceptions ?

Les pilotes Honda, Yamaha, Ducati et Suzuki seront logés à la même enseigne avec sept moteurs par pilote. Aprilia et KTM bénéficieront d’aménagements en termes de nombre de moteurs et de journées d’essais pour essayer de se rapprocher de leurs adversaires.

Sergaï : On a vu (entendu plutôt) que le V4 Honda n’était désormais plus un screamer, mais concernant la nouvelle M1 2017, il est difficile de constater de visu un changement châssis ou moteur. Avez-vous des infos sur ce sujet ? L’allocation pneu était de 4 médiums et 4 soft pour l’arrière lors de ces essais. Qu’en était il pour l’avant (nouveaux profils) et dans quelle mesure cela influençait-il les temps enregistrés ? Le fait que Johann soit plus à l’aise lors du second jour était-il lié à l’utilisation de ces nouveaux profils Michelin ? Aleix Espargaro a été surprenant au cours de ces essais de Valence, l’Aprilia était-elle similaire à celle de Bradl et Bautista ou était-ce une évolution ?

Si, effectivement, on peut dire à l’oreille que l’ordre d’allumage d’un moteur à évoluer, il est bien difficile pour le reste de voir où se situent les évolutions sur un nouveau modèle. On sait que Yamaha cherchent à gagner un peu de puissance à haut régime, mais surtout à mieux gérer l’usure du pneu arrière pour améliorer la performance de la moto en fin de course. Pour les pneus, les pilotes ont pu essayer à Valence une nouvelle construction de pneu avant après avoir d’ores et déjà validé en course un nouveau profil qui augmente la surface de contact sur l’angle maxi. La progression de Johann n’a rien à avoir avec les pneus. Pour sa prise de contact avec la Yamaha et les Michelin, on n’a bien évidemment pas demandé au pilote Tech 3 de faire des comparaisons et du testing de réglages. L’objectif était de lui faire enchaîner les tours pour qu’il prenne ses marques. Et il est donc tout à fait logique et encourageant qu’il ait progressé au fil de ses runs. Le contraire aurait été ennuyeux pour la suite. Pour ce qui est d’Espargaro, il a essayé différentes choses à Valence, mais l’objectif était aussi pour lui de prendre la mesure de sa nouvelle moto.

Chub : Une nouvelle réglementation donne l’autorisation aux teams d’utiliser des capteurs dits « non-homologués » pour les essais libres et le warm-up. Que sont ces capteurs ? Pourquoi les interdire pour les qualifications ?

Non, justement, toutes les machines doivent désormais être équipées de capteurs homologués pour les trois premières séances libres, les qualifications et la course. Tout simplement parce que les trois premières séances libres comptent pour l’accession à la Q2. Seuls la FP4 et le warm up ne sont pas soumis à l’obligation d’utiliser des capteurs homologués. Capteurs intégrés dans le système de gestion électronique.

L’insubmersible : Une nouvelle fois (comme en 2015), Lin Jarvis n’était pas au parc fermé pour accueillir le pilote Yamaha vainqueur. Il y est venu bien après. Ce manque de professionnalisme affiché fait-il parler dans le paddock ?

Je vous laisse juger du manque de professionnalisme de Lin Jarvis, mais pour info, personne n’est tenu de se tenir autour du parc fermé à l’arrivée de la course. On demande juste à deux mécaniciens d’être présents à l’intérieur pour béquiller la moto. Je n’étais pas présent au parc fermé, et je n’ai donc pas vu si Jarvis était ou non présent, mais non, cela n’a pas fait jaser dans le paddock. En tout cas pas à ma connaissance.

Anna : Que signifie le graphisme en forme de soleil sur l’avant du casque de Johann Zarco ? Y a t-il de la superstition sur les graphismes qu’il porte et, plus généralement, les pilotes sont-ils encore superstitieux ?

Ce soleil est celui de l’ancien drapeau de l’armée impériale du Japon, dissoute en 1945. Pas une très bonne connotation donc, mais Johann aime bien son design… Pour le reste, non, Johann n’est pas un pilote superstitieux, contrairement à d’autres. Parmi ces derniers, Rossi est sans nul doute le pire. Il suffit d’observer l’Italien se préparer, monter sur sa moto ou encore descendre pour le mesurer.

Alex : On a entendu dire cette saison que Danilo Petrucci et Scott Redding se battaient pour obtenir la seule GP17 dont le team disposera pour l’an prochain. Pouvez-vous expliquer en quoi il est plus économique pour un constructeur de produire plusieurs modèles (Ducati il me semble allait jusqu’à fournir 3 versions de son prototype selon les teams officiels, Pramac et Avintia). Et alors surtout, comment expliquer qu’il soit plus rentable d’avoir deux machines différentes à l’intérieur d’un même team ? Cela doit être un casse tête non ? (Je prends Ducati en exemple mais il me semble que tous les teams privés disposent d’une machine avec un an de retard sauf Cal Crutchlow). Toujours à propos des teams privés, Suzuki ne devrait-elle pas prévoir un team privé ? Il n’y a pas de règles à ce sujet comme pour les avantages moteurs et tests qui tombent au fur et à mesure des résultats ?

Ducati ne produit pas différents modèles mais recycle ses machines des saisons précédentes. Une stratégie que Gigi Dall’Igna a peaufiné du temps où il dirigeait le service course Aprilia. Louer les machines des saisons précédents plutôt que de les remiser au musée permet bien au contraire à Ducati de générer de l’argent pour son service compétition. C’est d’ailleurs ce que fait aussi Yamaha avec le team Tech 3. Davide Brivio a bien essayé de fourguer une Suzuki au team LCR, ce qui lui aurait permis d’honorer son contrat avec Zarco, mais Lucio Cechinello a préféré rester fidèle à Honda. Il n’y a bien évidemment pas de règle qui pourrait contraindre une équipe à choisir de travailler avec un constructeur plutôt qu’un autre. À moyen terme, Suzuki fournira néanmoins un team B. Comme devront le faire à plus long terme Aprilia et KTM, la volonté du promoteur du championnat étant d’arriver à ce que les six constructeurs alignent chacun quatre motos. Mais cela ne peut se faire que sous la forme d’une incitation, et non pas d’une injonction.

Thierry : Comment se fait-il que les pilotes ne prennent pas la trajectoire direct dans une grande ligne droite (stand par exemple) le chemin le plus court entre la sortie d’un gauche et le freinage pour le gauche suivant étant la partie droite de la piste… L’attribution des moteurs (CBR 600) pour la Moto2 se fait elle en début de saison ou course par course et comment Honda peut-il être sûr de l’égalité des couples et des puissances ? (moins sensible que sur un deux temps mais elle existe…)

Si un pilote se déporte en ligne droite, c’est soit qu’il cherche à doubler, soit qu’il veut éviter que le pilote qu’il précède ne profite de son aspiration, soit qu’il se replace pour le virage suivant. Pour ce qui concerne le Moto2, c’est la société espagnole Externpro, basée à Alcañiz et gérée par Trevor Morris (un ancien chef mécanicien de Grands Prix) qui gère le parc moteur que lui confie le promoteur du championnat. Honda les fournit mais n’assure en rien leur préparation comme leur maintenance. Les moteurs sont entretenus, mesurés et redistribués de manière aléatoire aux pilotes tous les trois Grands Prix. Une équipe technique se tient par ailleurs en permance sur le terrain pour réagir en cas de problème. Les moteurs étant pratiquement d’origine, il n’est pas très compliqué de s’assurer qu’ils offrent tous le même niveau de performances.

Sébastien : Concernant la VR46 Academy, pourquoi un gars talentueux comme Bastianini l’a refusée ? Quant à Fenati, connais-tu la vérité sur cette fameuse rupture ? Concernant le Moto2, penses-tu que le châssis KTM sera au niveau du Kalex vers le milieu de saison ? Enfin concernant le MotoGP, quel est ton sentiment sur 2017 ? Quels pilotes vois-tu en verve ? Quelle moto en forme ? Et la KTM ?

Il faut bien une exception pour confirmer la règle. Tous les pilotes italiens ne peuvent pas rentrer dans le moule de la VR46 Academy, questions d’affinités sans doute. Fenati s’est lui fait virer après avoir foutu une énième fois le bazar dans le team Sky VR46 et menacé Uccio Saluccio. Romano est un caractériel et son équipe ne supportait plus ni ses sottes d’humeur ni ses résultats en dents de scie. Le clash avec Uccio a été la goutte qui a fait déborder le vase. Difficile de dire si le châssis KTM sera rapidement au niveau du Kalex, déjà parce que je crois pas que ses pilotes seront dès le mois de juin au niveau des tops guns de la catégorie. Oliveira manque d’expérience, quant à Binder il fera l’an prochain ses débuts en Moto2. KTM aura encore moins la tâche facile en MotoGP face à des constructeurs qui ont des années d’expérience derrière eux. Quand on voit le temps qu’il a fallu à Ducati pour remonter la pente, et comment Aprilia galère… On ne peut que souhaiter bien du courage à l’usine autrichienne. Pour ce qui est de mon avis sur la saison 2017, je vois bien un bras de fer entre Marquez et Viñales avec un Rossi qui pourrait profiter de la rivalité entre les deux Espagnols et un Lorenzo qui risque de faire plus d’un coup d’éclat avec la Ducati.

Hugo : Savez vous pourquoi Hervé Poncharal n’a jamais signé Lucas Mahias pour sa Moto2 ? Quelle est l’intérêt de signer Gardner qui restera toujours un pilote midpack pour moi ? Pourquoi ne pas signer Mahias qui est un pilote qui ne se pose pas de question sur sa moto et qui ce contente de tourner la poignée dans le bon sens ? Je pense qu’il aurait eu plus de chance que Gardner, voir Vierge, de montrer aux yeux de tous que la Mistral peut rouler vite…

Tout simplement parce que Poncharal ne croit pas en Mahias et parce que le patron du team Tech 3 préférait recruter un jeune pilote pour son équipe Moto2. Lucas a 27 ans, Rémy 18. De plus, si Mahias a prouvé qu’il pouvait briller avec n’importe quel type de moto, rien ne dit que Gardner est fait pour devenir un pilote de midpack. Il est encore un peu tôt pour se prononcer sur son potentiel et sa capacité à progresser. Quant à Xavi Vierge, qui n’a que 19 ans, l’équipe l’apprécie énormément. Il a de plus fait de belles choses sur la fin de saison. Pas sûr que Mahias serait plus performant avec la Tech 3.

Laurent : Question essentielle pour moi, passionné par la technologie du MotoGP. Honda serait passé en moteur « big bang », qui serait un calage vilebrequin identique à la Ducati, mais connait-on ou peut-on deviner ce calage de vilebrequin ? 360° comme une RC45? 180° comme une RSV4 ? Autre ?

Quand on parle de moteur screamer, on ne parle pas de calage de vilebrequin mais d’ordre d’allumage des différents cylindres, et il existe là de très nombreuses possibilités qui modifient le caractère des courbes de couple et de puissance. C’est d’ailleurs pour cela qu’on trouve régulièrement des ingénieurs en bord de piste équipés de systèmes d’enregistrement destinés à décrypter le fonctionnement des moteurs de la concurrence. Bien évidemment, aucun constructeur ne communique là-dessus, et il est donc très difficile d’en savoir davantage.

Doud : J’ai été surpris de voir les Ducati rouler avec les ailerons. Pourquoi sur les photos les motos sont toutes en noirs et pas dans les couleurs officielles des teams ? C’est une obligation pour les essais ou alors comme il n’y a pas nécessité de repérer les équipes pour les spectateurs les teams font l’impasse sur le « cosmétique » ?

Étant sous contrat avec Yamaha jusqu’au 31 décembre 2017, Lorenzo ne pouvait pas s’afficher à Valence avec les couleurs Ducati. Idem pour Viñales chez Yamaha ou encore Iannone chez Suzuki. Ces deux journées de tests sont une sorte de parenthèse qui arrange dans un sens les constructeurs, car elle leur permet de récupérer des infos avant de lancer le travail de développement hivernal, mais qui leur complique aussi la vie par rapport à leurs sponsors ainsi pour que pour l’exploitation commerciale des résultats qu’ont obtenus leurs pilotes durant la saison qui s’est conclu deux jours plus tôt. Le mieux est donc pour tout le monde de faire profil bas. C’est aussi pour cela que les pilotes n’ont pas pu s’exprimer à l’issue de ces deux journées d’essais. Il faudra attendre fin janvier pour savoir ce que Lorenzo pense de la Ducati et Viñales de la Yamaha.

Quel pilote vous a le plus impressionné lors des premiers tests 2017 ?

>> Voir les résultats

36 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. réponse à ma question:
    « Je vous laisse juger du manque de professionnalisme de Lin Jarvis,
    mais pour info, personne n’est tenu de se tenir autour du parc fermé à l’arrivée de la course. »

    *********** SACRÉ MICHEL ! ******************
    ►Lorenzo gagne la course
    ►c’est sa DERNIÈRE course après 9 ans avec Yamaha
    ►il a gagné les 3 derniers titres de Yamaha
    ►il est celui qui a gagné le plus de gp chez yam cette année

    et vous trouvez normal que lin Jarvis ne soit pas là ?! Ou alors vous me laissez « juger de ça » ?
    LOL ! Voilà mon « jugement » : jarvis est un BOUFFON qui a fort mal géré 2015, et qui devrait prendre la charrette avec Nakamoto. et de plus, pour quelqu’un qui n’est « obligé » d’y être,
    il y est CHAQUE FOIS que rossi gagne, c’est à dire…. 2 fois cette saison !!!
    C’est visiblement un évènement rare qu’il ne veut pas rater !

    Répondre
  2. @L’insubmersible Je n’ai pas dit que je trouvais normal que Lin Jarvis ne soit pas là. J’ai dit que je n’étais pas dans la cohue devant le parc fermé, et que j’ai donc pas constaté si Jarvis y trouvait ou pas. J’ai également dit que personne n’est tenu d’y figurer donc qu’il n’y a aucune raison de parler de faute professionnelle si d’aventure il n’y était pas.

    Répondre
  3. Ciao tutti …
    La GP15 pour un team satellite DUCATI en 2017, oui je trouve ça limite ridicule, même si on ne parle QUE business. Si le team et/ou le pilote sont nazes, alors pourquoi les laisser rouler pour Ducati ? S’ils sont bons, pourquoi leur refiler une vieille brêle, en manque de perf ?
    ( je respecte bien sûr le (grand) pilote en question, l’outrance juste pour argumenter le propos …)
    A la question de chub, pas de réponse. Tu nous réponds Michel par un point de règlement, déjà lu, mais en fait, quel intérêt pour le team ?
    Pour Anna et le casque de Zarco, réponse bien incomplète sur le casque, son origine, pas QUE le drapeau impérial jap. Pas QUE. Alors ?

    Répondre
  4. … suite. Sinon on se fait shooter dans le cosmos !
    Le cas de Lin Jarvis ?
    Plutôt d’acc avec CPR, le politique très politique Lin JARVIS ménage son ROSSI et les relations ultérieures internes au team YAMAHA. C’est prudent, et ça manque de sportivité et d’élégance.
    On se marre des questions des polémistes de 2015, et gna gna gna MM qui n’attaque pas 99, et gna gna gna … Ils sont où ces comiques du com en 2016 ?
    Lorenzo a foutu la pâtée à tout le monde, et ya dégun pour pleurer sur la mafia espagnole ?
    Des comics

    Répondre
    1. Lorenzo a foutu la pâtée à tout le monde? on n’a pas du regarder le même championnat. MM a combattu ses vieux démons et mis la pâté à tout le monde, avant de recommencer à se lâcher pour mieux se mettre au tas 🙂 2017 sera une bien belle bagarre, entre un Vinales époustouflant, un Marquez assagi mais toujours généreux, un Lorenzo toujours aussi fluide (et imbuvable) même sur la ducat’ et un rossi aussi combatif en course. Et cerise sur le gâteau, on verra peut-être un francais ds le top 10. me tarde d’y être

      Répondre
        1. Bah en fait, cette année Marquez a fait une très belle course plein d’attaque et quelques tours de plus il aurait probablement bouffé Lorenzo alors que celui-ci a eu un boulevard d’avance au 2/3 de la course…bref du Marquez comme on l’aime, quoi ! Et du bord de la piste ça envoyait grave , un régal !….
          Mais de la même manière que l’an dernier on voyait bien que Marquez l’attaquant de tous les instants, « promenait » sagement derrière Lorenzo… juste retour des choses, il allait pas le passer et risquer que Rossi soit champion après tout ce qui s’était passé avant entre eux…n’importe qui aurait fait pareil ! Rossi avait qu’a fermer sa gueule et avoir un autre comportement en Malaisie et il l’aurait (peut-être) eu son 10e, il peut s’en prendre qu’à lui…mais c’est du passé tout ça, déjà plus d’un an.

          Bref pas de « mafia » espagnole, juste des histoires d’être humains (avec tous les travers que cela comporte) entre tous ces champions…

          Répondre
  5. Last & least.
    Concernant les allocs de pneus, ce serait cool Michel de faire une synthèse de l’année écoulée, avec le comparo des meilleurs temps de qualif, du meilleur chrono cumulé du top 5 par exemple, pour lisser l’exploit et la perf, du meilleur tour en course, de la meilleure pendule de la course entière.
    Et de comparer ainsi 2015 & 2016
    2015, dernière année de Bridge
    2016, 1ère année de Bib.
    Certains ont craché toute l’année sur Michelin, et il me semble avoir vu des chronos en baisse de partout ou presque… ( à météo comparable, oeuf corse ! )

    Répondre
  6. Petit mémo pour 2017 et KTM en moto2 …
    Enfin du mouvement.
    Le best pilot 2015 de moto3, qui rejoint un des best team de moto2, l’excellence de AJO, l’excellence de KTM qui ne vient pas en branleur pour enfiler des perles …
    Et ne pas mettre ce trio dans le prono de podium, même à mi saison, me semble bien frileux !!!

    Répondre
    1. Michel TURCO visionnaire ?
      Brad BINDER vient de se casser un bras en essais à Valencia, le circuit bien connu de Lorenzo & multibike…
      Il a pris la moto sur lui lors de sa chute, pourtant « non violente ».
      Reviens Brad, et fais mentir Michel Turco !

      Répondre
  7. Jarvis doit être pragmatique, c’est bien Lorenzo qui a décidé de voir ailleurs, non?
    Rossi , depuis son retour a été mieux classé que Lorenzo au championnat, excepté 2015, dans des circonstances troubles (mais ça ne change rien: Rossi a , après une année de ré acclimatation,terminé DEVANT Jorge) .
    Rossi a eu tout a fait la légitimité de dénoncer le comportement de MM a P.I : je n’ai jamais vu (et revu depuis) un pilote batailler (soi disant) pour la place de 4ème, puis passer la surmultipliée et passer en tète avec 5 dixièmes d’avance, puis re-rétrograder sans raisons , pour finir par gagner la course en battant le record du tour dans le dernier tour…
    MM a été ravi que Iannone soit en mesure de se mêler a la bataille, et le dédouane un peu de ses méfaits, cela dit, Rossi est bien meilleur que Lorenzo a P.I et on a pu le constater cette année (Vale qualifié 15ème pour de sombres histoires de pneus, remonte deuxième, Jorge est loin, très loin…)
    Bref, ceux qui disent que Rossi a eu tort de l’ouvrir en conférence de presse a sépang, sont de mauvaise foi ou ne savent tout simplement pas regarder (et apprécier) une course de motoGP.
    Toute la suite en découle, pas l’inverse.
    Pour ma part, peu me chaud les réactions de Jarvis, il faut passer a la suite.
    La suite, c’est le changement de manufacturier de pneu.
    Durant la saison 2016, j’ai dénombré 4 high-sides (Pédrosa, Lorenzo, Barbera, MM) et une majorité de low-sides.
    J’ai aussi fait le compte des différences Bridgestones/Michelin :

    1
    25
    46
    Valentino ROSSI
    ITA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    166.7
    42’35.717

    2016
    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    167.1
    42’28.452
    Avantage michelin : temps d’épreuve inférieur de un peu plus que 7 secondes.

    Pour 2015 COTA

    1
    25
    93
    Marc MARQUEZ
    SPA
    Repsol Honda Team
    Honda
    158.6
    43’47.150
    2016 :

    1
    25
    93
    Marc MARQUEZ
    SPA
    Repsol Honda Team
    Honda
    157.9
    43’57.945
    Avantage bridgestone : plus de 10 secondes en moins…

    Jerez 2015 :

    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    159.3
    44’57.246
    2016 :

    1
    25
    46
    Valentino ROSSI
    ITA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    157.5
    45’28.834
    31 secondes de différence en faveur de bridgestone…

    Le Mans 2015 :

    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    160.7
    43’44.143
    2016 :

    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    160.3
    43’51.290
    7 secondes en faveur de bridgestone

    Mugello 2015 :

    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    173.7
    41’39.173
    2016 :
    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    173.9
    41’36.535
    3 secondes en faveur de michelin

    GP Catalogne 2015 :

    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    165.3
    42’53.208
    2016 :

    1
    25
    46
    Valentino ROSSI
    ITA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    156.4
    44’37.589

    Une minute 44 secondes en faveur de bridgestone.

    Aragon 2016 :

    1
    25
    93
    Marc MARQUEZ
    SPA
    Repsol Honda Team
    Honda
    167.0
    41’57.678
    2015

    1
    25
    99
    Jorge LORENZO
    SPA
    Movistar Yamaha MotoGP
    Yamaha
    167.8
    41’44.933
    11 secondes de différence en faveur de bridgestone.

    P.I 2016 :

    1
    25
    35
    Cal CRUTCHLOW
    GBR
    LCR Honda
    Honda
    176.5
    40’48.543
    2015 :

    1
    25
    93
    Marc MARQUEZ
    SPA
    Repsol Honda Team
    Honda
    177.6
    40’33.849
    Près de 15 secondes en faveur de bridgestone
    Ceci sur les courses comparables (en considérant la météo 2015/2016) mais tout de mème sans tenir compte de la température.
    Ma question a M Turco, n’était donc pas « innocente ».
    Je constate que si je donne la composition de l’allocation arrière, je n’aurais pas plus de précision sur l’avant, sur ces essais…
    Or, l’avant est très important, chez michelin, qui pèche sur ce point.
    Les nouveaux profils (tous choisis par les tops sur la dernière course) apportent plus de grip sur l’angle, et tant mieux, et j’apprends qu’il y a, en outre une nouvelle construction sur ces essais qui apporte un plus (2 pneus par pilotes, que Vinales a fort judicieusement utilisés pour faire la pole de ces essais).
    Ce que je retiens de la saison, c’est que MM a eu moins d’accélération mais que celà lui a permit d’user de façon moins prononcée le fameux pneu arrière michelin, le meilleur des deux, celui qui donne la performance.
    Honda et MM ont utilisé , le plus souvent le pneu avant dur et ont été en mesure de scorer conséquemment en fin de course en limitant l’usure des gommes françaises, en limitant l’usure du pneu arrière, modifié (rigidification de la carcasse après la délamination de Redding et Baz sur leurs ducati )
    Toute tentative de performer en contre- balançant avec l’avant s’est soldée par un low-side.
    C’est pour cela que je posais cette question: tout progrès de l’avant est essentiel.
    C’est aussi pourquoi je suis insatisfait par la réponse de M.T.

    Répondre
    1. « Jarvis doit être pragmatique, c’est bien Lorenzo qui a décidé de voir ailleurs, non? »

      ► tu dois pas savoir ce que veux dire « pragmatique » évite d’employer des mots trop techniques pour toi ;
      Aucun rapport entre le fait que Lorenzo décide d’aller ailleurs, et ne pas être le 1er au parc fermé quand on est son patron, pour accueillir celui qui vient de gagner la course sur Yamaha .
      Jarvis est une suceuse de valet roti.
      quand à rossi , LOL, extraordinaire ton « analyse » (^_^)
      oui, donc si on excepte 2013 ou « rossi devait se réaclimater » (Lorenzo lui, à fait la pole à son 1er gp chez Yamaha, et Maverick se débrouille pas trop mal en 20 tours !)
      et 2015 ou Lorenzo a fait des trucs dans des circonstances « troubles » comme gagner 7 gp sur 18, en dehors de ça donc, si on efface 2013 et 2015, rosie a fini devant Lorenzo les autres saisons donc ! P T D R !
      UNE FOIS DE PLUS, on voit pourquoi tu n’aurais jamais pu être journaliste…
      pov gars va ! J’te plains…

      et c’est pas fini, cerise sur le gâteau de sergai:
      « Bref, ceux qui disent que Rossi a eu tort de l’ouvrir en conférence de presse a sépang, sont de mauvaise foi ou ne savent tout simplement pas regarder (et apprécier) une course de motoGP. »

      ► OUILLLLLE, c’est pas exactement pourtant ce que Jarvis vient de dire ?
      Que rossi aurait du se taire l’an passé ?
      donc Jarvis, selon tes dires, est de mauvaise foi et ne sait pas apprécier un gp !
      Bien joué serge !

      Répondre
    1. L’insubmersible Legrand t’es vraiment partout à déverser ta haine dis donc… écoute bien tôt ou tard moi ou un autre on va croiser ta route et t’apprendre à la fermer, t’entends? J’aimerais vraiment que ça arrive coco 🙂

      Répondre
  8. @sergaï Il est loin le temps où les manufacturiers de pneumatiques comme les équipes MotoGP pouvaient s’offrir le luxe d’organiser des séances de tests uniquement pour passer de la gomme et faire du développement de pneus. A Valence, hormis ceux qui prenaient en main leur nouvelle moto (Viñales, Lorenzo, Iannone pour ne citer qu’eux) tous les chefs de file ont surtout bosser sur des évos châssis, moteur et électronique pour donner des infos aux ingénieurs avant la trêve des confiseurs. On sait bien que Michelin cherche à améliorer la performance de son pneu avant, et le nouveau profil va dans le bon sens, comme semble-t-il l’une des nouvelles constructions. Avec un manufacturier unique, il est est de toute façon impossible de satisfaire l’ensemble des pilotes qui ont des besoins différents. La comparaison avec les temps de course et les chronos de 2015 est tout aussi à prendre avec des pincettes, notamment parce que l’électronique n’est plus la même et parce que les conditions ne sont jamais identiques (température de piste, conditions dans lesquelles se sont déroulés les essais -ce qui influence le travail de mise au point des motos-, scénario même de la course -Lorenzo aurait peut–etre roulé plus vite à Valence en fin de course si Marquez s’était davantage rapproché…), et aussi parce que les Michelin et les Bridgestone n’ont pas les mêmes caractéristiques. Globalement, tous les pilotes s’accordent à dire que Michelin a bien bossé cette année avec des réponses aux problèmes, une excellente réactivité et au final pas plus de chutes en course qu’en 2015.

    Répondre
  9. Moins de chutes sur la saison globale au total en motoGP avant Valence.

    Pour sergeï, ce qui se conçoit bien s’énonce clairement.
    Faut arriver à suivre ton tableau …
    1 25 99 , c’est quoi ton 1 25 ?

    Répondre
  10. Geoff, Motorevue n’a pas publié cette information capitale, Brad Binder c’est cassé le radius, et Navarro s’est de nouveau endommagé l’épaule. La bonne nouvelle, c’est que Fabio Quartarraro est troisième. Le meilleur de la journée étant Bagnaia devant Oliveira. Esperons que cela veut dire que Fabio a finalement vaincu ses démons. En MotoGP Lowes n’a pas participé a la deuxième journée d’essais après sa chute. Il a dit qu’il se reservait pour Jerez.

    Répondre
  11. Et pas de photos de la KTM de moto2…
    C’est beau un cadre tubulaire …
    Après quatre jours d’essais sur circuit ouverts au public, ya plus de secrets ! …
    Pourtant, ça nous changerait de la coupe Kalex …

    Répondre
  12. Merci pour ce complément Mr Turco.
    Je souhaitais avoir l’allocation avant complète sur ces tests pour vérifier l’info qu’il n’y avait que deux pneus nouvelle génération, aptes a faire des chronos honorables a Valence.
    Il y a eu pas mal de chutes (dont celles de Rins ou Iannone, tombés sans angle, juste en attrapant le frein) imputable aux pneus et a leur chauffe au niveau de l’avant au cours de ces essais.
    Je suis plutôt d’accord quand aux changements de réglement pneus/électronique : les deux combinés brouillent un peu les cartes.
    Cela dit, si l’électronique ne fonctionnait pas, il y aurait eu plus de high-sides et mème si les low-sides peuvent être provoqués par un mauvais comportement du frein moteur, les commentaires des pilotes, montrent bien une adhérence et un feeling en retrait au niveau de l’avant, alors que la communication au niveau de l’électronique (Rossi, Stoner, Brivio…) ne semble pas présenter un si grand retour en arrière (pour suz’, ils trouvent mème des progrès par rapport a 2015!)
    Les statistiques de chutes en courses sont proches entre 2015 et 2016 mais en course , il faut essayer de ne pas chuter!^^
    Si on prend toute l’année, il s’agit d’un record :
    pour toutes catégories confondues on arrive a 1011 chutes (avant le gp de valence, a ajouter en plus)
    http://cdn-8.motorsport.com/images/mgl/0aMmW9M0/s8/motogp-infographies-de-la-saison-2016-2016-chutes-par-saison-toutes-categories-confondues.jpg
    Si on fait le détail par catégories, on voit bien que les chutes dans les catégories inférieures au MGP sont moins nombreuses: c’est bien chez les grosses que l’augmentation est substantielle…
    http://cdn-2.motorsport.com/images/mgl/24MxpveY/s8/motogp-infographies-de-la-saison-2016-2016-chutes-par-categories.jpg
    Et si on regarde pilote par pilote:
    http://fr.motorsport.com/motogp/photo/main-gallery/chutes-par-pilote-motogp-11227085/
    On voit que les honda ont beaucoup chuté, ce qui explique une certaine retenue de MM en course et un comportement bien différent en essai et dans une épreuve.
    Je constate donc que, comme l’an passé, les MGP tombent toujours beaucoup avec pourtant une année d’évolution électronique et des évolutions pneumatiques.
    D’où l’importance de savoir comment était constitué l’allocation des tests de valence.

    Répondre
  13. L’insubmersible, Jarvis regrette juste que Rossi ait souligné le comportement de MM a P.I 2015 et que çà ait tourné au vinaigre, perte du titre a la clé , ça ne veut pas dire que vale a eu tort de le faire, ni que le comportement de MM ait été différent a sépang et oon ne le saura jamais.
    Parler pour ne rien dire, ça te connais ! ^^
    Essaie d’être pragmatique Whaha!

    Répondre
  14. http://www.paddock-gp.com/motogp-lin-jarvis-il-y-a-un-an-a-sepang-rossi-aurait-du-se-taire/

    Puis il revient à l’épisode de 2015 : « Vale estimait que la course à Phillip Island avait été arrangée. Et la conférence de presse en Malaisie a tout changé. J’aurais préféré qu’il ne dise rien. Souvent, les pilotes devraient être plus calmes. Je ne pense pas qu’exprimer ainsi son opinion est nécessairement une bonne idée et ce point de vue s’applique autant à Jorge qu’à Valentino ».
    Il poursuit : « s’il ne s’était pas exprimé ainsi lors de la conférence de Sepang, je suis sûr qu’il n’y aurait pas eu cette énorme réaction de Marquez. C’était son erreur. Mais ce sont des pilotes, chauds et émotifs, vous ne pouvez pas les contrôler, seulement les conseiller ».
    __________________________
    ah bon ? ça ne veut pas dire qu’il a eu tort de le faire ??!!
    Jarvis dit:***********  » C’était son erreur » ***********
    voilà pourquoi tu n’aurais jamais pu être journaliste, sergai: tu ne comprends pas le français !

    Mais au moins maintenant ces 2 amants vont pouvoir se caresser dans le motor home Yamaha tranquillement !

    Répondre
  15. Je ne pense pas qu’exprimer ainsi son opinion est nécessairement une bonne idée et ce point de vue s’applique autant à…Jarvis ^^!
    J’avais vu cette déclaration qui n’apporte rien de neuf si ce n’est son « sentiment », mais s’il a envie de le dire…
    Je vois surtout qu’il aspire au calme.

    Répondre
  16. « Bref, ceux qui disent que Rossi a eu tort de l’ouvrir en conférence de presse a sépang, sont de mauvaise foi ou ne savent tout simplement pas regarder (et apprécier) une course de motoGP. »
    sergaï
    22 novembre 2016 à 13 h 20 min ·
    ________________________________________
    lin Jarvis:  » Vale estimait que la course à Phillip Island avait été arrangée. Et la conférence de presse en Malaisie a tout changé. J’aurais préféré qu’il ne dise rien. Il poursuit : « s’il ne s’était pas exprimé ainsi lors de la conférence de Sepang, je suis sûr qu’il n’y aurait pas eu cette énorme réaction de Marquez. C’était son erreur.  »

    >>> lin Jarvis est donc « de mauvaise foi » ET « ne sait pas apprécier une course de moto gp ».
    Ainsi a parlé le monsieur-je-sais-tout du moto gp, sergai, ingénieur de canapé !

    Répondre
  17. sinon la « réacclimatation » de rossi, la fin c’est prévu pour quand ?
    Parce que :
    2013: 1 victoire sur 18 gp (Assen, avec Lorenzo blessé)
    2014: 2 victoires sur 18 gp (sur 2 chutes de Marquez)
    2015: 4 victoires sur 18 gp (dans quelles conditions…argentine, Assen…)
    2016: 2 victoires en 18 gp

    « galbu a bien bossé » nous disais-tu en 2014, sous-entendant que le congédiement de Burgess était la bonne chose à faire, et que rosie progressait ;
    Bossé sur quoi ? rossi ne gagne toujours que 2 gp / an…
    encore une belle analyse.
    4 saisons de réacclimatation et résultat ? Marquez sacré à 3 gp de la fin !

    Répondre
  18. Sur sa seule saison 2013, Lorenzo a gagné 8 gp (!!!) c’est à dire quasiment autant que rossi en 4 saisons !!! (9 victoires de 2013 à 2016 pour vr).
    Et il y a encore UN gus sur le net pour nous dire que :

    « Rossi , depuis son retour a été mieux classé que Lorenzo au championnat, excepté 2015, dans des circonstances troubles (mais ça ne change rien: Rossi a , après une année de ré acclimatation,terminé DEVANT Jorge) . »

    M……..D………..R……..!!!!

    Répondre
  19. Lorenzo et Rossi sont proches depuis tant d’années au championnat qu’on peut dire qu’ils se valent, chacun avec des armes différentes.
    Le jour ou tu auras compris ça, tu n’auras plus besoin de pilules ! ^^

    Répondre
  20. oui oui, bien sûr, ils se valent…. l’un gagne autant de gp en une saison que l’autre en 4 saisons, mais « ils se valent »…
    et c’est MOI qui a besoin de pilules….. (^_^)
    c’est beau le net, le royaume des brainwashés qui vivent dans le déni !

    Répondre
  21. De la même manière, certains pleuraient sur le meilleur des choix, le titre, ou le plus de victoires sur la saison …
    Certains ont les deux, d’autres n’ont ni l’un ni l’autre !
    Certain pleurent toute l’année sur une casse moteur, ( sport mécanique oblige) alors que d’autres cassent, et gagnent, et gagnent, et gagnent, et gagnent, et gagnent, et gagnent, et gagnent, 7x, tellement jusqu’à prendre AUSSI le titre …
    Sacré Brad, le titre, les victoires et la manière …
    De même, quand on parlait des chronos des WSBK et des motoGP, on nous répondait moments différents et températures différentes …
    Là, le REA, il a mis tout le monde d’accord. Même s’il a bénéficié d’un pneu qualif, même si ce ne sont que des seconds couteaux de la motoGP, même si … même si …
    Just do it, he did it !

    Répondre
  22. Quand je dis que les pneus font la différence !^^
    Oui Duke, pneu qualif qui fait gagner 2,5 sec au tour…
    Je vois que tu t’intéresses, wahou! ^^
    Et bravo Réa qui est allé chercher ce temps!

    Répondre
  23. Rea le « king » a fait un très beau chrono certes mais il faut relativiser un peu , pneu qualifs
    sur un circuit où les écarts motoGP/SbK sont souvent faibles.
    Après le vieux débat sur le niveau comparé entre ces deux disciplines est compliqué ,
    il faudrait voir Rea sur une motoGP top et l’un des tops gun du motoGP sur une SbK et
    tout cela sur différents circuits…ça ne se produira jamais…
    Je crois quand même que le niveau du motoGP est plus élevé , non pas en raison du
    niveau de base des pilotes mais plus en raison de la complexité technique des motoGP.
    les SbK sont globalement plus faciles à régler et piloter , donc un pilote issu du motoGP
    devrait facilement s’adapter au SbK , alors que l’inverse n’est pas forcément vrai.
    Mais c’est vrai que j’aimerais vraiment voir Rea ou Davies rouler en motoGP ! ^^

    Répondre
  24. Ou Bayliss passer faire un tour en GP sur une Ducati par exemple …
    Mais si ya débat on peut parler de Baz, podium en SBK et fond de grille en motoGP.
    Et là, je suis d’acc avec Rea, à savoir je préfère jouer la gagne en SBK que faire 20 en motoGP

    Répondre
  25. Le record de Lorenzo est 1’37’910 en 2015
    Le chrono de Rea en pneus qualif est de 1’38’721 au test de Jerez,
    mais il a réalisé 1’39’5 en pneus course.
    Et ça c’est intéressant.
    Sinon Lowes frère a roulé Tech 3 cette année en guest, et on a vu

    Répondre

Ecrire un commentaire