Essais KTM 1290 Super Duke GT : Les réponses des essayeurs Moto Revue



Essayée sur les routes espagnoles, la KTM 1290 Super Duke GT a su attirer votre attention comme le confirme le nombre de commentaires que nous avons reçu. L’occasion pour notre essayeur, Bertrand Gold, de répondre à vos nombreuses questions…

Bernard : Est-elle facile au quotidien ? L’embrayage n’est pas trop dur dans les embouteillages par exemple ?

Bertrand Gold : Nous n’avons passé qu’une seule journée à ses commandes, durant 250 km environ et sur des routes sinueuses du côté de Palma de Majorque (et à mettre du gaz !). Dans l’absolu, elle se révèle évidente cette Super Duke GT. Mais vu le pedigree, ça reste viril, tu l’imagines bien. Au quotidien et en pleine agglomération, elle n’est sûrement pas la reine du trafic mais le moteur se montre plutôt souple en bas et elle est confortable. Le levier gauche pourra fatiguer à la longue, elle préfère clairement quand ça roule cette sportivo-GT. 

Neveu : Par rapport à la Duke R, à basse vitesse, a-t-elle des à coups et des vibrations dans les cales pieds (c’est ce que j’ai ressenti en l’essayant) ? Conserve-t-elle son tempérament de feu ? Que vaut-elle en duo ? J’hésite avec la 1190 Adventure…

B.G : Pour ce qui est de te mettre le feu, tu pourras compter sur elle ! Toutefois, sur un mode « soft », tu ne subiras pas d’à-coups alors que les vibrations n’apparaissent que plus haut dans les tours. Pour le duo, je n’ai rien de concret à te communiquer, il faut attendre que l’on procède à un comparatif. Par rapport à la 1190 Adventure, elle dispose des suspensions WP semi-actives que tu retrouveras sur la Super Adventure 1290. Mais ce type de suspensions n’est pas un critère d’achat à mes yeux. Certes ça fonctionne, et plutôt bien, sauf que moi, je préfère des éléments aux lois hydrauliques fixes, desquels je sais à quoi m’attendre suivant où je pose les roues (avis très subjectif). Faisant abstraction de ceci, pose-toi surtout la question du choix entre look/ergonomie -trail GT- ou -sportivo-GT-. Parce que question prestation, dans les deux cas, c’est du haut niveau.

Pit : Peut-on mettre un top-case ET un (une) passager ?

B.G : Chez KTM ils ont développé des valises latérales, pas de top-case. Peut-être prochainement chez certains accessoiristes. Désolé de ne pouvoir t’éclairer d’avantage…

Vincent : Est-il possible de rouler aux alentours de 90 km/h avec cette moto en prenant du plaisir, ou est-ce une moto plutôt réservée à la piste ?

B.G : Avec 14,7 mkg de couple, vers 90km/ en 5ème, tu mets gaz et là, le plaisir t’enlace très, très fort ! Plus sérieusement, bien sûr que tu peux enrouler tranquillement et t’assurer beaucoup de plaisir. Tu apprécieras sa rigidité, sa précision, sa stabilité, sa réserve de puissance et son freinage extra. Rien que le ronronnement du gros twin est gage de plaisir. De la piste en Super Duke GT ? Bof… Elle saura faire, vite et bien mais son truc, c’est la route, surtout quand ça tourne !

Matthgo : Possesseur d’un 990 SMT, je me demandais si cette moto est plus typée roadster habillé en voyageuse ou Supermot’ ? Niveau position de conduite, agilité de la moto, géométrie…

B.G : Avec une ergonomie quasi identique au roadster Super Duke R, il est logique de la décrire tel un roadster habillé. Saut qu’à la base, avec sa position assez droite, son assise et ses repose-pieds presque dans l’axe vertical du pivot de bras oscillant, la Super Duke R est finalement pas mal typée SM. Et l’autre jour, au guidon de la GT, je m’imposais cette même réflexion. Au final, c’est plus compact qu’un gros trail GT (cela pourra intéresser Neveu) tout en offrant du bras de levier et sans basculer le pilote sur l’avant. Question agilité, on ressent le poids du gros habillage avant mais pas d’inquiétude, elle se révèle parfaitement réactive quand tu décides de virer de bord et permet de se faufiler sans paraître lourde.

Mel : La selle passager de la Super Duke GT est-elle compatible avec le Super Duke R ?

B.G : Non, puisque le treillis arrière est spécifique à la GT, justement pour recevoir une assise dédiée et les ancrages pour les valises et poignées passager.

Marc : Ce sont de chouettes motos, mais pourquoi proposent-ils un look aussi tranché ? KTM se prive de clients potentiels. La GT est géniale mais très moche et trop chère…

B.G : Chouettes comme « bien pensées et bien fichues », oui. Pour ce qui du look et de la déco’, personnellement, je me pause exactement les mêmes questions que toi… Je m’amuse d’ailleurs systématique à leur conseiller de remplacer l’orange par du rouge mais rien n’y fait… Enfin si, ça les amuse, c’est déjà ça ! Pour ce qui est du prix, en rapport au niveau d’équipement et du boulot d’ingénierie, ça peut quand même se justifier.

Laurent : Est-elle plus proche d’une SMT ou d’une 1190 Adventure en terme de duo ?

B.G : Au jugé, je dirais plus proche d’une Adventure mais cela reste à vérifier en situation.

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

    1. on peut déjà loger le gilet jaune sans problème sur la « R », alors j’imagine que sur la « GT », ça le fait aussi. Par contre pour la bombe…même le kit tubeless ne loge pas! 🙁

      Répondre

Ecrire un commentaire