Nouveauté 2017 : Husqvarna Vitpilen et Svartpilen 401



Intégrée au groupe KTM il y a maintenant trois ans, la marque Husqvarna – dont les débuts remontent à l’année 1903 (comme Harley-Davidson !) – continue de produire des machines d’enduro et de motocross dont la réputation n’est plus à faire (rappelons que ce sont de très, très proches cousines des modèles KTM)… Et comme le fait KTM, HVA se relance aujourd’hui sur le marché de la route, d’une manière cependant très différente.

En effet, avec deux concept bikes apparus en 2014 et promis désormais à être déclinés en série (arrivée prévue à l’automne prochain), Husky se place sur un créneau où le style néo-rétro flirte avec le roadster. D’ailleurs, l’héritage historique n’est pas oublié puisque l’appellation Svitpilen (qui veut dire « flèche blanche » en suédois) remonte à 1955, un modèle routier de la marque ayant été commercialisé sous ce nom à l’époque. L’autre machine lancée par l’Autriche, la Svartpilen (« flèche noire », vous l’aurez compris), est plutôt orientée scrambler, avec un pot surélevé et des pneus à crampons, mais l’argumentaire marketing de ces deux moyennes cylindrées est commun.

Les communicants estiment qu’elles n’entrent dans aucune case actuelle – que ce soit café racer, roadster, light commuter, scrambler, sport tourer ou cruiser (!) – et les placent en tant que « real street », donc de vraies citadines… En tout état de cause, avec 44 ch et 3,8 mkg pour un poids de 148 (Vitpilen) ou de 150 kg (Svartpilen), ces deux suédoises, dont l’essentiel (moteur et partie-cycle) provient d’une certaine KTM 390 Duke, devraient rester modestes en matière de performances pures, et afficher un tarif proche de 5 500 €.

Husqvarna Svartpilen 401 Husqvarna Svartpilen 401 Husqvarna Svartpilen 401 Husqvarna Svartpilen 401 Husqvarna Vitpilen 401 Husqvarna Vitpilen 401 Husqvarna Vitpilen 401

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C’est terrible de sortir des motos aussi moches (c’est juste mon avis).
    Certes, il en faut pour tous les goûts, mais là, tout de même ; est-ce bien raisonnable ?…
    Et question confort et position de conduite, va-ton avoir un abonnement chez l’ostéo avec l’achat de cette moto ?
    Cela dit, elle est tout de même originale.

    Répondre
  2. Enfin une moto originale.
    Qui n’aime pas Buell ne peut aimer cette machine qui rompt avec les codes habituels.
    Je suis impatient de la savoir sur le marché pour pouvoir l’acquérir !

    Répondre
    1. D’accord avec toi Pierre. Cette moto tord le coup aux codes établies par les Japonnais très orienté manga ou certains européennes.
      vivement la 701 vitpilen et j’attends de voir avec impatience de les voir sur la route et en concession. Ca change ça évolue c’est bien

      Répondre
  3. possesseur de la Duke 2017 qui dénote avec son design acéré , je suis d’autant plus séduit par l’originalité de la SVARTPILEN 401. Je vais la surveiller de prêt. Je regrette un peu l’aspect non fonctionnel et le manque de place pour passager, sinon plus emballé par cette flèche noire. Un design, certes qui ne plaira pas à tout le monde !

    Répondre

Ecrire un commentaire