Moto Guzzi Breva 850 2007 : nouvelle génération

Moto Guzzi Breva 850 2007 : nouvelle génération


La Moto Guzzi Breva 850 vient s’intercaler entre les 750 et les 1100 du même nom et constitue une nouveauté inattendue . Si sa cylindrée la rapproche davantage de la petite, c’est pourtant bien du côté de la grosse que la Breva 850 trouve son inspiration.

Reprenant une partie-cycle et une esthétique identiques à sa grande sœur, la Breva 850 en reprend également la base mécanique. Au passage, le bloc a toutefois perdu quelque 187 cm3 par réduction de sa course (66 mm contre 80 mm). Au final, la puissance originelle de 86 ch à 7 500 tr/min passe à 72 ch à 7 600 tr/min. Mais là où Breva 1100 appelle à une prise en mains confirmée, la 850 séduit par sa facilité.

Onctueux et volontaire, le bicylindre devient plus docile et plus facilement exploitable, notamment en ville où sa souplesse contribuera à l’agilité de la moto. Par sa conduite naturelle, la moto favorise très vite un sentiment de confiance et les 14 ch disparus sont vite oubliés. Sollicité, le bloc témoignera par ailleurs d’un dynamisme surprenant. Une nouvelle donne mécanique d’autant plus acceptée que la partie-cycle à la rigueur déjà satisfaisante dans la 1100, supporte plus aisément les charges du moteur et les mises en contraintes. Agile et stable, la moto accepte les enchaînements sans rien perdre de sa sérénité ni de sa facilité. Remarquable. Mais, si ces rythmes sportifs sont envisageables, ils sont toutefois plus destinés à la nouvelle Griso 850, la Breva 850 préférant pour sa part les balades coulées.

Là, elle séduit par son grand confort et la douceur inattendue de ses commandes. Finie en effet les boîtes récalcitrantes. Aujourd’hui, Moto Guzzi à travaillé l’accueil et l’agrément de ses motos et cette nouvelle Breva 850 en profite manifestement. Comme sur l’ensemble de la gamme, la transmission secondaire est confiée à un cardan. Un choix judicieux pour la facilité d’entretien et la longévité du système. Pour le freinage, on retrouve le double disque Brembo de 320 mm pincés par des étriers à 4 pistons et son rendu particulièrement satisfaisant. La moto est stoppée sans violence mais avec efficacité. Pour les plus exigeants, l’ABS est disponible contre 700 euros supplémentaires. Définitivement, la Breva 850 n’a pas grand chose à voir avec la 750 qui inévitablement prend un petit coup de vieux.

Les Plus :
– Ligne
– Confort
– Comportement

Les Moins :
– Frein arrière
– Protection

Fiche Technique :
Moteur : bicylindre en V transversal , 877 cm3, 4T, refroidi par air, distribution culbutéee, 4 soupapes, 72 ch à 7 600 tr/min, 6,7 mkg à 7 000 tr/min, injection électronique, boîte 6 vitesses. Transmission finale par cardan.
Partie-cycle : cadre double berceau tubulaire en acier. Suspensions AV/AR : fourche ø 45 mm, déb. 120 mm, réglable en précharge et détente / monoamortisseur, déb. 110 mm, réglable en précharge et détente. Chasse/angle : 120 mm/32°. Empattement : 1 495 mm. Hauteur de selle : 785 mm. Freins AV/AR : 2 disques ø 320 mm, 2 étriers 4 pistons/1 disque ø 282 mm, 1 étrier 2 pistons. Pneus AV/AR : 120/70 x 19 ; 180/55 x 18. Réservoir : 23 litres, 251 kg tous pleins faits, + 180 km/h.
Moto Guzzi Breva 850 2007 : nouvelle génération

Ecrire un commentaire


*