Essai BMW K 1600 GT, auto-reverse



Dans la veine de ses sœurs à l’âme baroudeuse (R 1200 GS), la BMW K 1600 GT entame 2017 sous le joug d’une électronique encore plus présente. Une évolution discrète sur le fond comme sur la forme, mettant toutefois en lumière de nouvelles options, telles une marche arrière et une fonction d’appel de secours « eCall ».

Quel propriétaire de K 1600, GT et surtout GTL, n’a pas pesté lors d’une manœuvre effectuée à reculons ? Sans doute aucun. Car à moins de s’appeler Shaquille O’Neal (Ndlr : ex-basketteur aux dimensions XXXL), il semble évident que déplacer vers l’arrière une bestiole de plus de 330 kg (plus de 360 pour la GTL) sur le bout des guiboles relève d’une véritable épreuve de CrossFit. D’ailleurs, dans le domaine de la marche arrière, seul Honda répond aujourd’hui présent au travers de sa gironde GoldWing et ses 430 kg… Pour mémoire, BMW était déjà venu contester cette singularité avec feue la K 1200 LT, laquelle la possédait également en série. 2017 annonce donc le retour de cette fonction « Auto-Reverse », mais cette fois en option (une mesquinerie de plus sur une machine de cet acabit). Comptez ainsi 960 € pour en bénéficier, à ajouter aux traditionnels Packs indispensables. Ainsi, malgré un prix d’appel qui s’élevait déjà à 22 700 €, nos machines d’essai, généreusement garnies de toutes leurs options, filaient gaiement au-delà des 28 000 € !

Alors certes, les pro-K 1600 rétorqueront qu’ainsi habillée, la grande routière allemande atteint des sommets d’agrément routiers. Et ils n’auront pas tort… Voyons d’ailleurs tout ça dans le détail. Après avoir pris conscience du gabarit et du poids et s’être langoureusement glissé à bord, on prendra quelques minutes pour faire connaissance avec les multiples fonctions de l’interface. C’est le moment de choisir le mode moteur (Rain, Road et Dynamic), mais aussi le type d’amortissement du système de suspensions semi-actives Dynamic ESA désormais livré de série (enfin une bonne nouvelle !), entre Road et Dynamic (oui, il n’en reste plus que deux : exit les Confort, Normal et Sport de la précédente mouture). Attention donc à ne pas s’emmêler les pinceaux entre les cartographies du six-cylindres et les lois de l’ESA portant les mêmes noms… La charge est aussi ajustable (pilote seul, seul avec bagages ou duo), tout comme le niveau de chauffe des poignées et de la selle (l’assise passager possède sa commande déportée)… Une fois les paramètres adéquats calibrés, il est temps de vibrer aux envolées lyriques du six en ligne.

C’est simple, ce moteur est extraordinaire !

Une mécanique toujours aussi jouissive malgré sa mise en conformité avec Euro 4, revendiquant encore fièrement ses 160 ch pour 17,8 mkg. On le dit et on le répète : ce moteur est extraordinaire ! Pour 2017, il se trouve épaulé par le DTC (Dynamic Traction Control), désormais « offert » sans supplément. Dans les faits, l’efficacité est totale, si bien qu’on se prend à mener grand train au gré des immenses ressources de la mécanique dans un sentiment de sécurité optimal, avec pour seule retenue l’inertie qui rappelle à l’ordre dans les sections les plus sinueuses. Des performances que l’on pourra encore accentuer en sélectionnant le Shifter Pro (montée et descente des vitesses sans recours à l’embrayage), nouvelle option 2017, incluse dans le Pack Confort. Et quand viendra le moment de faire demi-tour pour se repaître à nouveau d’une portion particulièrement plaisante, on s’empressera d’appuyer sur le bouton « R » du commodo gauche lorsqu’on est au point mort. Il suffit ensuite de presser la commande de démarreur pour reculer, le moteur se calant aux alentours des 2 000 tr/min, histoire de prévenir les éventuels passants de la manœuvre (effet garanti).

Toujours au rayon nouveautés, BMW est le premier constructeur moto à proposer l’option dite d’appel d’urgence intelligent (eCall) : un bouton situé sur le commodo droit permet de faire intervenir au plus vite les secours en cas d’accident (activation manuelle ou automatique) grâce à une puce GPS ainsi qu’un ensemble micro/haut-parleur dédié. Une option facturée 305 €, à laquelle il faudra ajouter 200 € d’abonnement (à vie) pour la mise en relation avec l’assistance BMW (le réseau est désormais actif en France). Le système est capable de détecter un choc important et peut se charger seul d’avertir les secours, où que l’on se trouve en Europe. Il peut également être activé manuellement pour prévenir d’un autre accident. Enfin, l’esthétique de cette nouvelle K 1600 profite de cette mouture pour évoluer légèrement : nouveaux embouts d’échappement, nouveaux flancs de carénage, nouveaux déflecteurs redessinés à trois positions (deux auparavant) et nouveaux espaces de rangement (bas de carénage) plus logeables.

Verdict

Timide évolution pour la K 1600 GT. Un petit lifting, un contrôle de traction et des suspensions électroniques, tous deux dynamiques (prenant en compte l’angle de la moto) désormais de série, et voilà tout. On regrette fortement que certaines nouvelles options, telle la sécurisante fonction eCall, la très pratique marche arrière ou l’agréable Shifter, ne soient pas livrés de série.

Des carénages redessinés pour plus d’élégance.
La marche arrière optionnelle (960 € !) s’active via le bouton « R » (cercle jaune).
Sous ce capuchon se cache un bouton d’appel d’urgence (ainsi qu’un petit haut-parleur) vers un centre spécialisé en cas d’accident (option eCall). Le système est automatique en cas de gros crash et communique vos coordonnées GPS.
Nouveaux fonds de compteur et interface TFT couleur inchangée. Le GPS Garmin Navigator V est optionnel (800 €).
Le six-cylindres est toujours aussi magique, même avec Euro 4.

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Adiou pan 13
    Toujours fidèle au poste , hier j’ai essayé une africa , pas mauvaise mais ça ne vaut pas une pan , je me pose la question si je ne vais pas en acheter une d’occase et la mettre sous bâche , j’attends le salon pour décider

    Répondre
    1. Adiou Nanou ça farte?
      d’après mes sources chez Honda un nouveau Pan n’est pas prévu ,mais il sortent une espèce de routière avé le 1000 de l’Africa mais c’est pas un Pan et elle est même pas belle d’après les premiers photomontages

      Répondre

Ecrire un commentaire