Nouveauté 2018 : Kawasaki H2 SX

Kawasaki Ninja H2 SX


Brider, limiter, castrer ? Pas de ces vilains mots chez Kawasaki qui dévoile au salon de Milan 2017 la routière sportive la plus performante et hign tech du moment !

Alors que certains brident la vitesse de leurs (grosses) motos à un seuil ridicule, Kawasaki persiste et signe : pas d’hypocrisie ni de reniement « politique » ici donc, le constructeur japonais ne lâche rien et continue de défendre sa conception sportive de la moto. Voilà une position claire et honnête que nous saluons à la station, d’autant plus lorsqu’elle s’accompagne d’une culture technologique originale et manifestement… performante.

Sur le forum et la page Facebook de moto-station, vos réactions s’entrechoquent, certains adorent, d’autres détestent, mais un fait ressort : comme la H2(R) avant elle, la Kawasaki H2 SX ne laisse personne indifférent… La bataille est donc déjà gagnée sur ce point, la nouvelle fusée verte fera date, car à son tour elle établit un nouveau record : celui de la routière sportive la plus puissante (on parle de 210 ch. en dynamique, 200 ch. sans l’admission d’air forcé) et donc la plus rapide de tous les temps ! Anachronique ? Peut-être aujourd’hui dans notre société où la castration devient religion. Mais dans ce cas, que dire de la plupart des voitures haut de gamme du moment qui, elles, suscitent l’admiration du grand public ? Bref, au moins, et comme toujours, cette nouvelle « Kawa » ne réserve pas le rêve à une élite… et ce faisant, elle reste bien conforme à l’idée que beaucoup d’entre nous se font encore de LA moto.

Pour ce faire, bien évidemment Kawasaki a mis à profit l’énorme expérience acquise lors du développement de l’alien H2, en l’adaptant aux exigences du « tourisme » (hyper) dynamique et du quotidien. Cette remise à plat a commencé évidemment par le moteur qui malgré les apparences a reçu beaucoup de modifications. Ici, l’objectif était d’offrir plus de couple/puissance à mi-régime tout en facilitant l’exploitation de cette impressionnante cavalerie au quotidien sans surconsommation d’essence. Selon le constructeur, le moteur de la H2SX a été profondément modifié en partant de la base du H2, voici sur quels points :

– puissance statique 200 ch. (147,1 kW) à 11 000 tr/min – dynamique 210 ch. (154,1 kW) à 11 000 tr/min ; couple 13,73 daN.m à 9 500 tr/min
– nouvelle turbine de compresseur
– volume de boite à air diminué (5 litres soit – 1 litre)
– rapport de compression augmenté pour un meilleure efficacité thermique du moteur, moins de chaleur dégagée pour le confort du pilote
– rendement moteur optimisé (moins de consommation d’essence vs H2)
– nouveaux pistons, nouvelle culasse, nouveaux arbres à cames
– nouvelle injection et corps d’injection
– nouvel échappement, plus compact (- 3 litres pour le silencieux) et plus léger (- 2 kg)
– nouveau vilebrequin
– rapports de boite modifiés
– l’ensemble mécanique/échappement est allégé de 3 kg (vs H2)

Sur le papier, la H2SX pèse « seulement » 18 kg de plus que l’hypersportive H2, mais reste moins lourde que la ZZR 1400. En 2018, la H2 SX s’intercalera entre la ZZR 1400 et la Z1000 SX dans la gamme Kawasaki, soit une vocation de GT sportive qui a nécessité là aussi de refondre la base partie cycle de la H2. Voici sur quels points :

– cadre redessiné et nouvelle boucle arrière renforcée pour supporter plus de charge : charge utile 195 kg (+ 90 kg vs H2)
– poids avec les pleins 256 kg (SE 260 kg, H2 238 kg),
– empattement rallongé pour une meilleure stabilité en charge (1 480 mm, soit + 25 mm)
– meilleur angle de braquage (+ 3°, soit 30° de chaque côté)
– carénage intégral plus enveloppant grâce à la meilleure gestion thermique du moteur (il dégage moins de chaleur que le H2)
– suspensions complètement réglables, réglage par mollette déportée de la précontrainte (ressort) de l’amortisseur arrière (pour l’adapter plus facilement à la charge)
– la meilleure protection de la bulle a permis de concevoir une ergonomie moins sportive et plus confortable pour le pilote (moins de poids sur les poignets). Néanmoins, la vue de profil de la moto trahit une ergonomie générale sportive, si on regarde l’inclinaison du buste, de l’équipage, ou encore la hauteur des repose-pieds et la « générosité » de la selle passager, qui plus est nettement surélevée.
– selle pilote plus basse en option (- 15 mm, standard 835 mm)
– 2 valises amovibles (en accessoires)
– assistances au pilotage en série : « KCMF » modulant la puissance du moteur et du freinage, « KTRC » contrôlant l’antipatinage à l’accélération et l’anti-wheeling, KIBS gérant l’ABS en ligne droite et virage, « KEBC » paramétrant le frein moteur, 3 cartographies moteur (full 100%, middle 75%, low 50%), régulateur de vitesse électronique
– équipement spécifique à la H2SX SE : éclairage 100% led plus efficace en virage (les 3 leds sur le carénage s’allument tour à tour en fonction de l’angle d’inclinaison), planche de bord à écran TFT avec deux types de présentation (sport, touring), « KLCM » (aide au démarrage – réservée au circuit), KQS (shifter / boite de vitesse), prise 12V, bulle haute, béquille centrale, poignées chauffantes, peinture bi-ton, etc.

On le voit donc bien au travers de ces premières infos, la Kawasaki H2 SX SE élève le package performances / technologie à un niveau jamais atteint. Plus que la vitesse pure, le constructeur insiste davantage sur les sensations qu’un tel engin sera capable de distiller avec là encore un niveau de sécurité et d’agrément rare du fait des multiples assistances. Compte tenu de son budget de toute façon élevé, Kawasaki France prévoit d’importer exclusivement la Kawasaki H2 SX SE, soit la version la plus équipée, dont le prix se situera en dessous des 23 000 €. Elle sera disponible en mars 2018, l’importateur ambitionne d’en vendre chez nous environ 500 unités.

Kawasaki H2 Ninja SX noire Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX noire Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX tableau de bord Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX verte Kawasaki H2 Ninja SX verte

12 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. heu , ca une GT ?
    j’ attends pas une heure avant que ma passagère demande le divorce !!!
    restons sérieux , le marketing nous prend pour des c…..
    déja la 1000 sx , est une « sportive » mais gt ? pour avoir testé en duo c’est pas gt du tout.
    faites un tour en temps que passager quelques centaines de kms pour voir…
    sinon , bonne moto en solo .

    Répondre
  2. La 1000 SX n’est pas une sportive, mais plutôt une routière, en raison du guidon assez haut et de la position assez relax. En revanche, je rejoins Yann44, ce n’est pas du tout une GT car rien n’est vraiment pensé pour le duo, et surtout pas la selle passager ridicule.

    Répondre
  3. Très réussie ! (sauf le coloris tout noir… un noir / rouge aurait pas dérangé).
    Cela veut-il dire que la ZZR 1400 va passer à la trappe ??
    Petit à petit, on revient vers la TOMCAT !!! Allez, encore un effort !
    Par contre, heu, sur la photo, les DEL ils s’allument que du côté ou on penche ou quoi ?

    Répondre
  4. Avant toute considération esthétique et pratique sur cette pseudo GT, ne pas oublier la « maintenance » du moteur.
    Je ne me souviens plus du détail exact des articles sur le sujet « berlingue » mais fallait pas vérifier le vilebrequin et les soupapes tous les 5 ou 6000 kilomètres ?
    Si c’est le même type d’entretien à prévoir pour cette GT alors là, franchement, je me marre car qui dit GT dit beaucoup de kilomètres et le budget maintenance va être sidérant … sans compter les immobilisations répétées chez le concessionnaire.

    Répondre
    1. Entretien de la H2R et non de la H2.
      J’ai eu une H2 2016 et maintenant une H2 Carbone : entretien normal, pas plus cher que n’importe quelle machine, juste la turbine du compresseur à contrôler à chaque vidange.

      Répondre
  5. Bonsoir quelle déception cette H2 sx nous attendions une GT
    mon concessionnaire m’avait affirmé une moto entre ZZR1400 et GTR 1400 on en est très loin du coup plus rien à me mettre sous la dent pour 2018
    grosse déception

    Répondre
    1. Elle a des valises, une bulle 10 fois plus haute que la ZZR1400, une position de conduite plus relevée… bref, elle est EXACTEMENT comme ton concessionnaire kawa te l’avait dit !
      Tu préfèrerais faire 1000 bornes en 1 journée avec elle, ou la ZZR1400 ???
      Si c’est pas assez gt pour toi, ben tu as le GTR 1400.

      Répondre
  6. Ben au final, je ne la trouve pas dégeu cette H2 « sport-gt »
    Elle assume bien son esthétique à la ninja-go (vous savez, les légos). Y’a que le pot… Mais il est pire sur la H2 normale il me semble.
    Je la vois plus en concurrente de la Z1000 Tourer plutôt que de la ZZR1400.
    Après, dès qu’on connaitra le prix de cette H2, on trouvera la Tourer vachement mieux, puisque moitié prix.

    Répondre
  7. La version verte a même une béquille centrale ! Pas de LED sur la carénage de la noire ?
    La finition du pot est aussi légèrement différente …
    Raaaah, si y’avait un coloris noir / rouge / gris genre Tomcat 1987, ça serait l’extase.
    Et cadeau bonux, un aperçoit la bonbonne / amortos derrière le cale-pied passager (^_^)
    p.s: bob, on s’y met à deux pour l’acheter ?

    Répondre
  8. Ba Gt ou pas , je trouve ca trés laid .. y a plus aucune ligne sur ces motos ce n’est qu’un enchevêtrement de droites .. un gros bordel ce disign.. j’accroche mais alors pas du tout.

    Répondre
  9. Pour ceux qui veux demandé si lon peut faire des bornes à deux avec une z1000sx, perso on vient car on roule toujours en duo de faire 12 000km en 6mois dont un road Trip de 15j en Italie…faut juste avoir le bonne passagère c’est à dire pas trop grande et avec le top case avec son option dosseret et une selle confort.
    😉

    Répondre

Répondre à yann44 Annuler la réponse.