Essai Kawasaki ZX-10R : les réponses de Moto Revue

Essai Kawasaki ZX-10R Sepang © DR


Bertrand Gold s’est rendu du côté de Sepang pour prendre le guidon de la toute nouvelle Kawasaki ZX-10R… Une machine forte de 200 chevaux et disponible en France, en vente libre. Voici les réponses aux questions que vous lui avez posées.

Laurent : La fourche pressurisée de la nouvelle ZX-10R apporte-t-elle un vrai plus par rapport à l’ex big-piston ?

B.G: Je pense que niveau marketing elle fait un net bond en avant ! En piste, sans confrontation directe et dans des configurations identiques (pneus, température, circuit), bien balèze serait celui qui pourrait porter un jugement précis et objectif. Disons qu’en son temps la BPF avait fait transpirer les préparateurs de partie-cycle alors que la Balance Free semble moins les inquiéter. Attendons de voir ça durant la saison 2016.

Miloud : Je voudrais acheter une sportive et j’hésite entre la S 1000 RR 2016 et la nouvelle ZX-10R 2016. En matière de puissance et vitesse sur circuit, facilité de pilotage, mais aussi conduite sur route départementale, laquelle des deux me conseillerais-tu ?

Je n’ai pas eu loisir d’essayer la ZX-10R 2016 sur route mais globalement, entre protection et facilité, je plébisciterais plutôt la Kawasaki. En revanche la S1000RR est plus démonstrative question moteur (Euro3 contre Euro4).

Arnaud : La nouvelle ZX-10R a un nouveau système de refroidissement. Dans les conditions chaudes de votre essai, la température moteur est-elle stable en utilisation intensive (piste) ?

Effectivement il y avait de quoi se faire cuire le c.. dans la fournaise lors de cet essai ! Dans l’ensemble, le contrôle de la température moteur nous est apparu impeccable. Hormis à la fin de mon premier run avec 116 degrés à l’afficheur et une belle fuite de liquide de refroidissement. Sauf que j’ai vraisemblablement été victime d’une attaque externe venue me percer le radiateur. Le staff Kawa n’ayant pas hésité à me montrer le dit radiateur blessé après démontage.

Patrice : Plus agile ? Plus maniable ? Plus puissante ? En fait en un mot, plus facile ou non ?

C’est exactement ça. Tous les efforts de développement ont été effectués dans ce sens. Mais ce n’est pas une raison pour sécher les soirées à la salle de sport, hein ?

Alan : Pourquoi, à l’instar de la BMW S1000RR, ne pas proposer en option des éléments routiers plus confortables comme les suspensions réglables électroniquement ou un régulateur de vitesse ? Pourquoi ne voit-on pas, comme ce qui est utilisé endurance, des réservoirs plus gros de 24L qui permettraient une meilleure autonomie, sans vraiment gêner l’esthétique (juste pour avoir des chiffres commerciaux de poids tous pleins faits plus bas ?) ? QUID du « Gentlemen agreement » de 200 ch max et de compteur « bridé » à 299 km/h. En pratique ces chiffres sont dépassés dans les mesures au banc ou sur piste. Ne serait-ce pas un peu hypocrite et ne pourrait-on pas avoir un rapport plus franc avec les clients ?

A chacun sa politique. Chez Kawasaki et chez d’autres constructeurs, on ne juge pas opportun de proposer une technologie onéreuse et pas forcément plus efficace. Et en proposant son outil à 17 599€, Kawasaki se retrouve particulièrement bien placé sur le marché. Concernant le régulateur de vitesse sur leur hypersportive, je ne pense que les Japonais soient « prêts » ! Quant à proposer 24 litres à bord, je ne vois pas vraiment l’intérêt de vouloir à tout prix augmenter l’autonomie de ces motos qui sont déjà capables d’abattre 250km avec un plein. Et 250km, ça fait aussi pas mal de temps passer en selle. Enfin, à propos du –gentlemen agreement– que tu évoques, comme son nom l’indique, ça reste une affaire entre les constructeurs… et les ministères ! Pour le coup, n’allons pas trop dénoncer l’hypocrisie, des fois que ça nous coûte encore un peu plus de liberté…

Pierre : Quel est ton chrono à Sepang ?

Si ça ce n’est pas de la curiosité ! Perso ce n’est pas un défaut qui me caractérise mais vu de l’extérieur et avec toute la relativité d’un relevé fait au jugé en fonction d’un confrère roulant en 2’23, ce dernier me donnait pour 2’16 – 2’17 environ.

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Bien 17 secondes a gagner pour être en gp!^^
    Bon, blague a part, les commentaires de Branquart font un peu peur sur MR papier:
    forte compression, diagrammes poussés, bref question fiabilité…
    Pourquoi Kawa n’investit pas sur l’avenir en réduisant la course et augmentant l’alésage?
    On voit ce que ça donne sur les BM (et yam a un degré moindre), la refonte serait trop onéreuse?

    Répondre

Ecrire un commentaire