MTT pousse la turbine



Vous vous souvenez de la MTT Y2K ? Cette sportive US du début des années 2000, mue par une turbine d’hélicoptère ? À l’époque, les quelque 325 ch de l’engin reléguaient loin derrière la concurrence pourvue de simples quatre-cylindres en ligne. Mais avec le temps, les rivales potentielles se sont rapprochées, à commencer par une certaine Kawasaki H2R, forte de 310 ch.

Décidé à rester au top de la surpuissance, MTT est en train d’achever le développement d’une version encore plus extrême de son engin : la 420 RR, capable de sortir près de 420 bhp (soit 425 ch) à 54 000 tr/min. Comme pour le premier modèle, c’est une turbine Rolls Royce qui assure la propulsion (d’où le régime de rotations), secondé par une boîte deux vitesses, un cadre périmétrique en aluminium, des suspensions Öhlins et des roues en carbone BST. Visant une vitesse largement supérieure à 400 km/h (avec quels pneus ? MTT est discret à ce sujet), la 420 RR adopte un empattement long (supérieur à 1 700 mm) mais conserve un poids très mesuré : moins de 230 kg. Le tarif de l’engin (non importé en Europe) n’a pas été communiqué mais sa devancière flirtait, elle, avec les 200 000 $.

 

Ecrire un commentaire