Nouveauté : BMW HP4 RACE

BMW HP4 RACE


5 mois après la présentation d’une version prototype de sa HP4 au Salon de Milan, BMW nous livre enfin la version définitive de sa S 1000 RR boostée aux hormones (et au carbone). Une machine qui joue dans la même cour que la très élitiste Ducati Superleggera et va en faire rêver plus d’un…

Vous avez toujours eu envie de devenir pilote officiel en mondial Superbike ? Si BMW ne peut vous offrir une place sur la grille à moins de justifier de chronos très (très) compétitifs, la firme bavaroise vous permet en revanche de réaliser une partie de votre rêve : rouler sur une véritable moto d’usine. Et avec sa HP4 RACE, qui ne reprend même pas l’appellation S 1000 RR tant BMW est décidé à montrer que sa nouveauté se situe à un tout autre niveau, la firme bavaroise n’usurpe pas le terme et ne se moque pas de ses 750 chanceux qui pourront s’offrir ce bijoux fabriqué à la main. À commencer par le poids annoncé de la bête. 171 kg tous pleins faits, c’est tout simplement plus léger qu’une Superbike et même qu’une Ducati Superleggera qui n’usurpait pourtant pas son nom.

Une prouesse obtenue en partie grâce à l’utilisation d’un cadre monocoque en carbone avec une partie arrière autoporteuse de seulement 7,8 kg et de jantes également en carbone. La comparaison avec le World Superbike et même le MotoGP ne s’arrête pas là puisque la fourche Öhlins FGR 300 et l’amortisseur TTX 36 GP sont strictement identiques à ceux utilisés dans ces deux championnats. Le bras oscillant renforcé en alliage léger est lui aussi issu du WSBK alors que les étriers Brembo monoblocs GP4 PR en aluminium à surface nickelée et pistons en titane représentent quant à eux le summum disponible au niveau mondial. Le moteur a été gonflé à 215 chevaux et a été associé à une boite « close ratio » à l’étagement des rapports et aux transmissions secondaires optimisés.

Le tableau de bord 2D a tout d’un modèle de course alors que l’électronique de pointe est programmable dans tous les sens avec notamment la possibilité de programmer le traction control, le frein moteur ou l’anti-wheeling pour chaque rapport. Un Pit lane limiter et un Launch Control sont également de la partie. Enfin, dans un souci permanent de chasse au moindre gramme, les carénages sont à l’image du cadre, en carbone. Ne reste plus qu’à attendre le tarif de cette merveille pour pistard à la recherche du dernier dixième…

Ecrire un commentaire