Dakar étape 12 : Sunderland au sommet



Sam Sunderland a remporté à Buenos Aires son tout premier Dakar pour sa 3e participation et permet au team officiel KTM de garder le trophée à la maison.

L’œil dans l’objectif…
Avec seulement 64 km de spéciale et aucun piège particulier, la dernière étape ressemblait à une simple formalité avant d’entamer une longue liaison de plus de 700 km vers la cérémonie de podium à Buenos Aires. Un ultime challenge pour les rescapés du Dakar qui sont entrés dans la capitale argentine en véritable héros.

L’essentiel
Adrien Van Beveren et Gerard Farres étaient les derniers pilotes à jouer leur place sur le podium final moto au départ de la dernière spéciale. Quelques dizaines de kilomètres au cours desquels les deux hommes auront tout donné pour finalement se neutraliser avec le même temps à la seconde près. L’histoire retiendra que le Français sera déclaré vainqueur tandis que Sam Sunderland savourait de son côté l’aboutissement de toute une carrière en rallye-raid avec sa première victoire sur le Dakar à 27 ans devant son coéquipier Matthias Walkner.

Coup dur
Adrien Van Beveren a subi un véritable coup de massue hier soir en apprenant la pénalité d’une minute infligée par la direction de course à son égard pour excès de vitesse durant l’étape 11. Le Français avait en effet attaqué comme un beau diable pour réussir à récupérer sa place sur le podium du général face à Gerard Farres et devançait le pilote KTM de 12 secondes avant d’être pénalisé. Avec un écart repassé à 48 secondes avant le sprint final, l’officiel Yamaha n’a rien pu faire…

La réaction
Sam Sunderland : « Incroyable. Quand j’ai franchi la ligne, j’ai senti l’émotion m’envahir. Avoir le poids de la course sur les épaules pendant plus d’une semaine, c’est quelque chose de très lourd. C’est le premier Dakar que je finis, et je le finis en première position, c’est un sentiment fou, je n’ai pas de mots. »

Ecrire un commentaire