Benelli sort son trail A2



Disposant précisément de 47,6 chevaux, la TRK 502 est désormais en concessions.

La stratégie de démocratisation de la gamme se poursuit pour Benelli. Après le petit roadster BN 302, la marque italo-chinoise enfonce le clou avec l’arrivée en concessions de la TRK 502, un trail routier. La dernière fois que Benelli avait œuvré sur ce segment, l’engin répondait à l’exotique nom d’Amazonas, embarquait un trois- cylindres et sortait la bagatelle de 126 ch. Sur la TRK 502, la puissance de feu est bien moindre puisqu’on ne trouve au sein du treillis tubulaire qu’un bicylindre de 500 cm3, délivrant 47,6 ch et environ 5 mkg de couple. Une limite de puissance qui n’est probablement pas innocente, puisqu’elle ouvre l’engin aux permis A2 sans nécessité de bridage.

Relativement compacte (la selle culmine à 815 mm du sol), mais assez lourde (Benelli annonce 235 kg avec les pleins), la TRK 502 dispose d’un équipement plutôt flatteur (fourche inversée de gros diamètre et mono- amortisseur, tous deux réglables en précharge, étriers de freins à fixation radiale…). Reste à voir (dans un prochain essai) ce qu’elle vaut en dynamique et en termes de finition. Elle aura en tout cas fort à faire pour se ménager une place sur un segment de plus en plus encombré où la Honda CB 500 X est déjà bien installée. Dernier détail : la Benelli est disponible soit avec des jantes moulées de 17 pouces, soit avec des éléments rayonnés de 17 pouces à l’arrière et 19 à l’avant. Les deux versions s’échangent contre 6 590 €.

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Z’avez vu la tronche du bras oscillant ?
    C’est pas les chevaux qui vont le tordre mais tout de même cela fait peur (surtout si les soudures sont de qualité Chinoise).

    Répondre
  2. Trop lourd pour une telle puissance… encore un coup de marteau dans l’eau !
    Quelle est l’intérêt d’une telle moto, si non l’effet de nouveauté dans le catalogue ?

    Répondre

Ecrire un commentaire