Nouveauté 2017 : Aprilia Dorsoduro 900



La Yamaha Tracer 700, conduisible avec le permis A2, est la moto polyvalente par excellence. Trajets quotidiens ou escapades du week-end, composez l’itinéraire de votre choix. Pour l’achat d’une Tracer 700 neuve jusqu’au 30 juin 2017, profitez d’une offre spéciale avec 400€ d’accessoires offerts
Publicité | Contactez-nous

Conçue sur des bases techniques jumelles à la Shiver, la Dorsoduro s’inscrit logiquement dans la même trajectoire que celle empruntée par sa sœur au cœur de roadster (cylindrée de 896,1 cm3, couple majoré, maquillage revu, contrôle de motricité, etc.). Cette sorte d’Hypermotard à la sauce Aprilia remet, elle aussi, le couvert pour 2017.

La Dorsoduro, c’est cette moto particulièrement attirante, au look très évocateur et à la finition léchée qui, toutefois, ne nous a jamais vraiment fait vibrer une fois à son guidon… Une moto dont émane tout un tas de sentiments excitants depuis sa béquille et qui finalement, vous laisse comme un petit goût d’inachevé sur la route. En cause, une progressivité de suspension arrière médiocre et un moteur moyennement démonstratif, le tout pour un tarif coquet, bien au-dessus de celui de la Shiver avec laquelle elle partage pourtant la même plate-forme. Par conséquent, on espère pouvoir affirmer très prochainement que ça, c’était « avant » et que dorénavant, avec son V-twin cubant 896,1 cm3, fort de 95 « vrais » chevaux et de plus de 9 mkg de couple, la nouvelle Dorsoduro 900 offre au moins autant de plaisir à la piloter qu’à la regarder. À ce propos, manifestement sûrs d’eux, les designers n’ont pas souhaité lancer de nouvelles manœuvres esthétiques.

Cela dit, les lignes déjà existantes depuis l’ère 750 s’accordent bien à la teinte noire qui s’étale sur le bras oscillant, les platines inférieures de cadre et les fonderies du moteur, ainsi qu’au rouge des treillis acier du cadre avant et arrière, du ressort d’amortisseur et des couvre-culasses. Comme pour la Shiver 900, la Dorsoduro reçoit une fourche revisitée (malheureusement toujours dénuée de réglage depuis l’extérieur), de nouvelles roues et elle perd ses disques pétales au profit de pistes plus conventionnelles. Elle adopte également un Traction Control, un ABS plus évolué (et plus léger) et pour ne rien gâcher, l’afficheur numérique couleur TFT inauguré cette même année par la Tuono 1100 V4 version 2017. Ainsi parée, la Dorsoduro 900 devrait pouvoir ajuster efficacement son viseur et opérer un tir de précision sur sa rivale toute désignée, la Ducati Hypermotard 939 (937 cm3 et 114 ch).

Finalement, n’étant pas rancuniers et à la lecture de ses nouvelles dispositions, on reste disposé à lui offrir un très bon accueil, à cette Dorsoduro 900. Pourvu qu’elle ait perdu quelques kilos et surtout gagné en rigueur, et qu’elle réduise la distance séparant son prix de vente de celui de la Shiver (1 500 € d’écart entre une Shiver 750 et une Dorsoduro 750 en 2016 hors promotions). Alors on l’estime à 8 500 €, soit 500 € seulement de plus que la Shiver, en espérant que cela donnera des idées à Aprilia pour le plus grand plaisir des clients, mais également des revendeurs.

09-dorsoduro-900 07-dorsoduro-900 05-dorsoduro-900 03-dorsoduro-900 08-dorsoduro-900 12-dorsoduro-900

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire