Nouveauté 2017 : BMW G 310 GS



La Yamaha Tracer 700, conduisible avec le permis A2, est la moto polyvalente par excellence. Trajets quotidiens ou escapades du week-end, composez l’itinéraire de votre choix. Pour l’achat d’une Tracer 700 neuve jusqu’au 30 juin 2017, profitez d’une offre spéciale avec 400€ d’accessoires offerts
Publicité | Contactez-nous

Et pourquoi ne pas décliner une version trail du petit roadster G 310 R ? Oui, pourquoi pas ? Bien sûr, la réflexion n’a pas été aussi simpliste de la part du constructeur, toujours est-il que BMW nous sert ici la G 310 GS, avec de vrais airs de F 800 GS.

Conçu en Allemagne, produit en Inde dans l’usine de Bangalore, si le roadster G 310 R est d’abord pensé pour d’autres marchés que le nôtre, il nous est toutefois permis d’en profiter ici, en Europe. Testé il y a peu, il nous a révélé un tempérament certes policé mais néanmoins volontaire et équilibré. Pensée suivant une logique économique de masse, la G 310 R offre une base technique largement déclinable. En voici le premier exemple avec cette version trail qui reprend légitimement le suffixe GS. Ainsi, la G 310 GS s’articule autour du moderne petit monocylindre liquide 313 cm3 à quatre soupapes, lui-même enserré dans le treillis tubulaire en acier maison.

Ce bouilleur, dont le haut moteur adopte un positionnement largement incliné vers l’arrière pour s’autoriser un ensemble d’admission très vertical et placé juste derrière la colonne direction, offre un rendement honorable de 34 chevaux pour presque 3 mkg de couple. Avec moins de 160 kilos tous pleins faits à tracter, les performances de la G 310 R nous sont apparues correctes. Pour devenir « GS », la G 310 reçoit un ensemble selle/habillage intégral spécifique, depuis ce qui lui sert de tête de fourche, jusqu’à l’extrémité de sa coque arrière. Les poignées passager étant également propres au modèle comme ce silencieux d’échappement largement relevé. Comme un air de F 800 GS disions-nous plus avant.

Et puis, si bien évidemment elle conserve les mêmes éléments constituant le groupe des masses non suspendues (roues, freins et bras oscillant), les éléments de suspensions chaussent une paire d’échasses pour offrir une garde au sol confortable. Ainsi, les débattements grimpent de 140 à 180 mm devant et de 131 à 180 mm derrière, la hauteur de selle passant quant à elle de 785 à 835 mm. Voilà, la G 310 adopte les codes esthétiques de la noble et grande famille GS, espérons qu’elle progressera du côté de sa sélection de boîte de vitesses et que son prix de vente ne s’inscrira pas dans le registre des délires. Prochaine déclinaison, une sportive G 310 RR ou encore, une nineT G 310 ?

BMW G 310 GS BMW G 310 GS BMW G 310 GS BMW G 310 GS BMW G 310 GS BMW G 310 GS BMW G 310 GS

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire