Nouveauté 2017 : BMW R 1200 GS (Rallye)



Furieusement lancé dans la conquête des marchés porteurs en Europe, BMW se renforce encore un peu plus du côté de ses valeurs sûres. Ainsi, la famille R 1200 GS reçoit de nouvelles attentions qui risquent fort d’inonder son secteur.

Le flat semi-liquide qui propulse la R 1200 GS au rang de best-seller répond cette fois à Euro 4, au moyen d’un nouvel élément catalytique et de cartographies de gestion de l’injection en carburant et de l’allumage revues en conséquence. Les valeurs de puissance et de couple sont toujours de 125 chevaux et 12,7 mkg. L’ensemble reprend bien sûr les dernières petites évolutions techniques déjà apportées l’an passé, dont l’emploi d’un amortisseur de couple en sortie de boîte de vitesses ainsi que d’une sélection (barillet, fourchettes et arbres de boîte) retravaillée et destinée à enrayer tout souci de fiabilité de ce côté-là. Visuellement parlant, la R 1200 GS 2017 demeure immédiatement identifiable au premier coup d’œil. Puis, dans un second temps, ses quelques particularités esthétiques viendront vous signifier la mise à jour esthétique opérée.

C’est assez subtil et cela se remarque sur la pointe du garde-boue supérieur ainsi qu’au niveau des écopes de radiateur, mais également vers les flancs du réservoir et jusqu’à l’intégration des conduits de boîte à air. Ces deux derniers points visent à offrir un confort augmenté au niveau des jambes et des genoux. Pour cette nouvelle année qui arrive, la famille R 1200 GS étend son offre au moyen de nouvelles déclinaisons. La version « Exclusive » se présente ainsi dans une robe relativement unie, jouant sur la finition des revêtements en plastique, comme des teintes et vernis retenus pour un côté chic et « classic ». Plus engagée, la version « Rallye » propose d’ouvrir encore l’horizon de la GS, notamment en lui ouvrant des perspectives résolument tout-terrain. Ses coloris flashy ne sont pas sans rappeler ceux du département Motorsport, sans parler de ses roues à rayons, sa selle plate, ses repose-pieds élargis, sa bulle courte, ses protections de radiateur, son sabot moteur, son réservoir de vingt litres et ses options spécifiques.

Non, la GS « Rallye » ne vient pas remplacer la GS « Adventure », elle vient renforcer les rangs en s’annonçant plus évidente dans l’off-road, taillée pour les utilisateurs les plus exigeants. Dans tous les cas, les nouvelles déclinaisons de R 1200 GS adoptent de série les modes moteur « Rain » et « Road », ainsi que l’antipatinage. Les options électroniques concernent maintenant les modes « Pilotage Pro ». Ces modes intègrent, entres autres particularités, la fonction d’assistance de démarrage en côte. On note également l’évolution de l’ESA « Electronic Suspension Adjustment » vers une version simplement appelée « Next Generation ».Et cette fois, l’ESA s’autorise un ajustement en temps réel de l’assiette de la moto en fonction de la charge qu’elle reçoit. Traitée avec la plus grande attention, la nouvelle R 1200 GS version « Rallye » propose une option « Partie-Cycle Sport ».

Celle-ci propose l’adoption de suspensions aux tarages plus fermes (notamment les ressorts) et au débattement revu à la hausse, dopant la garde au sol de 20 mm. Bien sûr, BMW propose également une monte pneumatiques à crampons pour les plus aventuriers. On l’aura compris, le constructeur allemand tient à conserver une longueur d’avance sur la concurrence, les R 1200 GS version 2017 se tenant clairement parées à satisfaire le plus grand nombre d’utilisateurs.

BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS BMW R 1200 GS

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C’est quand même incroyable que des essais routiers aient eu lieu à l’étranger ou même par des équipementiers alors qu’ aucun média français n’est capable de nous en proposer un.

    Répondre
  2. « Normal » , vu la compétence de certains médias ; il suffit de regarder la fiche technique chez l’un d’eux qui annonce une transmission par chaine sur ce modèle !

    Répondre
  3. Bonjour à tous
    J’ai été livré le 2 mars ! … d’une 2017 en remplacement d’une 2016 …
    Pouvait on encore améliorer une GS ? BMW l’a fait
    Hill Start control genre frein a main super pratique …
    La boite de vitesse d’une douceur toute japonaise !! Plus de Klonk des passages soft !!!
    Et alors l’ESA dynamique. Indescriptible
    Juste encore plus d’efficacité et une sensation de fluidité et de sécurité incroyable …
    Je suis ravi !!!

    Répondre

Ecrire un commentaire