Nouveauté 2018 : BMW F750GS

BMW F750GS EICMA 2017


Au salon Eicma 2017, nous découvrons la nouvelle BMW F750GS qui profite d’une complète refonte. Nouveau design, nouveau châssis et profonde évo moteur… de 853 cm3 !

Depuis 2007, BMW n’a jamais réussi à imposer ses trails de milieu de gamme sur le marché. Les F700GS, F800GS et F800GS Adventure, sont toujours restées dans l’ombre de la charismatique R1200GS. Plus haut de gamme, plus performante, dotée du moteur boxer et de la transmission par cardan, des dernières technologies disponibles au sein de la marque, cette dernière a toujours focalisé l’attention.

Pourtant, les statistiques du marché l’ont démontré, il existe une place pour des trails de milieu de gamme. En France, la réglementation a aussi évolué, avec l’abandon de la loi des 100 chevaux et l’extension du permis progressif A2 à tous les nouveaux détenteurs, peu importe leur âge. Dans ce contexte, les nouvelles F750GS et F850GS vont, plus que jamais, tenter de tirer leurs épingles du jeu car elles seront éligibles à la catégorie A2.

Le premier changement sur cette F750GS 2018 concerne son design. Ce trail milieu de gamme est bien plus harmonieux que la première F650GS, au design jugé particulier. Au fil de ses évolutions, la petite « Gelände Strasse » arbore dorénavant une présentation plus moderne, plus soignée également. Son allure la rapproche des dernières productions bavaroises, notamment la G310GS, et BMW de préciser que le nouvel habillage apportera une meilleure protection, à confirmer lors de notre premier essai de cette F750GS 2018 !

La seconde nouveauté importante concerne le bloc moteur. BMW a choisi de rester fidèle au bicylindre parallèle, architecture utilisée et maîtrisée depuis les débuts des GS middle class, mais ce moteur atteint ici la cylindrée de 853 cm3 contre 798 cm3 auparavant. Il équipe d’ailleurs aussi bien la 750 que la tout aussi nouvelle F850GS, l’une et l’autre ne se distinguant qu’au niveau des réglages et des valeurs de puissance et de couple. De fait, si la GS milieu de gamme affiche 750 cm3 sur ses flancs, elle cube bel et bien 853 cm3.

Ce moteur a été entièrement repensé pour augmenter la puissance comme le couple aux régimes les plus usuels, ainsi que pour abaisser la consommation, qui était déjà un de ses points forts (et remarquables). La transmission finale, toujours par chaîne, est désormais logée sur le côté gauche. Sur la F750GS, le bicylindre développe 77 ch (57 kw) à 7 500 tr/min (contre 95 ch. sur la F850GS). Ce nouveau moteur intègre deux balanciers d’équilibrage pour éliminer les vibrations. Calé à 270° (comme par exemple le bloc moteur de la Yamaha MT-07), ce nouveau twin devrait se montrer plus vivant et profiter d’une sonorité plus enthousiasmante par rapport à l’ancienne génération calée elle à 360°.

Autre aspect notable, l’arrivée d’un châssis entièrement redéfini. Le treillis tubulaire en acier de l’ex F700GS cède ici sa place à un nouveau cadre coulé en acier dans lequel le moteur est monté rigide, afin d’élever la rigidité à la torsion (ce qui suggère un moteur renforcé au niveau des points d’ancrage). Autre changement notable, l’abandon du réservoir placé en position centrale, sous les fesses du pilote, et qui se symbolisait par le bouchon de remplissage au niveau de la coque arrière, sur le côté droit. C’était une vraie singularité de la GS, avec ses avantages (centrage des masses, faux réservoir étroit pour l’ergonomie, le fait de ne pas avoir à ôter la sacoche de réservoir lors des ravitaillements) et ses inconvénients (remplissage qui nécessite de se garer du bon côté, sac de selle qui peut s’avérer gênant).

BMW a donc choisi de revenir à une solution plus conventionnelle sur la F750GS 2018, avec un réservoir classique placé en position centrale qui ne permet toutefois pas de battre des records de volume avec 15 litres contre 16 litres sur l’ancienne mouture. Le bras oscillant, fabriqué en aluminium, est également inédit. Il participe à la rigidité plus qu’à la légèreté, puisque avec 224 kg annoncés à sec, la F750GS 2018 est déjà plus lourde que la F700GS que nous avions pesée tous pleins faits à 218,2 kg en 2012. La nouveauté reste fidèle à une fourche télescopique classique, mais l’ESA (en option), viendra renforcer ses aptitudes en matière d’amortissement.

BMW oblige, la nouvelle F750GS sera disponible avec un équipement minimum (mais l’ABS et l’ASC seront de série, sécurité à la clé) ou avec une dotation nettement enrichie via les options, à commander à l’unité ou sous la forme des habituels packs BMW en départ usine. Modes de conduite pro, tableau de bord enrichi, poignées chauffantes, suspension ESA et autres feront partie de la longue liste des options qui élèveront le prix de vente. Malgré tout, au regard de ces premiers éléments, il ne fait aucun doute que la nouvelle BMW F750GS élève son niveau par rapport à sa devancière. Espérons que le prix – de base – restera lui aussi typé milieu de gamme…

Avec Moto-Station

BMW F750GS EICMA 2017 BMW F750GS EICMA 2017 BMW F750GS EICMA 2017 BMW F750GS EICMA 2017 BMW F750GS EICMA 2017 BMW F750GS EICMA 2017

Ecrire un commentaire