Nouveauté 2018 : BMW F850GS

BMW F850GS EICMA 2017


Au salon Eicma 2017, BMW présente une évo de la F750GS et surtout une inédite F850GS ! Au programme, twin 853 cm3, tout nouveau châssis et montée en gamme…

Avec ses deux nouvelles F750GS et F850GS, BMW compte bien consolider sa gamme trails et, par la même occasion, augmenter ses volume de ventes sur ce segment. Si la R1200GSreste le modèle incontournable du marché, BMW démontre ainsi qu’il ne compte pas baisser les bras face à la concurrence des Honda ou Triumph notamment dans les différentes gammes de cylindrées. Et c’est bien l’ambition de cette nouvelle génération 750/850.

Cette nouvelle plateforme 850 cm3 (notre article sur la F750GS 2018 est à lire ici) se distingue en premier lieu par un design revu, sans pour autant oublier complètement la ligne élancée des trails de milieu de gamme de la marque allemande. On reconnait notamment ici les écopes latérales en boomerang et aluminium ou la face avant avec le bec de canard, ici raccourci.

Pour autant, la nouvelle BMW F850GS ressemble aussi aux Triumph Tiger 800, qui à leur sortie, étaient accusées de plagier les BMW… On ne sait plus qui copie qui, finalement ! La présentation de la BMW F850GS 2018 reste toutefois très réussie, avec des coloris avantageux – très belle en bleu/noir avec ses jantes à rayons – et un équipement visiblement de qualité. Elle fait envie !

Son moteur bicylindre parallèle est bien 100% nouveau : il passe de 798 cm3 à 853 cm3 (55 cm3 de plus), pour augmenter ses valeurs de puissance et de couple. Ce nouveau moteur gagne deux balanciers d’équilibrage pour éliminer les vibrations (au lieu de l’unique biellette des modèles précédents), d’autant plus incontournables qu’il est toujours monté rigide dans le nouveau cadre en acier coulé. Le constructeur annonce un caractère mécanique plus enjoué, avec une sonorité retravaillée et sans doute plus typée bicylindre en V grâce au calage du vilebrequin à 270° (360° auparavant).

Cette nouvelle mécanique se distingue aussi par l’implantation à gauche de la transmission finale par chaîne, et la greffe (en option), d’un shifter up and down pour monter et descendre les vitesses sans avoir à toucher le levier d’embrayage, par ailleurs équipé d’une commande assistée et anti dribble. Bref, avec cette option, on n’utilisera le levier gauche que pour passer la première, repasser au point neutre, relancer après une épingle, mais grosso modo, beaucoup plus rarement que sur le modèle actuel. Cet accessoire optionnel sera certainement vanté par les conseillers commerciaux dans les concessions BMW aux nouveaux venus de la catégorie A2, surtout à ceux qui débutent la moto après des années de conduite automobile et les habitudes qui en découlent…

Voilà donc beaucoup de nouveautés pour cette BMW F850GS qui devrait se montrer plus vivante à la conduite. On n’en espèrera pas moins du châssis, dont le comportement devrait évoluer avec son réservoir de carburant logé désormais en position classique devant le pilote (sous la selle de la F800GS). Ce changement va modifier l’équilibre de la moto, son centre de gravité, la répartition des masses, laquelle était d’ailleurs appréciée en tout-terrain… Les premiers essais de la BMW F850GS 2018 nous en diront davantage.

De série, la BMW F850GS possède l’essentiel (outre une qualité de fabrication qui apparaît élevée, voire en progression). A savoir, l’ABS et l’ASC (contrôle de motricité en ligne), et aussi les cartographies moteur Road (route) et Rain (pluie). Mais, pour obtenir une moto plus richement équipée, il faudra, comme toujours chez BMW, piocher dans la longue liste des options, voire opter pour les packs d’options en départ usine, lesquels sont souvent complémentaires entre eux depuis quelques millésimes, invitant les clients à les prendre en partie, ou totalement, à la commande… Une logique commerciale très « automobile » dûment maîtrisée par le constructeur Bavarois.

Avec cela, la BMW F850GS gagne un tableau de bord plus complet, un ABS pro qui prend en compte le degré d’inclinaison de la moto, le shifter donc, la suspension ESA Dynamic, les poignées chauffantes, des modes de conduite supplémentaires. Bref, le trail milieu de gamme BMW n’aura pratiquement plus rien à envier à la R1200GS, si ce n’est une transmission finale par cardan… et encore.

Inévitablement, l’arrivée d’une nouvelle plateforme F750GS/F850GS soulève des questions sur l’avenir de la gamme allemande. Le roadster F800R vit-il sa dernière année ? Sans doute… Allons-nous découvrir l’an prochain (ou avant?) une déclinaison Adventure de la nouvelle BMW F850GS ? On peut le supposer !

Avec Moto-Station

BMW F850GS EICMA 2017 BMW F850GS EICMA 2017 BMW F850GS EICMA 2017 BMW F850GS EICMA 2017 BMW F850GS EICMA 2017 BMW F850GS EICMA 2017

Ecrire un commentaire