Yamaha TDM 900 – BMW F 800 GS : Duel d’hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides


Publicité | Contactez-nous

Face à sa nouvelle rivale allemande, la pourtant polyvalente Yamaha TDM 900 doit s'incliner. La BMW F 800 GS offre en effet, outre ses qualités routières, la possibilité de quitter le bitume.

Sous ses allures de trail, la Yamaha TDM 900 a clairement opté pour le bitume. Ses pneus routiers ne lui laissent d'ailleurs pas la possibilité d'emprunter des chemins non goudronnés. La réputation d'hybride de la japonaise est par conséquent mise quelque peu à mal par l'arrivée de la BMW F 800 GS, qui parvient à jongler entre aptitudes routières et capacité à s'aventurer sur les chemins.
Côté moteur, les deux machines disposent chacune d'un bicylindre vertical développant des cavaleries comparables, avec 83 chevaux pour la bavaroise et 81,3 ch pour la japonaise. Et si la Yamaha affiche un surplus de couple grâce à sa cylindrée plus importante (9.1 mkg contre 8.5 mkg), cet écart n'est pas véritablement sensible une fois au guidon, notamment en raison du poids moindre de la "petite" GS.
Mais quand la TDM 900 dispose de débattements de suspension peu élevés (150 mm à l'avant et 133 mm à l'arrière), de roues de 18 et 17 pouces et d'un gabarit imposant (223 kg tous pleins faits), la bavaroise mise sur une roue plus fine de 21 pouces à l'avant, des débattements de suspensions de 230 et 215 mm et un poids tous pleins faits de 217 kg. De quoi permettre à la F 800 GS de quitter l'asphalte, même si l'agilité n'est évidemment pas celle d'un enduro.

Côté prix, l'Allemande se montre bien plus chère
Cette orientation, renforcée visuellement par la présence de protège-mains et d'un sabot moteur, n'empêche pas l'allemande de faire preuve d'une belle aisance sur route. Les enchaînements de virages s'avèrent plus faciles que sur la japonaise, dont l'embonpoint et la rayon de braquage plus conséquent (5 640 mm contre 5 050 mm à la BMW) se font ressentir malgré une hauteur de selle moins élevée. Toutefois, côté stabilité et freinage, c'est cette fois la TDM qui prend le dessus. Les étriers de freins issus de la sportive R1 se montrent convaincants tandis que le feeling au levier de l'allemande pâtit d'une fourche trop souple, qui plonge exagérément sur les freinages appuyés.
Et si les successions de courbes permettent à la BMW de s'illustrer, la tenue de cap de la Yamaha s'avère meilleure une fois placée sur la trajectoire. Reste l'esthétique vieillissante de la TDM, face aux lignes anguleuses de la F 800 GS et à son regard asymétrique résolument plus actuel. Enfin, côté prix, l'allemande se montre bien plus chère : comptez 10 200 euros pour la F 800 GS ABS, contre 9 799 euros pour la TDM ABS. Cette dernière s'incline toutefois face à sa rivale du fait de sa conception plus ancienne, de sa maniabilité moins aisée et de son utilisation exclusivement routière.

 


Yamaha TDM 900 ABS
+210 km/h
81.3 ch* – 9 mkg*
223 kg tous pleins faits
9 399 euros (version ABS : 9 799 euros)
* mesures MR au vilebrequin

Fiche Technique 
Moteur : bicylindre en ligne, 897 cm3, 4-temps, refroidi par eau, double ACT, 10 soupapes, 86 ch à 7 500 tr/min, 9,1 mkg à 6 000 tr/min, injection électronique, boîte 6 vitesses. Transmission finale par chaîne.

Partie-cycle : cadre type diamant en aluminium. Suspensions AV/AR : fourche Ø 43 mm, déb. 150 mm, double réglage / monoamortisseur, déb. 133 mm, triple réglage. Chasse / angle : 114 mm /25,3 °. Empattement : 1 485 mm. Hauteur de selle :825 mm. Freins AV/AR : 2 disques ø 298 mm, étriers 4 pistons ABS / 1 disque ø 245 mm, étrier 2 pistons ABS. Pneus AV/AR : 120/70×18 ; 160/60×17. Réservoir 20 litres, 223  kg tous pleins faits, + 210 km/h, 12,4 s. au 400 DA, conso : 6,2 l/100 km.

BMW F 800 GS
+190 km/h
83 ch* – 8 mkg*
217 kg tous pleins faits
10 200 euros
* mesures MR au vilebrequin

Fiche technique
Moteur : bicylindre en ligne refroidi par eau, 798 cm3, 4-temps, refroidi par eau, double ACT, 8 soupapes, 85 chevaux à 7 500 tr/min, 8,5 mkg à 5 750 tr/min, boîte 6 rapports, injection électronique, démarreur électrique, transmission par chaîne.

Partie-cycle : treillis tubulaire en acier, fourche inversée ø 45 mm, déb. 230 mm, monoamortisseur, déb. 215 mm, double réglage. Freins AV/AR : 2 disques de 300 mm à étriers 2 pistons, ABS ; 1 disque de 265 mm à étrier 1 piston, ABS. Pneus AV/AR : 90/90 x 21 ; 150/70 x 17. Hauteur de selle : 880 mm. Empattement : 1 578 mm. Chasse/angle : 117 mm/64°. Poids à sec/pleins faits : 185 kg / 207 kg. Réservoir : 16 litres. 217 kg tous pleins faits, +190 km/h, conso : 5,4 l/100 km.

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Yamaha TDM 900 - BMW F 800 GS : Duel d'hybrides

Ecrire un commentaire



*