Essai tourisme en Franche-Comté



Si l’Est de la France n’est pas la destination la plus plébiscitée pour y effectuer une jolie virée à moto, elle réserve son pesant d’émotions. La Franche-Comté, région composée de quatre départements – Doubs (25), Jura (39), Haute-Saône (70) et Territoire de Belfort (90) –, nous a offert de vraies surprises.

<img|2|left>C’est un quadruple champion du monde d’endurance – Vincent Philippe (photo), originaire du coin – qui nous a servi de guide lors de notre première journée. « Je vous conseille la vallée de la Loue », nous dira-t-il d’emblée. Direction donc la D67 que l’on déniche sur la droite, peu après la sortie de Besançon, en direction de Pontarlier.
C’est après avoir passé Ornans que le spectacle devient grandiose : des gorges insoupçonnées invitant à de nombreuses pauses photo, idéales pour laisser un peu de répit aux gommes durement sollicitées par l’enchaînement des virolos. Méfiance tout de même : quelques Rossi en herbe trouvent ici un formidable terrain pour étaler leur incivisme (vitesses inavouables, échappements racing…) sous les yeux de paisibles touristes venus admirer ce somptueux décor naturel.

On préfèrera de notre côté une conduite coulée, adaptée à nos machines du jour. En poursuivant jusqu’à Pontarlier, on découvre le château de Joux, superbe forteresse datant du XIe siècle, revisité par Vauban en 1690, surplombant la cluse de Pontarlier. La boucle autour du lac de Saint-Point vaut son pesant de soupapes, tout comme la montée vers le fort Lucotte de Saint-Antoine, en surplomb du lac. La visite de ce site est incontournable : ici sont affinées plus de 65 000 meules de comté !

Nous vous recommanderons les petites routes menant au mont d’Or (1 463 m) tout proche, ainsi que la D9 reliant Malbuisson à Bonnevaux et les départementales environnant Arbois et Poligny (pour les amateurs de routes des vins !). La Franche-Comté assurera un sacré spectacle de couleurs, entre vignes et résineux, pour le début de l’automne.

N’hésitez plus : pour un prochain week-end, allez donc y dégourdir votre monture !

Les campings à proximité

Cet article est tiré d'un essai tourisme mettant à contribution la Triumph Bonneville et la Moto Guzzi V7 Classic en Franche-Comté, à retrouver sur 8 pages de compte-rendu dans le Moto Revue n° 3865.

Essai tourisme en Franche-Comté

Essai tourisme en Franche-Comté

Essai tourisme en Franche-Comté

Essai tourisme en Franche-Comté

Essai tourisme en Franche-Comté

Ecrire un commentaire