Les Pyrénées à moto : A l’assaut des cols Pyrénéens



Limitrophe de l’Espagne et de l’Andorre, la région des Pyrénées est un site de choix pour la pratique du deux roues. Souvent au programme des cyclistes du Tour de France, la route des cols est idéale pour la moto. Environ 500 kilomètres.

Pour apprécier au mieux cette visite des Pyrénées, nous vous conseillons d’y aller au début ou à la fin de l’été pour ne pas être gêné par les touristes ni pas les routes printanières  encore enneigées. L’idéal est de prendre comme point de départ l’Andorre. En partant d’Andorra La Vella, retour en France et Ax-les-Thermes. Prenez la N 20, passez les villages Les Cabannes, Tarascon sur Ariège, Massat et Oust, puis optez pour la D 618 vers Saint Lary et Saint Béat. Ensuite, mettez le cap sur Bagnères de Luchon, Lourdeveille, Bodères-Louron et Arreau. Prenez ensuite d’assaut les cols d’Aspin et du Tourmalet par la D 918.

Un régal de virages

Arrivé à Luz Saint-Sauveur, empruntez la direction d’Argeles Gazost par la D 921. Prenez le temps d’admirer le pic du Midi de Bigorre (2877 m). Ensuite, rattrapez la D 918 et mettez le cap vers le col du Pourtalet. Un régal de virages, de points de vue, de sites pittoresques ! La meilleure façon de s’en mettre pleins les yeux et les bras. Pour rappel, la conduite sur route de montagne est particulièrement physique et les panoramas étant plus splendides les uns et l’autre, il est très facile de perdre sa concentration. Et si vous avez vraiment du temps, mettez le cap vers l’Espagne. Mais attention à la Guardia Civile, très répressive envers les motards français.

Trouver un camping à proximité

Découvrez toutes les balades Moto

Les Pyrénées à moto : A l'assaut des cols Pyrénéens

 

Les Pyrénées à moto : A l'assaut des cols Pyrénéens

 

Les Pyrénées à moto : A l'assaut des cols Pyrénéens

 

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C’est pas parce que vous vous êtes fait attraper il y a quelques temps par la guardia civile qu’il faut généraliser. Surtout en passant en wheeling devant eux… les flics espagnols sont plus sympa et autorisent beaucoup plus de choses que les français.bye. un Toulousain

    Répondre
  2. C’est pas parce que vous vous êtes fait attraper il y a quelques temps par la guardia civile qu’il faut généraliser. Surtout en passant en wheeling devant eux… les flics espagnols sont plus sympa et autorisent beaucoup plus de choses que les français.bye. un Toulousain

    Répondre
  3. je suis tout à fait d’accord avec motorevue concernant la guardia qui cherche à faire du fric sur le dos des motards étrangers , nous on s’est fait avoir , on était derrière une de leurs voitures ils nous ont fait signent de les doubler , une fois les 3 premiers motards passés et qu’ils ont constatés qu’on étaient pas espagnols , ils ont arrêtés ceux qui étaient derrières , ils ont pris une amende pour un motif bidon comme dépassement dangeureux , il fallait payer sur place et en espèce , ils ont gagnés leur journée et sont allés boire un coup à notre santé , on étaient tous écoeurés , on ne se fera plus prendre , la prochaine fois on leur mets un vent …LOL

    Répondre
  4. je suis tout à fait d’accord avec motorevue concernant la guardia qui cherche à faire du fric sur le dos des motards étrangers , nous on s’est fait avoir , on était derrière une de leurs voitures ils nous ont fait signent de les doubler , une fois les 3 premiers motards passés et qu’ils ont constatés qu’on étaient pas espagnols , ils ont arrêtés ceux qui étaient derrières , ils ont pris une amende pour un motif bidon comme dépassement dangeureux , il fallait payer sur place et en espèce , ils ont gagnés leur journée et sont allés boire un coup à notre santé , on étaient tous écoeurés , on ne se fera plus prendre , la prochaine fois on leur mets un vent …LOL

    Répondre

Ecrire un commentaire